Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 15 Mars 2022

1- Casamance : Sant’Egidio demande la fin des opérations militaires et la reprise les négociations

Le dimanche 13 mars, l’armée sénégalaise a lancé une opération «dont l’objectif principal est de démanteler les bases de la faction MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance) de Salif Sadio», précise son communiqué. «Cette opération vise également à détruire toutes les bandes armées menant des activités criminelles dans la zone» poursuit le document.
Cette intervention en Casamance, région du sud du Sénégal a été décidée après la mort de quatre soldats sénégalais le 24 janvier dernier, et la capture de sept autres par les rebelles, près de la frontière avec la Gambie. Déjà à ce moment-là, la communauté de Sant’Egidio, historiquement engagée comme médiatrice dans ce conflit, était intervenue pour interrompre les incidents et en limiter les conséquences, réussissant à obtenir le retour des corps des militaires sénégalais tués et la libération des sept autres enlevés. Cette fois, la communauté «exprime sa profonde préoccupation pour l’affrontement armé actuellement en cours dans le nord de la Casamance», indique-t-elle dans un communiqué. «Sant’Egidio demande la fin des opérations militaires actuelles de l’armée sénégalaise pour qu’il soit possible de sauver la stabilité de la région impliquée et maintenir ouverte la voie du dialogue». Tout comme par le passé, Sant’Egidio rappelle sa disponibilité à poursuivre le processus de négociation, «convaincu qu’il ne sera possible d’accéder à une paix définitive en Casamance qu’au travers une discussion raisonnable», lit – on sur Pressafrik.

2- France : Pape Diouf, médaillé d’or à titre posthume !

L’ancien président de l’Olympique de Marseille Pape Diouf, décédé en mars 2020, a été honoré à titre posthume. Il a reçu vendredi dernier une médaille d’or décernée par la Ligue universelle du Bien public. La distinction a été remise à Alexandre Faure, président de la fondation qui porte le nom du défunt, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au Sénat français, rapporte Seneweb.
Pape Diouf a été honoré pour avoir «œuvré à la valorisation et à la protection des joueurs de football en général et des joueurs africains en particulier». La Ligue universelle du Bien public ajoute : «Votre parcours exceptionnel marqué par le travail, le courage et la persévérance fait de vous un véritable serviteur de l’Homme.»

3- Parrainage : La LSDH exige l’application immédiate de la décision de la CEDEAO

Malgré la décision de la Cedeao qui juge le parrainage comme un obstacle à la libre participation aux élections, l’Etat du Sénégal a tenu à le maintenir pour les Législatives du 31 juillet prochain.
Dans un communiqué parvenu à «L’As» et signé par son président Alassane Seck, la Lsdh exige l’application immédiate et effective de ladite décision avant la tenue des prochaines élections. La Lsdh invite dans la foulée l’Etat du Sénégal à instaurer un dialogue franc et sincère entre acteurs politiques pour arriver à un consensus. Ce qui, selon l’organisation de défense des droits de l’Homme, va permettre d’aller vers des élections libres et transparentes et dont les résultats ne seront pas contestés. Justifiant sa posture, la Lsdh rappelle que la Cour avait déclaré que le Code électoral du Sénégal tel que modifié par la loi n° 2018-22 du 04 février 2018 viole le droit de la libre participation aux élections, et ordonne en l’espèce à l’Etat du Sénégal de lever tous les obstacles à une libre participation aux élections, comme cette modification, par la suppression du système de parrainage électoral, informe Seneplus.

4- Refusant d’intégrer l’AMS : Sonko annonce la création d’une association parallèle

À DÉCOUVRIR

En conférence de presse hier, Sonko et Cie annoncent la création d’une association différente de l’AMS (Association des maires du Sénégal).
Le leader de Pasteef/ les patriotes est sous les feux des projecteurs. Ousmane Sonko, lors de la conférence de presse des leaders de Yewi askan wi a fait dans l’ironie en faisant le bilan de Macky Sall, en 10 ans de gestion, renseigne Rewmi. « C’est un Ter, un stade et une arène nationale », regrette Sonko. De même, « Yewwi annonce la création d’association parallèle différente de l’AMS.La conférence de presse des leaders a été une occasion pour Sonko de faire une révélation de taille. Il annonce que « Yaw, avec ses 81 élus locaux va créer une association autre que l’AMS (Association des maires du Sénégal). Nous refusons d’y adhérer car c’est pour Macky Sall. Nous sommes des élus et nous sommes capables de le faire. Nos maires seront encadrés et formés mais aussi pour avoir un regard sur la gestion. »

5- L’intersyndicale de la SEN’EAU durcit le ton

A une semaine du Forum Mondial de l’Eau prévu à Dakar 21 au 26 mars 2022, le climat est délétère au sein de Société Nationale de Gestion de l’Exploitation et de la Distribution de l’eau potable au Sénégal (Sen’Eau).

Selon les informations de Seneplus, la direction générale et les travailleurs de la boîte s’accusent mutuellement. Réunis au sein d’une intersyndicale, les travailleurs sont montés au créneau hier pour crier leur ras-le-bol et dénoncer les misères qu’on leur fait vivre dans le secteur de l’eau au niveau national. Selon eux, tous les sacrifices consentis par le personnel n’ont pas été reconnus et rétribués à leur juste valeur. Pis, ils accusent la direction générale de mauvaises orientations stratégiques dans la gouvernance de la Sen’Eau qui tirent sans cesse vers le bas la qualité du service et plombent les résultats de l’entreprise. Au même moment, s’offusquent-ils, les expatriés bénéficient d’un traitement princier de la part de la direction qui s’illustre également par un «recours exagéré aux missions d’experts sans valeur ajoutée». Ce qui a conduit, selon eux, «à la démotivation généralisée du personnel de la Sen’Eau qui est soumis à un niveau de précarité sans précédent». Dans tous leurs états, les travailleurs s’insurgent contre le refus de la Direction de mener des négociations sérieuses sur leur mémorandum, la modicité des salaires, des primes de logement et des primes de responsabilité du personnel, les retards récurrents et volontaires dans la dotation de matériels de travail tels que les véhicules et mobylettes.(seneplus)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.