Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 10 Mars 2022

1- Mali : Le gouvernement va ouvrir une enquête sur les accusations de disparitions de ressortissants mauritaniens

Le gouvernement malien a réagi ce mercredi 9 mars aux accusations du gouvernement mauritanien sur des disparitions suspectes de Mauritaniens au Mali. A ce stade, dit le communiqué officiel, « aucune preuve ne met en cause les Forces armées maliennes », les Fama. « Une enquête sera ouverte », ajoutent les autorités maliennes. 

Pour le Mali, ces actes criminels sont destinés à porter atteinte aux relations plus que fonctionnelles entre les deux pays. C’est pourquoi une enquête est ouverte côté malien pour élucider la situation, précise le même communiqué officiel. Et les autorités maliennes s’engagent à rechercher les coupables de ces crime qualifiés d’« odieux », pour les traduire devant les juridictions compétentes.(Avec RFI)

2- Libye : L’accord de Skhirat demeure le cadre politique général pour la résolution de la crise selon la Ligue arabe

Ligue arabe : L'accord de Skhirat demeure le cadre politique général pour  la résolution de la crise en Libye – Le7tv.ma

 L’accord de Skhirat, signé par les parties libyennes au Maroc en 2015, demeure le cadre politique général pour la résolution de la crise qui sévit en Libye depuis plusieurs années, a affirmé, mercredi au Caire, le Conseil de la Ligue arabe.

Dans une décision sur l’évolution de la situation en Libye, le Conseil ministériel arabe a exprimé son soutien aux efforts des Nations Unies pour soutenir un règlement politique de la crise libyenne, sur la base de l’Accord politique libyen signé à Skhirat, au Maroc, en tant que cadre général pour un règlement de la crise conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et aux conclusions du processus de Berlin et du sommet de Paris.(Avec Maghreb Arabe presse)

3- Egypte : Une aide alimentaire pour Madagascar

Suite aux ravages causés par le passage des cyclones ANA et BATSIRAI, l’Egypte – dans le cadre de sa solidarité avec le peuple et le gouvernement de Madagascar dans cette crise a envoyé une aide alimentaire (farine de blé et lait en poudre) pour contribuer à faire face aux répercussions de ces crises (…)Et cette aide égyptienne s’inscrit dans le cadre des relations fraternelles entre les deux pays. Notons que l’objectif de cette aide est d’atténuer les difficultés que les sinistrés ont dû faire face, et ce à cause des cyclones et des tempêtes tropicales qui ont frappé la Grande île au cours de ces dernières semaines.(Avec Africain .info)

4- Afrique : Le continent doit sortir grandie de la Covid-19 (Paul Kagame)

Rwanda : Paul Kagame a-t-il ordonné l'expulsion de 18 Chinois du Rwanda ?

Le président rwandais estime que le moment du sursaut économique est venu pour le continent noir. Le nouveau coronavirus a mis à nu le retard de l’Afrique.

À l’occasion de la 8e session du Forum régional africain sur le développement durable, tenue récemment à Kigali, le chef de l’État rwandais a invité ses pairs du continent à tout faire pour atteindre les objectifs du programme 2030 de l’Organisation des nations unies (Onu) et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine (UA). À en croire Paul Kagame, l’Afrique doit s’approprier ces deux documents stratégiques pour relever les défis du futur. Malgré l’impact de la Covid-19 sur l’économie et la santé du continent noir, le développement durable n’est pas une utopie, d’après la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Pour arriver à bon port, « l’Afrique doit nouer des partenariats et renforcer les capacités de fabrication de vaccins et de produits pharmaceutiques », a déclaré M. Kagame persuadé que les pays africains sont maîtres de leurs destins. (Avec maliactu.net)

5- Guinée : La lettre controversée d’Alpha Condé à Ibrahima Kassory Fofana

En s’auto-proclamant président provisoire du RPG, l’ex-Premier ministre a fait bondir certains ténors du parti. Jeune Afrique s’est procuré le document qu’il dit avoir reçu de l’ancien chef d’État.

S’appuyant sur une liste manuscrite que l’ancien président Alpha Condé aurait transmise à trois dirigeants de son parti, Ibrahima Kassory Fofana a affirmé le 7 février au Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) avoir été désigné pour prendre la tête d’un comité exécutif national provisoire. Une annonce qui a provoqué un coup de tonnerre au sein de la formation. Certains ténors mettent en cause l’existence de ce courrier, affirmant que l’ancien chef de l’État, actuellement en convalescence à Abou Dhabi, n’a pas pu choisir son ex-Premier ministre.(Avec Jeune Afrique)

6- Tchad : Nouveau massacre de villageois dans la région de Diffa à la faveur de la baisse des eaux du lac Tchad

Au Niger, une vingtaine de villageois ont été tués dans la nuit du 7 au 8 mars 2022 dans la région de Diffa, à l’extrême Est du pays. Des incursions d’hommes de Boko Haram dans plusieurs villages ont semé la désolation. Les assaillants auraient profité du tarissement des eaux du lac Tchad pour traverser à pied, atteindre les villages et massacrer des habitants. Au moins cinq villages ont été victimes des attaques nocturnes des hommes armés de Boko Haram dans le lit du lac Tchad, non loin de la ville de Diffa. La vingtaine de morts est répartie entre les villages de Lada, Assaga, Ngarwa, Fiego et Belatumbé. Des blessés dont le nombre n’a pas été précisé ont été admis dans des centres hospitaliers.(Avec allAfrica)

7- Sahara Occidental : Le Groupe de Genève dénonce le laxisme et le silence de l’ONU

Sahara occidental: L'Algérie rejette un récit marocain "trompeur"

Le Groupe de soutien de Genève pour la protection et la promotion des droits humains au Sahara occidental a dénoncé le laxisme et le silence du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme face aux violations flagrantes et systématiques des forces d’occupation marocaines des droits humains dans les territoires sahraouis occupés.

Dans un communiqué publié à l’occasion de la réunion du Conseil des droits de l’Homme, le coordinateur du Groupe, Gianfranco Fattorini, a déclaré que « le silence du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme face aux violations de l’occupant marocain des droits de l’Homme au Sahara occidental est inexplicable et il ne fait malheureusement qu’encourager l’occupant à poursuivre sa fuite en avant et à accentuer sa politique répressive ».(Avec Algerie presse service)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.