Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 28 Mars 2022

1- Saint-Louis : Les premieres révélations de l’enquête sur le meurtre de l’étudiante Seynabou Kâ Diallo

72 heures après la découverte du corps sans vie de l’étudiante Seynabou Ka Diallo, l’enquête se poursuit. Selon nos confrères de PressAfrik, les enquêteurs de la Brigade de Diama privilégient la piste d’un homicide volontaire. Et tous leurs soupçons pèseraient sur le copain de Seynabou Ka Diallo, en Licence 1 à l’Ufr des Sciences agronomiques de l’aquaculture et des technologies alimentaires (S2ATA). Il serait le présumé meurtrier de cette affaire de ce crime. En effet, l’étudiante aurait reçu un appel téléphonique de celui-ci mercredi, jour de sa disparition. En inspectant les lieux du drame, les enquêteurs ont relevé des traces de lutte et constaté des coups que l’étudiante aurait reçus sur son visage. Des traces de violence avec de graves blessures sont notées sur l’un des bras et le cou de l’étudiante. Par ailleurs, les hommes en bleu soupçonnent que Seynabou Ka Diallo a été tuée par étranglement, car des traces laissant croire qu’elle a été tuée suite à une asphyxie mécanique ont été découvert sur le corps. La dépouille de la défunte étudiante a été envoyée à Dakar pour autopsie. Et la thèse du viol a été confirmée par des analyses gynécologiques. Les résultats l’analyse ont révélé qu’il y a eu contact charnel entre la défunte et son bourreau. L’autre mystère que les enquêteurs devront lever concerne la disparition du téléphone portable de la victime. Le présumé meurtrier l’attendait sur les lieux du crime. Mais la Brigade de gendarmerie de Diama n’a pas encore procédé à l’arrestation d’un suspect.

2- Propos d’Eric Zemmour : Pastef exige des excuses publiques et fait la leçon à Macky

Le parti les Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) a fermement condamné, ce lundi, les propos du candidat à la présidentielle française, Éric Zemmour, à l’endroit de la communauté sénégalaise établie dans ce pays. “Les propos de ce candidat qui n’en est pas à ses premières injures envers les sénégalais, nous traitant de délinquants et de trafiquants, n’ont entrainé aucune réaction des autorités sénégalaises si ce n’est un communiqué fade de notre Ambassadeur en France”, dénonce Pastef dans un communiqué. Senego qui donne l’information indique que, pour Pastef-les patriotes, ce communiqué ne mentionnant aucune note verbale de protestation adressée au Quai d’Orsay pour condamner un tel affront, laisse penser que “notre Ambassadeur en France n’a pas reçu, de Dakar, des instructions relatives à la conduite à tenir à ce sujet”. Sur ce, Pastef-les patriotes “exige que l’Ambassadeur de France à Dakar soit convoqué par le Ministre des Affaires étrangères”. “Que notre Ambassadeur en France soit mandaté, dans les meilleurs délais, auprès des Autorités françaises compétentes, pour porter les contestations de l’Etat du Sénégal et que Monsieur Zemmour retire ses propos et présente des excuses publiques au peuple sénégalais”, demande Pastef-les patriotes.

3- Polémique sur l’état du bateau « Aline Sitoé DIATTA » : Les précisions du commandant Makhtar Fall

À DÉCOUVRIR

Le bateau Aline Sitoé Diatta a repris ses rotations ce vendredi. Mais une reprise qui a suscité une grosse polémique. Le vendredi le ferry a quitté vers 23 h au lieu de 20h. Un retard largement commenté par les usagers. Dans un entretien accordé à exclusif.net le commandant Makhtar Fall par ailleurs Directeur général du Cosama s’explique.
« Ce qui s’est passé le vendredi 25 mars, il y a eu retard au départ de Dakar, qui a duré environs 3H30Mn. Il y avait deux livraisons sur le navire qui n’ont pas été effectuées et le commandant du bateau ne pouvait partir sans l’arrivée de la livraison. Par conséquent il faudra s’attendre à un retard à l’arrivée. Et les uns et les autres étaient informés. » Il faut noter que les usagers du bateau ont débarqué, ce samedi 26 mars 2022 à Ziguinchor vers 17h au lieu de 11h. D’après eux, le bateau a connu quelques défaillances mécaniques en haute mer. Pour le commandant Fall, sa société est victime d’un mauvais procès fait par des gens malintentionnés. « Le Cosama est toujours assailli par des gens malintentionnés qui ne parlent que des problèmes sans apporter des preuves », a t-il déploré. Toujours selon la meme source, dans cet entretien téléphonique, le Directeur du COSOMA rassure les usagers. « Nous ici à Cosoma, il n’y a pas plus constanciel que nous(… ) Nous avons annulé des départs suite aux alertes de la météo. Nous sommes conscients de la gestion et de la sécurité des personnes à bord des navires. Quand nous, nous mettons un navire en circulation, c’est parce que nous sommes sûrs et certains que nous avons toutes les dispositions qui nous permettent de mettre le navire en route et à chaque fois qu’il y a des doutes, nous avons annulé les voyages. Je pense que les uns et les autres doivent revenir à la raison », a t-il demandé.

4- Sénégal-Égypte : Abdou Diallo forfait

L’équipe nationale du Sénégal devra faire face à l’Égypte, ce mardi au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio. Suite à la défaite enregistrée face à l’équipe égyptienne (1-0), les Lions du Sénégal devront recevoir Mouhamed Salah et ses poulains. Mais, à en croire les informations de Senenews, cette fois-ci, se sera sans Abdou Diallo. Le défenseur serait blessé lors de la phase aller tenue vendredi dernier. En effet, l’international sénégalais est forfait pour la manche retour des barrages du Mondial 2022. Il était sorti sur blessure au match aller, vendredi 25 au Caire. Le journal Les Échos de renseigner que les échographies faites, ce samedi 26 mars révèlent que Abdou Diallo a une élongation des adducteurs, il ne pourra pas jouer le match de mardi. Il pourrait rester inapte pour au moins trois semaines, rapporte Senenews. Un coup dur pour le sélectionneur des Lions. En effet, Aliou Cissé déclarait qu’Abdou Diallo devait manquer la réception des Pharaons, son équipe serait en difficulté.

5- KEKENDO alerte : La Casamance fait partie du Sénégal, le meurtrier de I. Diémé et le DG du Coud écaillé

L’Association des Étudiants pour le Développement de la Casamance appelée communément KEKENDO a fait face lundi 28 mars à la presse au Pavillon A. Le dossier concernant l’assassinat en 2021 de leur camarade Ismaël G. DIÉMÉ, la situation en Casamance, le DG du Coud et Ndefling, entre autres points abordés avec les journalistes. (Avec Senego)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.