Le Café qui réveille l'Info

​Montant caution Législatives 2022 : La majorité propose 15 millions, l’opposition campe sur 5 millions, Antoine Diom va décider

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Felix Abdoulaye Diome a rencontré ce vendredi 25 février les représentants des partis politiques en vue d’échanger avec eux sur le montant de la caution à retenir pour les prochaines élections législatives du 31 juillet prochain. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions des articles L. 175 et R.80 du Code électoral. Majorité présidentielle, opposition et non-alignés ont proposé leur montant pour la caution. Le ministre de l’Intérieur va prendre un arrêté pour fixer le montant.

Les représentants des coalitions de partis politiques légalement constitués, les partis politiques ainsi que les entités regroupant les personnalités indépendantes ont rencontré le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, pour des avis consultatifs, en vue de la fixation du montant de la caution pour les élections Législatives du 31 juillet 2022 et en application des dispositions des articles L.175 et R. 80 du Code électoral.
 
 La majorité présidentielle opte pour une caution à 15 millions FCFA. « L’ordre du jour consistait à fixer la caution et à discuter sur la caution. Nous avons proposé 15 millions FCFA », a déclaré le représentant de la majorité présidentielle.
 
 D’après lui, il y a eu des débats qui ont soulevé des «questions qu’on doit prendre en compte pour permettre à tout le monde de pouvoir se présenter. Mais pour être député à l’Assemblée nationale, il faut d’abord que ces élections soient organisées correctement et le Sénégal doit éviter des mesures simplistes qui nous conduisent à des difficultés à des lendemains électoraux extrêmement difficile à gérer ».
 
L’opposition propose une caution à 5 millions FCFA
 
L’opposition, a pour sa part, plaidé pour que le montant de la caution soit ramené à 5 millions FCFA. « Nous de l’opposition, nous avons proposé à ce que le montant de la caution pour ces élections législatives du 31 juillet 2022 soit maintenue à 5 millions FCFA. Nous avons fait cette proposition parce que nous nous sommes dits étant donné que le parrainage existe pour ces élections législatives là. Et, aussi bien le parrainage que la caution poursuive la même finalité, à savoir servir de filtre, mais aussi de jauger la représentativité des candidats. Il faut faire en sorte que le deuxième filtre qui est la caution, qui a été l’objet de la concertation de ce matin soit ramenée à niveau pour qu’il ne puisse pas impacter l’organisation des élections », a dit Aldiouma Sow, représentant du pôle de l’opposition.
 
 Le ministre de l’Intérieur a félicité les acteurs politiques pour la qualité de leurs interventions lors des débats. Il a indiqué que les débats se sont déroulés dans un esprit de sérénité et dans un esprit constructif.
 
 Antoine Félix Diome a pris bonne note des analyses et arguments qui ont été avancés par les intervenants. « A l’issue de ces travaux prévus par la loi électorale, il s’agira maintenant de prendre un arrêté fixant le montant de la caution. Nous avons un tableau de bord qui permet d’assurer le parfait monitoring de tous les actes qui doivent être pris », a-t-il fait savoir. (Avec ¨PressAfrik)

Les commentaires sont fermés.