Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 24 Mars 2022

1- Ignoble : Après Bébé Lansana, un autre enfant jeté dans un puits

Un autre acte monstrueux contre un bébé ! Quelques jours après l’émoi suscité par la mort atroce de bébé Lansana jeté vivant dans un puits, un autre acte similaire s’est produit à Vélingara.

Selon Libération, qui donne l’information, un bébé du nom de Kadia, agé de 16 mois, a été jeté dans un puits, en pleine nuit, dans un village de Vélingara.

La maman du bébé et sa nièce ont été arrêtées et placées en garde-à-vue. Le drame serait intervenu après de vives tension entre les parents de bébé Kadia.

2-Casamance : 8 bases de Salif Sadio totalement détruites et occupées par l’Armée, (Dirpa)

Au total, neuf bases rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) ont été totalement détruites et occupées par l’armée sénégalais à la date du mardi 22 mars, selon un communiqué de la Direction de l’Information et des Relations publiques (DIRPA) parcouru par Senego.

Les Armées poursuivent leurs opérations de sécurisation avec la même détermination conformément à leur mission régalienne de préservation de l’intégrité du territoire national.

A ce jour, les bases rebelles de “Bakingaye, Djilanfale, Guikess, Katama, Katinoro, Karounor, Tampindo /Kanfounda, et Younor“, sont déjà conquises, selon le document de la Dirpa.

Durant l’opération de démantèlement renseigne le communiqué, plusieurs rebelles ont été tués, dont certains dans leurs bunkers et d’autres ont pris la fuite, “abandonnant précipitamment une importante quantité d’armes et de munitions de guerre, des matériels divers et surtout des véhicules volés et gardés plusieurs années“.

Dans les rangs de l’armée sénégalaise, “la perte d’un soldat est à déplorer et huit blessés légers”.

3- Accusation de viol : L’ancienne miss, Fatima Dione, poursuivie pour diffamation

Élue reine de beauté en 2020, Ndèye Fatima Dione affirme avoir été victime de violences sexuelles et s’être retrouvée enceinte à la suite d’une agression. En face, l’avocat du coordonnateur du comité d’organisation Miss Sénégal, Me Patrick Kabou, annonce une plainte pour diffamation et préjudice moral ce, après que la Brigade des mœurs de la Sûreté urbaine (SU) a transmis, la semaine dernière, au procureur de la République, les résultats de son enquête selon lesquels il n’y aurait pas eu viol, rapporte.

« Je reste sur les faits qui nous donnent raison depuis le début, a expliqué le conseil, sur les ondes d’iRadio. Il y a des éléments qui prouvent que ce que disait madame la Miss Sénégal (2020), c’était une pure invention. Mais, cela a mis mal à l’aise beaucoup de personnes et ça a affecté aussi mon client parce qu’il a été cité en disant qu’elle a passé la nuit chez le coordinateur. Je rappelle que mon client qui est Seydina Camara par ailleurs coordonnateur du Comité Miss Sénégal n’est ni de près ni de loin mêlé à ça ».

Dans cette affaire, la réplique d’Amina Badiane, présidente du Comité Miss Sénégal, lors d’une conférence de presse le jeudi 18 novembre dernier, « si on te viole, c’est que tu l’as bien cherché », avait déclenché une vague d’indignation.

4- Marche contre le parrainage : Guy Marius Sagna et Cie relâchés

Ils n’ont pas finalement passé la nuit dans les locaux de la police. Interpellés ce mardi 22 mars lors de leur manifestation contre le parrainage, vers le ministère de l’Intérieur, Guy Marius Sagna et Cie ont obtenu une libération. «Les activistes arrêtés après la marche avortée contre le parrainage ont été libérés. Mais selon l’un d’eux, cette libération s’est faite de manière n’est ‘’dispersée ». Papa Abdoulaye Touré puisque c’est de lui dont il s’agit, a expliqué à Seneweb que certains ont été « déposés » par la police sur la route de Keur Massar, d’autres à Guédiawaye ou sur la Corniche», renseigne Libération online. 

 En effet, cette manifestation portait la signature d’Africa First, de la Coalition citoyenne le peuple, de FRAPP, de Luttons contre l’indiscipline au Sénégal (LCIS), de Nittu dëgg Valeurs, de Sénégal notre priorité (SNP) et de Y’en a marre. Plus d’une dizaine d’arrestations ont été confirmées car les initiateurs n’avaient pas voulu emprunter l’itinéraire choisi par le Préfet de Dakar.  Dame Mbodj, Aliou Gérard Koïta, Daouda Gueye, Baye Niass, Dj Malick et Abdou Karim Gueye faisaient partie également des personnes appréhendées. 

5- Convention collective : « Certains patrons de presse se comportent comme des délinquants, un retraité s’est retrouvé avec 4800 francs de pension de retraite » selon Bamba Kassé

Le Secrétaire général du Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication au Sénégal (Synpics) est revenu sur la convention collective des journalistes, techniciens et autres travailleurs des médias, ce mercredi, lors d’une conférence de presse, à la maison de la presse. Selon Bamba Kassé, cette convention n’est pas totalement respectée dans certaines maisons de Presse.

