Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 10 Mars 2022

1- DER/FJ : Papa Amadou Sarr limogé, un jour après ses propos qui ont soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux

La décision est tombée comme un couperet. Papa Amadou Sarr n’est plus le Délégué général à l’Entreprenariat des Femmes et des Jeunes ( DER/J). 

L’annonce a été faite dans un communiqué du conseil des ministres du mercredi 9 mars 2022 parvenu à Seneweb. Le gouvernement, lit-on dans le communiqué, a informé que c’est par décret n°2022-621 du 09 mars 2022, que le Président de la République Macky Sall « a mis fin aux fonctions de Monsieur Papa Amadou Sarr, Délégué général à l’Entreprenariat rapide des Femmes et des Jeunes (DER/ FJ) »

Le limogeage de Papa Amadou Sarr intervient au moment où ses propos portant sur les rapports entre des hommes sénégalais et leurs épouses soulèvent des vagues de commentaires voire d’indignation sur les réseaux sociaux. 

Pour faire plaisir aux femmes à l’occasion du 08 mars, le Directeur de la DER a, en effet, simplement qualifié quelques fondements de l’Islam d’ « inepties ».

C’est notamment quand la religion ne met pas sur un pied d’égalité l’homme et la femme. C’est aussi quand il lui interdit de ne pas se saluer physiquement entre personne de sexe opposé ou de rentrer dans les mosquées en période menstruelle ou même quand il lui enjoint de prier derrière l’homme.

2- ​Mise en exécution de son 2e plan d’action de grève : la Fédération des Syndicats de la Santé (F2S) annonce une grève générale les 16, 17 et 18 mars 2022

La Fédération des Syndicats de la Santé (F2S) a procédé ce mercredi au lancement de son deuxième plan d’action, en présence du Secrétaire général Cheikh Diop de la CNTS-FC. Face à la presse, la F2S a annoncé la rétention d’information sanitaire, une grève générale le mercredi 16, le jeudi 17 et vendredi 18 mars 2022, et des assemblées générales sont prévues aussi durant cette période. Un blocage de tous les programmes de santé notamment dans les zones opérationnelles a été annoncé.

« Aujourd’hui, la réalité du terrain montre que la F2S est une interlocutrice crédible. Malgré cet état de fait, les autorités continuent de faire la sourde oreille et baignent dans le dilatoire. C’est pourquoi face à cette situation nous n’avons d’autres choix que de continuer la lutte, donc nous vous annonçons la mise en œuvre du deuxième plan d’action. Malgré cet état de fait, les autorités continuent de faire la sourde oreille et baignent dans le dilatoire. NB : si dans les jours à venir, l’Etat ne réagit pas, nous engagerons le boycott des programmes de vaccination allant même vers une grève illimitée », a déclaré Souleymane Joe Mané, secrétaire général du syndicat des travailleurs de la Santé, rapportePressafrik.

Poursuivant ces propos, M. Mané a rappelé que « c’est le chef de l’Etat lui-même qui avait commandite les études sur le système de rémunération au niveau de la fonction publique depuis 2016 ». Ces études avaient montré selon lui, « que les agents de santé étaient les plus mal payés et le cabinet avait fait des recommandations pour corriger cette iniquité dans le traitement des agents ». Malheureusement, dit-il, « l’Etat au lieu de corriger, préfère plus accentuer l’écart ».

3- Affaire Adji Sarr : Un collectif de femmes exige la restitution du passeport d’Ousmane Sonko

En point de presse, ce mercredi 9 mars au siège de Frapp, le collectif des femmes « pour la restitution du passeport de l’honorable député Ousmane Sonko » a exigé de l’Etat qu’il rende au leader de Pastef, son document de voyage.

« Il y a un an, une justice armée partiale et partisane mettait sous contrôle judiciaire le député Ousmane Sonko pour un dossier vide, léger. Nous sonnons la fin de la récréation et exigeons la restitution sans délai du passeport de l’honorable député par ailleurs maire de la commune de Ziguinchor, Monsieur Ousmane Sonko », a fustigé Mame Bineta Djiba, porte-parole dudit collectif, relate Seneweb.

Le collectif, qui compte sur la médiation des chefs religieux, fait également appel aux mouvements et à la société civile.  « Nous lançons un appel à l’endroit des chefs et guides religieux pour qu’ils fassent entendre raison à l’Etat du Sénégal, à sa tête Monsieur Macky Sall. Nous lançons aussi un appel à l’endroit de la société civile, des mouvements à l’image du M2D, de Y’en a marre… », a notamment indiqué, Mme. Djiba. Elle ajoute : « Si nous constatons qu’il n’y pas d’évolution, nous allons faire une marche dans les prochains jours, nous les femmes du collectif ». Car, d’après ces femmes, « Ousmane Sonko, en tant que maire, a besoin de son passeport pour obtenir des partenariats à l’international pour l’avenir de la commune de Ziguinchor et du Sénégal ».

Le député Ousmane Sonko a été inculpé et mis sous contrôle judiciaire le 8 mars 2021 dans l’affaire Sweet Beauty dans laquelle il a été accusé par la jeune masseuse Adji Sarr de « viols répétés et menaces de mort ».

