Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 9 Avril 2022

1- Guinée : Alpha Condé de retour à Conakry sur ordre de Doumbouya

Soigné à Abu Dhabi depuis janvier, Alpha Condé a regagné Conakry vendredi soir à la demande des « plus hautes autorités guinéennes ». L’ancien président ne souhaitait pas rentrer en Guinée. Alpha Condé est rentré à Conakry ce vendredi 8 avril, à 18h45 heure locale. Il avait quitté la Guinée le 17 janvier dernier, pour aller se faire soigner aux Émirats arabes unis. Ce séjour, qui devait initialement durer un mois, sous réserve d’avis médical contraire, avait été prolongé de plusieurs semaines. Le retour de l’ancien président, renversé par le colonel Mamadi Doumbouya le 5 septembre dernier, met un terme aux rumeurs qui couraient ces dernières semaines en Guinée, selon lesquelles les raisons de santé invoquées pour laisser partir Alpha Condé n’étaient qu’un alibi pour lui permettre d’entamer un exil doré à l’étranger. Il intervient au lendemain du placement sous mandat de dépôt d’Ibrahima Kassory Fofana, l’ex-chef du gouvernement qui venait d’être porté à la tête du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG Arc-en-ciel), et de trois anciens ministres, tous soupçonnés de corruption. (Avec Jeune Afrique)

2- RDC : Six morts lors d’une explosion dans un camp militaire à Goma

En République démocratique du Congo (RDC), une explosion a fait six morts à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. L’incident a eu lieu, jeudi 7 avril, aux alentours de 19h30, dans un bistrot du camp militaire de la ville. Les origines de l’explosion sont encore incertaines. Joint par RFI, le général Sylvain Ekenge, porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, nous donne des précisions. « S’agit-il d’une explosion accidentelle ou bien d’une explosion criminelle ? On ne le sait pas encore mais les spécialistes de la Monusco et de la police scientifique travaillent là-dessus. Il y a des indices qui poussent à croire que l’explosion n’est pas d’origine accidentelle. Parmi les morts, il y a le lieutenant-colonel Nganya Viva Charles et le capitaine Kasinda Baruti, tous deux de la direction logistique de la 34ème région militaire. Il y a aussi l’épouse du colonel qui était avec lui, ainsi que la tenancière du bistrot qui était avec son amie et un garçon de 12 ans, fils de militaire. Ils sont tous décédés et il y a 15 blessés dont 2 graves. Le gouverneur militaire de la province est venu très tôt le matin sur le lieu du drame. Nous rassurons tout le monde que tout est sous contrôle. Il n’y a pas à paniquer », déclare-t-il. (Avec RFI)

3- Guinée : La défense conteste le renvoi du procès de l’ex-Premier ministre Kassory Fofana

En Guinée, les quatre personnalités de l’ex-parti au pouvoir dont l’ancien Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, et l’ancien ministre de la Défense, Mohamed Diané, arrêtés pour, entre autres, des faits de « corruption et complicité » ainsi que de « détournement de deniers publics » sont renvoyés devant une chambre d’instruction. Les avocats de la défense contestent le renvoi, décidé par le procureur de la Cour de répression des infractions économiques et financières, le procès étant initialement annoncé pour le lundi 11 avril. « Le fait pour lequel ils ont été arrêtés qui était le flagrant délit, vient d’être délaissé, au profit d’une procédure d’instruction, alors que l’article qui a accompagné cette orientation première est appliqué et exécuté. Ensuite, vous avez compris que les avocats de la défense estiment que cette réorientation n’étant pas légale – ni juridiquement ni judiciairement – entendent que l’audience de flagrant délit puisse se tenir le lundi 11 avril 2022 pour que les personnes à défendre puissent retrouver leur liberté. (Avec RFI)

