Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 12 Mars 2022

1- Diffamation : Gabrielle Kane poursuivie en justice !

Poursuivie pour diffamation et collecte de données à caractère personnel, la féministe Gabrielle Kane sera jugée le jeudi 17 mars prochain, à la barre du tribunal correctionnel de Dakar. A en croire L’Obs qui donne l’information Gabrielle Kane est attraite au tribunal par Souleymane Ciss, conseiller municipal et candidat à la mairie de Thiès-Est, qui l’accuse de diffamation, rapporte Senenews.
Pour appel, Gabrielle Kane accusait, dans un post sur Facebook, Ciss d’avoir marié une fille de 18 ans avant de l’abandonner.
Voici in extenso la publication : « Ce lâche n’a rien trouvé de mieux que d’épouser une jeune fille de 18 ans, consommé le mariage avec l’élégance du dépôt des draps maculés de sang de la jeune fille à sa sœur à Thiès ».

2- Le Coddas devient une Ong de droit américain et tient sa première activité, ce samedi à Dakar

Collectif pour la Défense des droits d’Adji (Coddas) devient une Ong de droit américain et élargie son domaine d’activité en visant plus loin. L’ong Défense of Women’s and Children’s Rights dit WDCR/Coddas, va désormais s’activer dans la défense des droits des femmes et des enfants, lit -on sur Senego.

À cet effet, à l’occasion de l’anniversaire de l’an 1 depuis son installation, la structure compte revenir essentiellement sur l’affaire Adji Sarr qui l’oppose à Ousmane Sonko, mais aussi va apporter quelques réponses par rapport à la sortie internationale de la jeune fille qui dit avoir envie de quitter le Sénégal pour aller refaire sa vie à l’étranger car ne pouvant pas compter sur la justice de son pays.
Ce sera, en outre, l’occasion pour Françoise Hélène Gaye et ses amis de révéler leur plan d’actions dans le combat qu’elle mène pour que toute la lumière soit faite dans ce dossier qui est encore suspendu au plafond du tribunal de Dakar.

3- Ziarra générale : Tivaouane commence à refuser du monde

À DÉCOUVRIR

Il faut dire que les fidèles Tidianes avaient vraiment hâte de renouer avec leurs guides. Pour les besoins de la Ziarra générale prévue demain dimanche 13 mars, c’est déjà la ferveur partout dans la ville sainte. On sent la manifestation dans tous les quartiers, indique Senego. Aussi bien à Dakar que dans les autres régions, il n y en a que pour cet évènement auprès des talibés tidianes. Cette année, l’affluence sera record. Il faut reconnaitre qu’il y a de quoi. En effet, les deux dernières années, la Ziarra n’a pas été organisée.

4- Criminalisation de l’homosexualité : « Tous les Sénégalais doivent soutenir « And Sam Djikko Yi » (Sonko)

Face à la presse sénégalaise vendredi soir, Ousmane Sonko a passé en revue toutes questions d’actualités. La question sur la criminalisation de l’homosexualité n’était pas en reste. Selon PressAfrik qui relate l’information, Sonko estime que tous les Sénégalais doivent soutenir la plateforme « And Sam Djikko Yi » qui a initié le combat.
 «L’homosexualité n’était pas un phénomène mondial avec un agenda pour l’imposer à tous les pays. Pourquoi Macky Sall veut se cramponner à une loi votée depuis 1968, alors qu’il a renforcé la loi sur le terrorisme après les événements de mars 2021. Tous les Sénégalais doivent soutenir la plateforme « And Sam Djikko Yi ». Quand ils sont venus chez moi, je leur ai dit que si j’étais président de la République, c’est la première loi que je voterais. Mais, je leur ai dit qu’il fallait bien écrire la loi pour éviter une insécurité juridique. Quand ils m’ont envoyé la proposition de loi, j’ai signé sous-réserve, mais sur le principe je suis d’accord », a dit Sonko.

5- Législatives de juillet : La date du dépôt des listes est fixée

La Direction générale des élections (Dge) a rencontré vendredi dans la matinée, les représentants des partis politiques et entités de personnes indépendantes désireuses de candidater aux élections législatives du 31 juillet 2022.
 
Au cours de cette rencontre, il y avait quatre groupes de travail. Et dans chaque groupe, il y a eu, en plus des représentants des partis, un membre de la Dge et un de la direction de l’autonomisation du fichier (Daf). Les autorités ont saisi l’occasion pour expliquer aux participants la manière de collecter, mais aussi de remplir les fiches de parrainage.
 D’ailleurs Indique PressAfrik qui a repris l’information de du journal L’Obs, quelques heures après la rencontre, des représentants de partis politiques ou coalitions sont passés au niveau de la Dge pour récupérer le modèle de fiche de parrainage. La collecte des parrains va durer au moins deux mois. Les candidats aux élections législatives ont jusqu’au début du mois de mai pour collecter et remplir leurs fiches de parrainage. Car, le dépôt des listes pour les législatives est prévu du 6 au 8 mai 2022.
 «Les listes de candidature aux élections législatives doivent collecter le nombre de parrains requis par le Code électoral, c’est-à-dire 34 580 parrains au minimum (0,5% du fichier des électeurs), 55.327 parrains au maximum (0,8% du fichier des électeurs). Une partie de ces parrains doit provenir obligatoirement de sept régions, à raison de 1000 par région», renseigne la Dge.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.