4- Les travailleurs du quotidien « Le Soleil » fustigent la « gestion calamiteuse » de Yakham Mbaye et réclament un audit

Le personnel de la Société sénégalaise de presse et de publications (SSPP) du quotidien national « Le Soleil », a tenu ce mercredi 9 mars une conférence de presse pour faire « l’état des lieux de la situation » dudit journal. Les employés à travers la voix de Ndiol Maka Seck le coordonnateur du personnel a dénoncé la gestion « calamiteuse » de Yakham Mbaye Directeur général du journal « Le Soleil », ainsi que le manque de respect de celui-ci envers ses employés. Ces derniers l’accusent d’insultes ou de licenciements injustifiés et d’injures à l’endroit de son personnel chaque fois qu’il s’est retrouvé contrarié, par ailleurs, la SSPP « Le Soleil » lance un appel au président de la République et aux autorités compétentes afin de l’auditer et de régler leur situation.

5- Ipres : Les pensions des retraités revalorisées de 10% à titre rétroactif

C’est une bonne nouvelle qui tombe pour les pensionnaires de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES).

Les pensions des retraités sont revalorisées de 10% avec effet rétroactif au 1ier janvier 2022. A titre exceptionnel, les paiements par caisse se feront aussi du 14 au 18 Mars.

À DÉCOUVRIR

Pour ceux qui ne bénéficient pas de transferts monétaires voici les points cités dans le document.

6- Actu internationale

• Niger : Au moins dix civils tués par Boko Haram près de Diffa, dans le sud-est

Au moins dix civils ont été tués dans la nuit de lundi à mardi au Niger dans une série d’attaques attribuée au groupe jihadiste nigérian Boko Haram dans la commune de Gueskérou (sud-est) proche du Nigeria, ont indiqué mercredi à l’AFP des sources locales. Selon un élu de la commune, située à une trentaine de kilomètres de Diffa, la grande ville du sud-est nigérien, des assaillants « du groupe Boko Haram, venus à pied », ont attaqué plusieurs villages. « Six personnes ont été tuées dans le village de Fiego, deux tuées à Ngarwa-Lawandi et deux tuées à Ngarwa-Koura. Toutes les victimes sont des hommes et tous ont été tués par armes à feu », a affirmé cet élu. Le bilan pourrait toutefois être plus lourd, le village de Lada, situé sur la commune de Diffa ayant également été attaqué, selon plusieurs sources.

• Sanctions : Le Kremlin dénonce une «guerre économique» menée par Washington

Le Kremlin a dénoncé mercredi la « guerre économique » déclarée par les États-Unis à la Russie, suite à l’annonce par Washington d’un embargo sur les importations américaines de pétrole et de gaz, entre autres sanctions. « Les États-Unis ont déclaré la guerre économique à la Russie et ils mènent cette guerre », a indiqué aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, rapporte Rfi.

• Tchad : Goukouni Weddeye débarqué du processus de dialogue avec les groupes rebelles

L’ancien président tchadien Goukouni Weddeye a été débarqué du processus de dialogue à quelques jours du début de la rencontre de Doha, informe Rfi. Il était chargé de négocier avec les mouvements politico-militaires du pays en vue de leur participation au dialogue national inclusif qui doit être organisé en mai à Ndjamena. Le Premier ministre tchadien a signé mercredi matin un décret pour la mise en place d’un nouveau comité spécial dirigé cette fois-ci par le chef de la diplomatie tchadienne. 

7- Actu Sports

• Grace à un Benzema en feu, le Real renverse le PSG et file en quarts

Comme promis par Carlo Ancelotti en conférence de presse d’avant match, le Real a démarré très haut ce match, en mettant beaucoup d’intensité. Mais une fois l’orage passé, Paris a peu à peu retrouvé sa maitrise du match aller et les positions de Messi et Neymar ont commencé à causer beaucoup de difficultés aux milieux madrilènes.

Finalement, c’est l’insaisissable Kylian Mbappé qui, mis sur orbite par Neymar, a trompé Courtois à l’issue d’un contre parfaitement mené en solo, 0-1, renseigne afriquesports.net.

De retour des vestiaires, Carlo Ancelotti sort Toni Kroos et Asensio et le match change. Karim Benzema s’offre un triplé et renverse le PSG à lui seul, 3-1. Au match aller, le PSG s’était imposé 1-0 au Parc des Princes.

• Ligue des champions : Manchester City écarte le Sporting et file en quart de finale

Comme attendu, Manchester City a validé son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des champions ce mercredi (0-0)

Après une victoire écrasante à l’aller, les Skyblues ont dû se contenter d’un match nul ce mercredi sur leur pelouse, puisque les deux équipes n’ont pas pu se départager au terme des 90 minutes de temps de jeu règlementaire, renseigne afriquesports.net.

Une belle opération donc pour Manchester City qui file donc au tour suivant de la compétition après sa victoire dimanche face à Manchester United (4-1).

• 8ès de finale C3 : Lyon remporte la première manche face au FC Porto

Ce mercredi, l’Olympique Lyonnais était face au FC Porto au stade du Dragon pour le compte des 8ès de finale aller de l’Europa League. Au terme des 90 minutes, les français sortent victorieux de ce choc sur la plus petite des marques, relate afriquesports.net.

Dominé outrageusement en première période par le FC Porto, Lyon a tenu jusqu’à la fin de la première période. Anthony Lopes, le portier, a dû faire quelques arrêts importants pour maintenir son équipe à flot. Dans les dernières minutes de cette première mi-temps, les Gones ont failli faire le hold-up en ouvrant le score mais Karl Toko Ekambi s’est loupé.

En deuxième période, l’OL a renversé les choses. Les Gones sont plutôt dominateurs. A la 59è minute, le club français ouvre le score par le truchement de Lucas Paqueta. 1-0 pour Lyon après consultation de la VAR. Ce but que les Gones ont su conserver jusqu’au coup de sifflet final. 1-0, score final.

Rendez-vous le jeudi 17 mars prochain pour le match retour au Groupama Stadium où tout sera joué.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.