Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 18 Mars 2022

1- Casamance : L’armée enregistre 1 mort et des blessés

Les opérations de démantèlement dans les bases de Salif Sadio, dans le Nord Sindian, situé dans le département de Bignona ont causé un (1) mort et Cinq (5) blessés dans le camp de l’armée sénégalaise, informe Senego. L’Armée sénégalaise qui poursuit ses opérations offensives dans le Nord Sindian, contre des groupes rebelles du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC), proches de Salif Sadio, a enregistré un mort et cinq blessés, renseignent nos confrères de la Rfm. Des blessés ont été aussi notés du côté des rebelles. L’armée a réussi à mettre la main sur une autre base de Salif Sadio.

2- Mairie de Dakar : Barthélémy Dias place ses hommes

Youssou Mbow, place à Pape Konaré Diaïté. Barthélémy Dias, a nommé un de ses fidèles à la tête de la très stratégique Direction de l’éducation et de l’aide à l’insertion de la Ville de Dakar, rapporte Seneweb.
D’après le quotidien Les Échos, le nouveau maire de Dakar a même fait procéder, en toute discrétion, à la cérémonie de passation de service. D’autres mouvements sont annoncés.

3- Elections législatives : La candidature de Karim Wade aux législatives en question

La participation de Karim Wade aux élections législatives n’est pas encore à l’ordre du jour. Le moment venu, le parti communiquera sur le sujet selon Mayoro Faye. Quid de la tête de liste qui va diriger la coalition ? « Il ne s’agira dans le cadre de ces élections de dire de façon ciblée qu’un tel sera la tête de liste de la coalition. Tout sera mûrement réfléchi » a expliqué Mayoro Faye. A l’en croire, si Karim Wade est le meilleur profil il sera la tête de liste. «Nous sommes en train de travailler à adapter des stratégies gagnantes avec la coalition Wallu. Il ne s’agit pas que du Parti démocratique Sénégalais. Il faut dire que dans ce cadre, toutes les formules qui nous permettront d’atteindre notre objectif seront mises en exercice » a-t-il affirmé face à la presse dans le cadre d’une rencontre de la coalition Wallu, rapporte seneweb.

4- Kédougou : « La jalousie, la succession et l’argent », à l’origine de l’assassinat du bébé de 7 mois

À DÉCOUVRIR

Selon, PressAfrik, de nouvelles révélations ont été faites dans l’affaire de la mort de Lassana Wagne, le bébé âgé de 7 mois, jeté dans un puits à Kédougou, dans le sud-est du Sénégal. L’enquête ouverte par la gendarmerie a permis de découvrir que les mises en cause : Fatoumata Tounkara, Siya Souaré et Fatou Wagué avaient froidement exécuté l’enfant par « jalousie et pour l’argent ». Utilisée pour faire la sale besogne, Fatoumata Tounkara avait fait, mercredi, des aveux détaillés face aux gendarmes avant de « rejouer » le film du drame lors d’une reconstitution qui a eu lieu le même jour. Hier jeudi encore, Fatoumata Tounkara a réitéré ses aveux alors que Siya Souaré et Fatou Wagué ont tenté, sans convaincre, de se défendre. Pire, Fatoumata Tounkara, qui souffre de problèmes auditifs et d’élocution, que lorsqu’elle jetait Lassana Wagne dans le puits, vers 23 heures, ce dernier était encore vivant. Une mort atroce qui n’a pas empêché Fatoumata Tounkara d’aller, tranquillement chez elle pour dormir à fond. Qu’est ce qui a conduit Siya Souaré et Fatou Wagué à utiliser quelqu’un qui souffre de troubles graves pour faire exécuter froidement un enfant de 7 mois ? Pour les gendarmes, le mobile est clair : « l’argent et la jalousie ».Selon la même source, la situation est devenue exécrable il y a de cela sept mois depuis que cette dernière a accouché d’un enfant de sexe masculin. Pour les enquêteurs, cet élément est le déclencheur puisque Siya Souaré et Fatou Wagué avaient déjà en tête la succession d’Ibrahima, un orpailleur.

5- Première liste post-CAN : Avec Aliou Cissé, de l’ancrage dans la continuité en équipe nationale

Pour les barrages du Mondial 2022, Aliou Cissé a livré une liste avec deux retours, et pas de grosses surprises. Le sélectionneur du Sénégal a donné ce vendredi un effectif peu réduit (par rapport à la CAN 2021) de 26 joueurs, convoqués pour la double confrontation contre l’Egypte. En conférence de presse, ce vendredi, Aliou Cissé a précisé : « Nous avons voulu reconduire le même groupe, en qui nous avons totale confiance. En réalité,  ce groupe est dimensionné pour la coupe du monde. » Le sélectionneur a expliqué dans la foulée qu’il « était important de rester sur la continuité. » Deux mois dix jours plus tard, le sélectionneur va retrouver ses joueurs en fin de semaine à Marrakech. L’histoire des Lions est pavée d’exceptions, mais une règle tacite veut que les élus du sacre à la CAN ne le soient pas en barrages de la CM.

La rédaction de SenCaféActu



Les commentaires sont fermés.