Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 24 Mars 2022

1- Guinée : Un ancien ministre arrêté après la fuite d’un audio d’Alpha Condé

Dans un enregistrement audio, l’ancien président Alpha Condé, en séjour médical à Abou Dhabi, donne des instructions à ses partisans et s’attaque en même temps à ses opposants les plus farouches dont Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré. Cet audio a fait la une des réseaux sociaux et des médias guinéens et a conduit à des arrestations. La fuite sur les réseaux sociaux de cet audio d’Alpha Condé avait été diversement interprété en Guinée avant que la gendarmerie ne mette tout le monde d’accord sur la véracité de cet enregistrement. Selon ce communiqué, le Dr M’Bemba Kaba et Ibrahima Kalil Kaba pourraient être poursuivi pour « atteinte à la vie privée » et pour « traitement non autorisé de données personnelles ».  Me Lanciné Sylla, l’avocat de l’ancien ministre des Affaires étrangères qui n’a pas été autorisé à rencontrer son client, ne baissera les bras, selon ses propres termes : « Ce que je vais faire maintenant, c’est de saisir les autorités judiciaires pour que cette situation que nous vivons qui est de nature à menacer l’état de droit dans notre pays cesse ». (Avec RFI)

2- Sommet de la Cédéao sur la transition au Mali prévu vendredi : Accord en vue?

Un sommet extraordinaire sur le Mali est prévu vendredi 23 mars. Les chefs d’État ouest-africains se réuniront une nouvelle fois à Accra, au Ghana, qui exerce la présidence tournante de la Cédéao pour parler du Mali. Mais cette fois, le Président malien de transition, le Colonel Assimi Goïta, est invité à y participer. C’est une lettre adressée par la Commission de la Cédéao au ministère malien des Affaires étrangères qui annonce ce sommet. Consultée par RFI, elle n’a été authentifiée par aucune des deux parties – qui n’ont pas démenti non plus –, mais plusieurs sources proches des négociations confirment. (Avec RFI)

3- Nigeria : Atiku Abubakar lorgne le fauteuil présidentiel pour la sixième fois

Mercredi, à Abuja, plusieurs militants du PDP, le parti démocratique populaire avaient pris d’assaut le centre international de conférence où se produisait l’ancien vice-président Atiku Abubakar. Ce dernier a annoncé pour la sixième fois sa candidature à l’élection présidentielle de février 2023. »Actuellement, le Nigeria est un navire en train de couler, il doit être sauvé de toute urgence. C’est pourquoi je suis heureux d’annoncer ma candidature à la présidence de la République fédérale du Nigeria, sous la plateforme du Parti démocratique populaire du Nigeria  » a-t-il dit devant une foule de spectateurs. (Avec Africanews)

4- Mali : Assimi Goita invité a prendre part au sommet extraordinaire de la CEDEAO

Image

5- Tunisie, Un journaliste détenu pour avoir refusé de dévoiler ses sources

Khalifa Guesmi a été arrêté après la publication sur le site de la radio privée Mosaïque FM d’un article qu’il a écrit sur le démantèlement d’une « cellule terroriste ». Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a accusé mercredi 23 mars le pouvoir d’instrumentaliser les appareils de l’Etat pour « faire taire » les journalistes, après le placement en détention d’un correspondant ayant refusé de dévoiler ses sources. Khalifa Guesmi, journaliste de la radio tunisienne privée Mosaïque FM, a été arrêté le 18 mars au nom d’une loi antiterroriste, après la publication sur le site de la station d’un article qu’il a écrit sur le démantèlement d’une « cellule terroriste » et l’arrestation de ses membres. (Avec Le Monde)

6 Burkina : « Le président Roch Kaboré est en prison » selon le MPP, ex parti au pouvoir

Deux mois après sa perte du pouvoir (24 janvier-24 mars 2022), le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) rompt le silence par une conférence de presse ce jeudi, 24 mars 2022 à son siège national sis au quartier « petit Paris », Ouagadougou. Selon le président du MPP, Bala Alassane Sakandé, principal animateur, cette sortie médiatique vise principalement à demander la libération sans conditions de Roch Kaboré. Le président Roch Kaboré est à un point C, dit-il. « J’ai pu le voir au point B, mais je puis vous dire qu’il n’est plus là-bas », dit le président du MPP, Bala Alassane Sakandé, qui estime que l’ex-président Kaboré est plutôt en « détention ». Bien plus, enfonce-t-il, « il est en prison ». (Avec La Faso. net)

7- Bénin : Le nord du pays en état d’alerte

L’extrême nord du Bénin sombre lentement dans la violence. Les conflits locaux facilitent l’implantation des groupes djihadistes et les chefs religieux se montrent préoccupés. Les attaques terroristes dans le nord du Bénin, attribuées à de probables groupes djihadistes, préoccupent les leaders religieux musulmans et chrétiens. Des initiatives de sensibilisation sont conduites pour éviter toute crispation entre les communautés.De fin novembre 2021 à début février 2022, trois attaques de présumés groupes djihadistes ont été recensés à Porga, Banikoara et dernièrement dans le Parc national W. (Avec allAfrica)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.