Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 25 Février 2022

1- Invasion russe en Ukraine : La direction des Sénégalais de l’extérieur met en place une cellule de crise

Le secrétaire général en charge des Sénégalais de l’extérieur, Moise Sarr annonce la mise en place d’une cellule de crise pour une nouvelle cartographie de la répartition de des compatriotes en Ukraine, afin de leur venir en aide.

« Nous avons assisté, à l’instar de l’ensemble de la communauté internationale, à la situation qui prévaut actuellement en Ukraine et qui a retenu notre attention depuis le début. C’est ainsi qu’à travers notre Ambassade en Pologne, dont l’Ukraine est rattachée, une cellule de crise a été mise en place sous l’autorité de l’Ambassadeur », a dit M. Sarr.
Selon PressAfrik.com, cette cellule comprend, entre autres, le chargé des Affaires consulaires, le Consul honoraire du Sénégal en Ukraine, le bureau de l’Association des Sénégalais en Ukraine. En outre, pour maintenir le lien avec les compatriotes en temps réel, avec les autorités diplomatiques en Pologne, des points focaux ont été désignés dans les principales villes comme Kiev, Denipro, Odessa, Kharkiv, où ils résident, principalement, sans oublier de mentionner le contact permanent établi entre l’Ambassade et le Président de l’Association des étudiants.(…).
Selon Moise Sarr, à ce stade de la situation, recommandation est faite de respecter toutes les mesures prises par les autorités ukrainiennes, de « limiter les déplacements non essentiels, de s’approvisionner en vivres et si possible de constituer des réserves, et de remonter toutes les informations utiles pouvant nous permettre de leur porter assistance et secours, en relation avec les autorités ukrainiennes compétentes ».

2- Pain : Vers une nouvelle hausse du prix de la baguette

Hausse Du Prix Du Pain : Les Nouvelles Mesures Entrent En Vigueur |  Rewmi.com

Alors que la baisse des prix de l’huile, du riz et du sucre est annoncé par Macky SALL. La joie des consommateurs sénégalais est de courte durée. Pour cause, le prix du blé connaît une hausse sur le marché à cause de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Ce qui va, sans doute, se répercuter sur le prix de la farine et du pain, signale Walf Quotidien.

Le prix du blé a augmenté de 5%. Et, il est peu probable pour l’État du Sénégal de renoncer aux droits de Douanes et à la Tva pour empêcher l’éventuelle hausse.
“Le Sénégal est couvert pour deux mois. Mais, si la tendance haussière se maintient, le gouvernement n’aura aucun levier pour interdire la hausse du prix de la farine et du pain”, alerte le président des meuniers du Sénégal, Claude Demba Diop.

3- Inauguration Stade Me Wade : 5000 $ de primes pour les légendes africaines et 2000 $ pour celles du Sénégal

Inauguration Stade Me Wade : 5000 $ de primes pour les légendes africaines  et 2000 $ pour celles du

Les joueurs ayant participé au match de gala de mardi passé ont été récompensés, rapporte « Stade » dans sa parution du jour repris par Senego. Selon la même source, ces légendes et anciennes gloires ont reçu des primes. “Le montant varie entre 1 110 000 et 2 775 000 FCFA.

À DÉCOUVRIR

Seulement, jusque-là, c’est le président des anciens inter nationaux, Cheikh Ahmed Tidiane Seck, qui a payé la prime à ses pairs qui s’élève à plus de 30 millions FCFA, en attendant de se faire rembourser par l’État du Sénégal, renseigne la .
“Les joueurs qui ont pris part au match de gala qui a opposé les légendes du football africain aux anciennes gloires sénégalaises, ont reçu leur prime. Les invités, c’est-à-dire les légendes ont reçu 5000 dollars (2.775.000 FCFA), tandis que les anciennes gloires sénégalaises obtiennent 2000 dollars (1.110.000 FCFA)”,indiquent nos confrères.
Par ailleurs, l’ex gardien des Lions a offert sa prime à ses pairs regroupés au sein du panel de l’AIFS (Association des Anciens internationaux de Football du Sénégal), en offrant chacun 100 000 FCFA, voire plus.

4- Mort d’un fraudeur : Serigne Mountakha Mbacké expulse les douaniers de Touba

BuzzSenegal

Les douaniers sénégalais sont déclarés « persona non grata » à Touba après le décès du fraudeur Cheikh Ndiaye Guèye, suite à une course-poursuite. Ils sont priés de ne plus intervenir dans la ville religieuse dans le cadre de leur mission. L’ordre a été donné jeudi, par Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

Le Khalife général des mourides a informé de sa décision la délégation des soldats de l’économie qui était venue le rencontrer après le drame. Une demande que ses hôtes n’ont pas rejetée, selon des sources de L’As, rapporte PressAfrik. Au cours de la rencontre, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké qui représentait la famille du défunt, s’est désisté dans cette affaire, renonçant ainsi à poursuivre en justice les douaniers accusés d’avoir causé la mort du fraudeur qui avait des médicaments à bord de son véhicule. Venus présenter ses condoléances, les douaniers ont remis au Khalife une enveloppement de 1,5 million de F Cfa, pour le compte de la famille éplorée, regrettant ainsi la tournure des évènements.

5- Macky Sall demande l’accélération de la transformation du statut des ASP

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a demandé, jeudi, au ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome, de « prendre toutes les mesures appropriées pour accélérer la transformation du statut actuel des ASP » (assistants à la sécurité de proximité).

Le président Sall a exprimé cette demande lors du conseil des ministres, une réunion à l’occasion de laquelle il a évoqué « l’encadrement du volontariat et la situation » des ASP. Les ASP ont manifesté il y a quelques jours, notamment dans les régions de Dakar, Kaolack, Kolda et Ziguinchor, pour réclamer de meilleures conditions, ainsi que leur intégration dans la fonction publique, à défaut de la création d’un corps spécial pour les accueillir. Plusieurs d’entre eux avaient été radiés par la Direction générale de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité, qui a finalement décidé de les réintégrer à la suite de la médiation du chef religieux Serigne Habib Sakho.

En août dernier, le directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité, Birame Faye, annonçait que son agence allait mettra en place ’’sous peu’’, « un corps spécial’’.
« Sous peu, conformément à l’instruction donnée par le chef de l’Etat, nous allons mettre en place effectivement ce corps spécial, au profit de ces jeunes engagés civils volontaires’’, avait notamment dit M. Faye, au terme d’un comité départemental de développement (CDD) à Thiès, rapporte APS.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.