“Entre les textes et leurs applications, nous avons la roublardise de certains patrons de presse qui se comportent comme des délinquants“, fustige Bamba Kassé, qui cite un exemple pour étayer ses propos. “Il y’a deux mois, un de nos aînés est parti à la retraite. Dans sa carrière, il a fait cinq (5) organes de presse. Parmi ces cinq (5) organes, ils n’y a qu’un seul où il l’a fait 3 ans et demi qui cotisait pour lui à l’Ipress. Aujourd’hui, le grand se retrouve avec une pension de retraite de 4800 frs.”

Le Secrétaire général du Syndicat des professionnels de l’Information et de la communication au Sénégal (Synpics) tire sur les patrons de presse et invite les confrères à se battre. “Les patrons de presse créent des organes, ils te payent. Ils ne déposent rien du tout à l’Ipress. Le malheur, ils te coupent ça à la source et ils ne reversent pas. Et au bout de 4, 5 ans, ils liquident l’organe. C’est à ça que nous serons tous confrontés. Donc, il faut que nous nous battions dès maintenant pour que l’Etat les contraignent à respecter leurs obligations sociales, les salaires”, a déclaré Bamba Kassé cité par Senego.

6- Actu internationale

• Guerre en Ukraine : D’anciens mercenaires syriens en Libye envoyés aux côtés des Russes

Depuis janvier, les mercenaires de la société paramilitaire russe Wagner déployés sur plusieurs bases militaires dans l’Est libyen se sont retirés de leurs différentes positions pour se regrouper dans les deux bases d’al-Joufra et de Barak al-Chati au sud. Des centaines parmi eux auraient été transportés en Russie pour la guerre en Ukraine, informe Rfi. Les mercenaires syriens pro-régimes engagés par Wagner pour combattre en Libye sont aussi envoyés en renfort en Russie

• Afrique du Sud : Mandat d’arrêt contre Nelson Mandela bientôt aux enchères en NFT

Une demande de mandat d’arrêt à l’encontre de Nelson Mandela remontant à 1961 sera prochainement mise aux enchères, renseigne Rfi. Sauf que son acquéreur ne le possèdera pas en main propre, mais virtuellement, puisqu’il s’agit d’une vente NFT : il aura donc une réplique numérique ainsi qu’un titre de propriété.

• Procès de l’assasinat de Thomas Sankara : La défense poursuit ses dernières plaidoiries

La défense poursuivait ce mercredi ses plaidoiries dans le procès de l’assassinat de Thomas Sankara. Les dernières avant le délibéré des juges. Il ne manque plus que le cas du général Gilbert Diendéré, considéré comme l’un des principaux responsables de la mort du père de la révolution burkinabè, rapporte Rfi.

7- Actu Sports

• Égypte- Sénégal : Les Lions sont arrivés au Caire en début de soirée

La délégation sénégalaise est bien arrivée au Caire (Égypte) ce mercredi, après avoir quitté le Maroc où l’équipe nationale était en regroupement depuis le dimanche 20 mars. 

Suite à un vol qui a duré un plus de 05 heures de temps, pour parcouir les 3.870 kilomètres séparant la ville de Marrakech au Caire, Sadio Mané, Ismaïla Sarr et Cie ont pu atterrir en sol égyptien et rejoindre leur hôtel. 

Ce Jeudi, veille de match, l’équipe va effectuer sa première séance d’entraînement au stade International du Caire. Le match aller contre l’Egypte va se jouer, dans cette même infrastructure vendredi soir à 19h30 GMT). Celui du retour aura lieu mardi prochain, au stade Me Abdoulaye Wade de Diamniadio, à 17h00 GMT.

• Eliminatoires CAN 2023 : La Gambie s’impose face au Tchad

Les éliminatoires de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2022) ont donné leur coup d’envoi ce mercredi.

Un peu moins de deux mois après la CAN 2021, remportée par le Sénégal, la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, prévue en Côte d’Ivoire, a lancé sa phase éliminatoire pour les sélections les moins bien positionnées au classement FIFA. Plusieurs rencontres ont été programmées ce mercredi 23 mars, informe Wiwsport.

Parmi elles, Tchad – Gambie. Après une très bonne CAN au Cameroun, les hommes de Tom Saintfiet n’ont pas manqué leurs retrouvailles. Dans une rencontre jouée, ce mercredi après-midi, au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, les Scorpions n’ont pas tombés dans le piège des Sao et l’ont emporté (1-0).

• Ligue 1 – Guédiawaye FC vs AS Pikine : Pas de vainqueur dans le derby de la banlieue (0-0) !

Guédiawaye FC et AS PIkine se quittent sur un score nul vierge dans ce match comptant pour la 14ème journée de Ligue 1.

En fermeture de la 14ème journée de la Ligue 1 sénégalaise, les amateurs du football local ont eu droit à une belle affiche ce Mercredi après-midi. Le Guédiawaye FC accueillait l’AS Pikine au stade Amadou Barry de Guédiawaye pour le derby de la banlieue, relate Wiwsport.

Comme à l’aller, pas de vainqueur entre les deux formations qui se quittent encore sur un score nul et vierge. Malgré une légère domination dans le jeu, les Vert et Rouge de l’AS Pikine n’ont pu faire trembler les filets et concèdent un deuxième nul successif qui les maintient à la 4ème place du classement de Ligue 1 (22 points). Les Crabes (3ème, 23 points) conservent aussi leur place sur le podium et sont à 3 points de GF et Casa Sports, respectivement 1er et 2ème avec le même nombre de points (26).

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.