Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 17 Mars 2022

1- Ziguinchor : Le navire Aline Sitoé Diatta a repris service

Suite à son arrêt technique depuis des mois, le navire Aline Sitoé Diatta qui assure la liaison maritime Dakar-Ziguinchor a repris ses rotations aux horaires habituels. Selon les informations du « Soleil », dans sa livraison du jour, le bateau a quitté Dakar mardi vers 20 h et est arrivé hier mercredi 16 mars 2022 à 10 h au port de Ziguinchor, Rapporte.

Force de constater que cela avait eu beaucoup d’impact sur la Casamance, poussant des voix à se lever pour réclamer le bateau. Aujourd’hui, la reprise est effective au grand bonheur des usagers. Un ouf de soulagement pour les voyageurs en partance pour le sud du pays qui n’en pouvaient plus des nids de poule qui jonchent la Rn6 de Sénoba à Ziguinchor, fait constater le confrère.

2- Trafique de passeports diplomatiques : Le procès des députés Boubacar Biaye et Mamadou Sall encore renvoyée

Prévue pour ce jeudi 17mars, le procès des ex- députés, Mamadou Sall et Boubacar Biaye, inculpés dans l’affaire du trafic présumé de passeports diplomatiques a Finalement été renvoyé par le Tribunal de Dakar au 7 avril. Il a été reporté au 7 avril. Motif, la partie civile n’a pas reçu de citation, a appris SeneNews de sources judiciaires. Pour rappelle, Les députés Boubacar Biaye et Mamadou Sall sont poursuivis pour association de malfaiteurs , escroquerie, blanchiment de capitaux, faux et usage de faux, et faux en écriture publique authentifiée.

À DÉCOUVRIR

3- Conseil des ministres : Macky Sall prend d’importantes décisions pour Keur Massar

Selon informations de Senenews, Macky Sall veut, visiblement, revitaliser Keur Massar. Le Chef de l’Etat a abordé la question liée au développement durable dudit département, aujourd’hui, en conseil des ministres. Sous ce rapport, et tirant les conclusions de la seconde séance d’écoute « JOKKO AK MACKY », échanges avec les jeunes et les forces vives de Keur Massar, durant lesquels les urgences et les priorités des populations ont été signalées et rappelées, le Président de la République demande au Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, en relation avec les Ministres en charge de l’Urbanisme, des Finances et de l’Economie, d’accélérer en cohérence avec le Plan national d’Aménagement et de Développement territorial (PNADT), la finalisation, avant le 15 avril 2022, d’un programme spécial d’aménagement et de développement du département de Keur Massar. Ce programme spécial, doit intégrer une phase d’urgence d’investissements publics prioritaires sur la période 2022-2023.

4- Affaire «bébé Lassana» : Les terribles aveux de la meurtrière présumée

L’affaire de la mort de Lassana Wagne, un bébé de sept mois retrouvé sans vie au fond d’un puits dans un village à Kédougou, connaît de nouveaux développements. Selon Libération, l’enfant aurait été tué sur instruction de la coépouse de sa mère, Fatou Wagué, et de sa grand-mère paternelle, Siya Souaré. L’affaire de la mort de Lassana Wagne, un bébé de sept mois retrouvé sans vie au fond d’un puits dans un village à Kédougou, connaît de nouveaux développements. Selon Libération, l’enfant aurait été tué sur instruction de la coépouse de sa mère, Fatou Wagué, et de sa grand-mère paternelle, Siya Souaré. Seneweb repporte que L’auteur de l’assassinat serait une voisine de la famille nommée Fatoumata Tounkara. Les trois dames sont en détention. Le journal renseigne que Fatoumata Tounkara est passée aux aveux ce mercredi 16 mars, soit vingt-quatre heures après son arrestation. En larmes, elle a déclaré s’être introduite, le jour du drame (jeudi 10 mars), dans la chambre où dormait Lassana Wagne pour le prendre et l’envelopper dans une couverture avant de le jeter dans un puits.

5- Guerre en Ukraine : Les risques sur le Sénégal

Pétrole, gaz, farine, pain, ciment…, sans compter les produits qui pourraient être impactés par le coût du fret. La guerre en Ukraine risque d’être payée cher au Sénégal. Le gouvernement rassure, Sos consommateurs accuse, lit-on sur Seneweb.
Les alertes sont suffisamment claires pour laisser de la place au moindre doute quant aux conséquences en Afrique et au Sénégal du conflit entre l’Ukraine et la Russie. « La guerre en Ukraine n’épargnera pas notre économie », a déclaré le président Macky Sall au Daaka de Médina Gounass, samedi 12 mars. Quelques heures avant, au sommet de Versailles les 10 et 11 mars, c’était d’abord au président français Emmanuel Macron de tirer la sonnette d’alarme. « L’Europe et l’Afrique seront très profondément déstabilisées sur le plan alimentaire ».

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.