4- Tchad : La communauté Sant’Egidio est disposée à œuvrer pour la paix

La Communauté Sant’Egidio qui travaille pour la paix à travers le monde est disposée à œuvrer pour la paix au Tchad. Deux émissaires ont été reçus hier par le PCMT. Cette communauté de paix s’est déjà engagée dans le processus tchadien, en accueillant à Rome deux rencontres des politico-militaires en prélude au pré-dialogue de Doha. Qui est Sant’Egidio ? Pourquoi le Tchad ? Quels sont ses liens avec le Pontificat ? etc. Nous avons posé toutes ces questions à Dr Mauro Garofalo, émissaire de la communauté. On l’écoute. (Avec Tchadinfo)

5- Mali : l’armée malienne annonce la neutralisation de deux chefs ”terroristes”

Il s’agit de Dadiè Bah, artificier et chef du JNIM d’Akor et de Daye Bah responsable de la Zakat figurant sur la base de données des terroristes recherchées L’armée malienne a annoncé, vendredi soir, la neutralisation de deux chefs terroristes du groupe “Jamāat nusrat al-islam wal-muslimin” (JNIM) dont Dadiè Bah, artificier et chef du JNIM d’Akor dans la région de Nara dans le sud du pays. « Dans la région de Nara, la précision du renseignement a permis la neutralisation de Dadiè Bah, artificier et chef du JNIM d’Akor et de Daye Bah responsable de la Zakat figurant sur la base de données des terroristes recherchées et auteurs de pose d’EEI et d’exactions sur les populations dans la région », a précisé le Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées (Dirpa), le Colonel Souleymane Dembelé dans un communiqué. (Avec maliactu.net)

5- Nigeria : La Justice abandonne 8 charges contre Nnamdi Kanu

Au Nigeria, la Haute Cour fédérale d’Abuja abandonne certaines charges portées contre Nnamdi Kanu. La juge Binta Nyako a déclaré que huit chefs d’accusation étaient irrecevables, ne présentant pas d’infraction valable. Le leader du mouvement des Peuples indigènes du Biafra (Indigenous People of Biafra – Ipob) reste accusé par le gouvernement de sept chefs d’accusation, dont terrorisme et trahison, qu’il aurait commis dans le cadre de ses campagnes séparatistes. En attendant son jugement, il est détenu en isolement, la juge ayant refusé sa demande de libération sous caution. En octobre, Nnamdi Kanu avait plaidé non-coupable pour l’ensemble des charges retenues contre lui. Il risque la prison à vie, si la justice le reconnaît responsable. Initialement arrêté en 2015, il a fui le pays en 2017 alors qu’il était en liberté sous caution. Il a été interpellé à l’étranger et ramené au Nigeria l’année dernière. Sa famille et ses avocats dénoncent une extradition illégale du Kenya, constituant une violation du droit international. (Avec Africanews)

6- Somalie : La décision d’expulser le représentant de l’UA rejetée

Le Premier ministre a donné 48 heures au représentant spécial de l’Union africaine, Francisco Madeira, pour quitter le pays, mercredi soir. Cette décision abrupte est motivée par la fuite, sur les réseaux sociaux, d’un audio où le diplomate mozambicain s’en prend au chef du gouvernement. Problème : quelques heures plus tard, le président somalien, Mohamed Farmajo, a rejeté cette décision. (Avec allAfrica)

7- Burkina : Au moins 12 soldats et 4 volontaires tués à Namissiguima

Au moins 12 soldats et 4 volontaires ont été tués à Namissiguima, au Nord du Burkina Faso. Vendredi matin, des hommes armés ont lancé des obus avant de tirer sur le détachement militaire, blessant également une vingtaine de soldats et entraînant des dégâts matériels. Du côté des assaillants, présumés djihadistes, aucun bilan n’a encore été établi. Cette attaque survient alors que l’armée a lancé une opération de « dépollution » dans la région, les militaires étant plus présents sur cette zone, dans une politique de reconquêtes des localités. Les opérations de sécurisation du territoire devraient s’intensifier, conformément aux annonces du lieutenant-colonel Damiba. Lors de sa prise de pouvoir en janvier, il reprochait à son prédécesseur Roch Marc Christian Kaboré de ne pas avoir réussi à lutter contre les mouvements djihadistes. (Avec Africanews)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.