Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 03 Avril 2022

1- Loi sur le loyer : Macky Sall avoue son échec…

Face aux jeunes de la Médina et de Dakar Plateau, dans le cadre de son « Jokko ak Macky », le chef de l’Etat avoue son échec sur la baisse du prix du loyer. Macky Sall estime que cette loi ne peut régler le problème. Selon le président qui s’exprimait ce samedi, le logement social semble la meilleure solution pour démocratiser l’accès à l’habitat, rapporte Senego.

« Essayons de faire respecter la loi qu’on avait prise sur la baisse du prix du loyer. Mais, pour dire vrai, je n’ai pas trop de solution sur ça », regrette Macky Sall, président de la République.

Le chef de l’Etat s’explique : « Si quelqu’un va à la banque, faire un prêt pour construire sa maison, personne ne peut le contraindre à diminuer la location. J’ai essayé de passer par des lois mais ça n’a pas marché. Il faut maintenant penser à l’habitat social qui semble être la solution« , a-t-il dit.

2- Alioune Ndiaye, Directeur général de Orange Afrique : “À cause de Wave, 20 000 emplois ont été détruits au Sénégal…”

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique parcouru par Seneweb, Alioune Ndiaye, Directeur général d’Orange en Afrique et au Moyen Orient a évoqué l’impact de la concurrence de Wave sur Orange, mais aussi sur le marché de l’emploi du Sénégal. “Le modèle de Wave est disruptif parce qu’il est financé par des fonds de capital-risque, peu attachés à la rentabilité à court terme, explique-t-il. Ils investissent de l’argent en espérant que la start-up arrivera à prendre tout le marché et qu’à ce moment-là ils pourront revendre leur part en récupérant 10 ou 15 fois leur mise initiale. Cela ressemble au modèle d’Amazon : on brûle du cash – cela a duré plus de dix ans pour le site d’e-commerce – en espérant tuer la concurrence(…)

Avec Orange Money, Orange a créé des dizaines de milliers d’emplois grâce au réseau de distributeurs que nous avons développé pour amener nos services au plus près de nos clients. La moitié du chiffre d’affaires leur revenait. Wave leur a fait perdre 50 % de leurs revenus. Quelque 20 000 emplois ont été détruits au Sénégal, on en perdra peut-être autant ailleurs”. 
L’ancien Directeur général de la Sonatel n’est pas toutefois opposé au principe de concurrence. “L’arrivée de fintechs sur ce marché est tout à fait normale et nous aide à nous améliorer aussi”, reconnaît-il.

3- Mondial 2022 – Sénégal vs Pays-Bas en ouverture : Une demande du Qatar et de la télé américaine

Les Pays-Bas et le Sénégal disputeront le match d’ouverture de la Coupe du monde de football 2022 le 21 novembre, sur demande de la fédération du Qatar et de la télévision américaine. La FIFA l’a indiqué à la fédération néerlandaise (KNVB).

Traditionnellement, le pays organisateur du Mondial ouvre le bal. La rencontre entre l’équipe A1 issue du tirage (le Qatar) et l’équipe A2 (l’Équateur) avait d’ailleurs été initialement positionnée à 13h00 heure locale, 11h00 en Belgique, au stade Al-Bayt, à Al-Khor, sur tous les documents fournis par la FIFA, qui a modifié ses horaires tard vendredi soir, au moment de diffuser le programme des matches quelques heures après le tirage au sort.

Le Qatar préfère cependant ne pas jouer en plein jour car l’énorme feu d’artifice prévu pendant la cérémonie d’ouverture serait moins spectaculaire. La télévision américaine souhaite de son côté que les États-Unis, dont le premier match est également programmé le 21 novembre, jouent le plus tard possible en raison du décalage horaire avec le Qatar.

À DÉCOUVRIR

Le tout premier match du Mondial opposera donc, à 11h00 heure belge (13h00 heure locale) le Sénégal aux Pays-Bas, dans le groupe A, au stade Al Thumana, informe Rtbf repris par Senego. Viendra ensuite Angleterre/Iran à 14h00 (16h00 heure locale) au stade international Khalifa. Le Qatar et l’Équateur s’affronteront à 17h00 (19h00 heure locale) au stade Al Bayt. Enfin, les États-Unis joueront à 20h00 (22h00 heure locale) au stade Ahmad Bin Ali contre le dernier qualifié européen, qui sortira du barrage encore à disputer entre le pays de Galles et le vainqueur d’Ecosse/Ukraine.

4- Pastef : « 500 mille Patriotes » pour élire Sonko en 2024…

« 500 mille patriotes », c’est le projet lancé par la JPS Dakar et les représentants des différentes coordinations départementales et sections communales du Parti Pastef. Ce projet vise à porter leur leader à la tête du pays,

Leur objectif, enrôler « 500.000 patriotes ». Ce qui, selon Dakarmatin, d’ici 2024, permettra au parti Pastef de disposer d’un appareil électoral au niveau national et plus particulièrement dans le département de Dakar afin de s’imposer au premier tour des élections présidentielles de 2024.

Et d’après Serigne Mor Bousso, coordonnateur JPS Dakar, « ce projet a été initié en novembre 2021, par la JPS section Dakar. Il vise à élargir la base de Pastef dans la région de Dakar et d’élire Ousmane Sonko, en 2024« .

« Le projet, c’est 500 mille patriotes d’ici 2024. On a estimé, on a évalué et on sait que cet objectif est atteignable. On sait que ces chiffres sont atteignables et on espère avoir même plus. Je sais qu’avec la détermination qu’on montre tous les jours, on pourra atteindre cet objectif. L’objectif, c’est d’élire le président Ousmane Sonko en 2024. Le projet cible les primo-votants, étudiants et sympathisants de Pastef. La JPS vise également à enrôler les élèves qui auront l’âge de voter en 2024« , a expliqué, pour sa part, Ousmane Sow, membre de la coordination JPS Dakar.

5- Aliou Cissé évoque le cas Sofiane Diop

Après sa qualification devant l’Égypte de Mohamed Salah, le Sénégal se prépare pour la Coupe du monde dont il jouera le match d’ouverture contre la Hollande. En perspective de cette compétition, le sélectionneur national, Aliou Cissé, pense déjà à Sofiane Diop de l’As Monaco (élite française) pour renforcer son effectif. 

« Je l’ai appelé et on a discuté. C’est vrai, cela fait longtemps que je ne l’ai plus appelé parce que je veux lui laisser le temps de bien réfléchir, s’il veut venir en équipe nationale ou non », a-t-il fait savoir dans un entretien avec Wiwsport. 

Cependant, Aliou Cissé estime qu’il ne suppliera pas le milieu de terrain de club Monégasque.

 « Les joueurs qui viennent en équipe nationale doivent venir avec une motivation. Il ne s’agit pas d’aller supplier un joueur, indique t-il. On ne va courir derrière personne. Tout joueur susceptible de jouer en équipe nationale et conscient qu’il peut nous apporter quelque chose, notre devoir est d’aller voir sa famille pour lui dévoiler notre projet».

Le technicien sénégalais ajoute:  « C’est ce que j’ai fait avec Sofiane Diop. Maintenant, la balle est dans leurs camps, lui et sa famille. Evidement, je reparlerai avec eux et je vais continuer à essayer de convaincre le joueur pour connaître sa position. Mais je veux être clair ».

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.