Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 28 Février 2022

1- Comores : Jour J pour le dialogue inter-comorien

Un dialogue inter-comorien s’ouvre ce lundi aux Comores. Cette rencontre nationale avait initialement été proposée par le parti d’opposition Ulezi comme une voie de sortie de crise politique au président Azali, dont la réélection en 2019 est jusqu’à ce jour décriée par les plus grands partis d’opposition.

L’exécutif s’est toujours dit favorable au dialogue et l’organise même en invitant toute la classe politique et la société civile. Nombreux ont répondu à l’appel mais pas tous. L’union de l’opposition, ayant réclamé en vain la libération des prisonniers politiques comme préambule à ce dialogue, a annoncé qu’elle ne participerait pas à ce qu’elle dénonce comme étant « une mascarade de plus ». 
Le dialogue national inclusif doit durer trois semaines et chacun peut y adresser les thèmes qu’il souhaite inscrire à l’ordre du jour.(Avec RFI)

2- Burkina Faso : La durée de la transition au cœur des assises nationales

Les assises nationales sur la transition débutent au Burkina Faso |  AbidjanTV.net

La volonté de rétablir rapidement l’ordre constitutionnel semble dominer les esprits à Ouagadougou. Les assises nationales doivent en déterminer les contours.

ombien de temps les Burkinabés devront-ils patienter avant d’aller voter ? Alors qu’un rapport rédigé par une commission chargée de soumettre des propositions sur le terme de la transition a préconisé une durée de trente mois pour un retour à l’ordre constitutionnel, la junte au pouvoir a décidé de consulter plus largement sur le sujet dans le cadre d’assises nationales. « La durée de la transition sera définie lors des assises nationales qui se tiendront le 28 février avec l’ensemble des forces vives de la nation. Nous allons déterminer de manière responsable la durée de la transition », a déclaré lors d’une conférence de presse le lieutenant-colonel Naon Daba, membre du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR, organe dirigeant de la junte).(Avec Le Point)

3- Algérie : Le pays se dit prête à fournir plus de gaz à l’UE « en cas de difficultés » liées à la guerre en Ukraine

Plusieurs pays européens dépendent fortement de la Russie pour leurs importations de gaz. Sonatrach, le géant public algérien des hydrocarbures, est prêt à fournir davantage de gaz à l’Europe, en cas de baisse des exportations russes liée à la crise ukrainienne, en l’acheminant notamment via le gazoduc Transmed reliant l’Algérie à l’Italie, a affirmé son patron, dimanche 27 février. Sonatrach est « un fournisseur fiable de gaz pour le marché européen et est disposé à soutenir ses partenaires de long terme en cas de situations difficiles », a déclaré son PDG, Toufik Hakkar, au quotidien Liberté. L’Europe est le « marché naturel de prédilection » pour l’Algérie, qui contribue actuellement à hauteur de 11 % à ses importations de gaz, a-t-il souligné.(Avec Le Monde. fr)

4- Afrique du Sud : Le chômage massif ravive les sentiments xénophobes

Le chômage massif ravive les sentiments xénophobes en Afrique du Sud -  Afrique55

Le sentiment anti-immigrés refait surface en Afrique du Sud. Le pays a déjà été secoué par des violences xénophobes meurtrières en 2008, 2015 ou 2019. Un mouvement baptisé Operation Dudula multiplie les manifestations pour demander de renvoyer les immigrés illégaux chez eux. Des actions sont menées contre les commerces accusés d’employer trop d’étrangers. La place qu’occupent les étrangers sur le marché du travail est une thématique qui monte, notamment chez les politiques, toutes sensibilités confondues. La faute notamment à un taux de chômage qui bat des records : 35% au dernier pointage.

« Pour le moment, on se concentre sur les sans papiers, mais même les autres étrangers doivent nous faire de la place, on doit pouvoir travailler » revendique cet homme. « On en a assez des immigrés qui s’emparent du pays, clame une femme. Il y a des gens qui ont des diplômes universitaires mais qui restent chez eux faute de travail. »(Avec RFI)

5- Commission de la CEDEAO – Communiqué sur la guerre en Ukraine

Image

6- Ethiopie : Des attaques « sans précédent » contre les réfugiés érythréens

A l’est du Tigré, dans le nord de la région Afar, des camps de personnes déplacées ont été victimes de violences de la part de rebelles tigréens.

La scène est devenue commune dans une Ethiopie ravagée par la guerre : des milliers de réfugiés érythréens, choqués, séparés de leurs proches et fuyant à pied les tirs d’artillerie et d’armes à feu.
En février, à nouveau, un camp de réfugiés situé à Bahrale, dans le nord-est de la région Afar, a été attaqué. Les assaillants étaient, selon des victimes, des rebelles de la région voisine du Tigré, où le conflit a débuté il y a quinze mois. Au moins cinq personnes ont été tuées et un nombre inconnu de femmes ont été kidnappées. Ceux qui ont eu la chance de fuir sont maintenant éparpillés à travers l’Afar, perdus dans un pays qu’ils considéraient comme un havre de paix comparé à leur terre natale, avant que n’éclate la guerre. Pour la première fois à Bahrale, des réfugiés érythréens ont été ciblés en dehors du Tigré, renouvelant les inquiétudes quant à la prise en charge de cette population extrêmement vulnérable.(Avec Le Monde.fr)

7- RDC : Un dimanche sombre sur le fleuve Congo

Au moins 20 personnes sont mortes et une dizaine d’autres blessées dans l’incendie d’une baleinière, dimanche, au port de Ngafura, dans la commune de Maluku, à la périphérie de Kinshasa.

Le dimanche 27 février a été sombre en République Démocratique du Congo à la suite de la mort d’au moins 20 personnes, dans l’incendie d’une baleinière en partance pour la ville de Mbandaka, dans la façade Ouest du pays. Patrick Muyaya, ministre rd-congolais de la Communication et des Médias, a revu ce bilan à la baisse. Mieux, il parle de disparus, de rescapés et de personnes hospitalisées, donc pas de morts confirmés dans l’incendie. « Suivant le manifeste de HB Bora, l’embarcation brûlée ce soir aux abords de Maluku, sur le fleuve Congo, 22 personnes étaient à bord, 4 disparues, 6 rescapées, 12 brûlées et déjà hospitalisées », a indiqué le ministre.(Avec Afrik.com)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.