Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 22 Février 2022

1- Inauguration du Stade : Me Wade n’y sera pas

Le stade Abdoulaye Wade sera officiellement inauguré ce mardi. Six chefs d’Etats sont attendus aujourd’hui. Mais Me Wade, lui, n’y sera pas.

Le nouveau stade portera le nom de l’ancien président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade. Malheureusement, ce dernier ne sera pas présent, informe la Rfm repris par Igfm. l’ancien président se fera représenter par une délégation qui se chargera de  passer un message de sa part. «  La délégation va délivrer un message à son nom. Me Wade à donner des instructions et des indications pour que son message soit délivré. Je ne sais pourquoi il ne sera pas là mais de toute façon le président va rentrer dans quelque moment au pays », déclare Mayoro Faye.

Il précise qu’une mobilisation du Parti Démocratique Sénégalaise aussi ne pourra pas se faire parce qu’ils ont reçu des cartons d’invitation limités.

A noter qu’au moment où ses lignes sont écrites, un monde fou est déjà sur place. Les citoyens viennent de toutes les contrées pour assister à la cérémonie. 

2- Détournement de plus d’un milliard FCfa à la Lonase : La caissière Ndèye Dieynaba Diallo auditionnée dans le fond jeudi

L’enquête sur l’affaire du 1,5 milliard de Fcfa détourné à la Lonase, suit son cours. Placée sous mandat de dépôt depuis 16 décembre dernier, Ndèye Dieynaba Diallo, sera auditionnée dans le fond du dossier jeudi.

Ndèye Dieynaba Diallo est poursuivie pour « faux et usage de faux et détournement de deniers publics ». Selon « Les Echos » parcouru par Pressafrik, elle est la seule dans cette histoire de détournement à être envoyée en prison. Les sept (7) autres personnes inculpées en même temps que la dame, pour un détournement d’un peu plus de 100 millions de F Cfa, ont été placées sous contrôle judiciaire.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la caissière avait un modus operandi simple. Elle augmentait le nombre gagnants, créaient ensuite des noms fictifs qui seraient des gagnants et allait récupérer l’argent.

3- Inauguration du Stade du Sénégal : Le ministre des sports Matar Ba zappé du comité d’organisation

Si le ministre des Sports Matar Ba croit que le sacre continental des Lions de la Téranga porte son empreinte, il se trompe ! « Le Témoin » quotidien repris par Leral.net, comme la plupart des observateurs est convaincu que cette Coupe d’Afrique est le fruit d’une génération très talentueuse. Comme quoi, si cette victoire finale dépendait de la gestion du ministre Matar Ba, le Sénégal n’allait jamais remporter une Coupe. Ce que le président de la République Macky Sall aurait compris bien qu’il a eu à féliciter et décorer son ministre des Sports. C’est de la diplomatie !

À DÉCOUVRIR

Pour preuve, le ministre Matar Ba est complètement zappé du comité d’organisation de l’inauguration du Stade du Sénégal prévue ce matin à Diamniadio. « Le Témoin » a en effet appris que c’est la présidence de la République qui gère toute l’organisation. De même que l’ancien international El Hadj Ousseynou Diouf qui est l’un des principaux coordinateurs du volet sportif de cette inauguration. Sans oublier les directeurs généraux de la Sogip Gallo Bâ et de l’Apix Mountaga Sy.

Tous les autres comme Matar Ba et ses proches collaborateurs du ministère ne sont que des figurants. Pour montrer comment le ministre Matar Ba ne connait absolument rien de cette construction/inauguration, « Le Témoin » vous renvoie à sa conférence de presse du samedi 19 février dernier. Un confrère l’a invité à trancher entre les trois noms devant figurer au fronton de ce bijou : Pape Bouba Diop, Jules François Bocandé et Abdoulaye Wade.

Dans sa réponse, Matar Ba s’est voulu clair, ferme et catégorique « Les Sénégalais sont assez forts là-dessus, quand il y a une infrastructure, chacun choisit un nom. Mais pour ce bijou s’appellera « Stade du Sénégal ». Il n’y a pas d’autres noms, jamais !

4- Crise scolaire : L’ UNAPES invite le G7 à suspendre son plan d’action

Regroupés autour du G7, les syndicats d’enseignants ont rencontré samedi dernier, pour la troisième fois, le gouvernement, en vue de résoudre la crise qui paralyse l’école. Se réjouissant des efforts du gouvernement qui a décidé de faire une rallonge de 21 milliards Fcfa en portant l’enveloppe à 90 milliards Fcfa d’impact budgétaire afin d’améliorer le régime indemnitaire des enseignants, les parents d’élèves ont invité les syndicats à mettre fin à leur plan d’action et à poursuivre les négociations de sortie de crise.

Les enseignants ne doivent plus paralyser le système éducatif dès l’instant que des négociations ont été entamées. C’est la conviction du président de l’Union Nationale des Associations des Parents d’Elèves et Etudiants du Sénégal (Unapes) qui invite les syndicats d’enseignants à mettre fin à leur mouvement d’humeur.

Pour Abdoulaye Fané, le gouvernement a fait des efforts énormes visant à sortir l’école de la crise. « Les propositions du gouvernement sont passées de 69 à 90 milliards. Et il a fait des modifications sur les indemnités, rapporte Leral.net. On peut dire donc que les syndicats sont dans de meilleures dispositions par rapport à la dernière rencontre. Donc, dès l’instant que le dialogue n’est pas rompu, la logique voudrait que les enseignants reprennent le chemin de classes », souligne le président de l’Unapes.

5- Inauguration du Stade du Sénégal : Le TER gratuit à l’aller comme au retour

Sur instruction du Chef de l’Etat, le TER sera gratuit ce mardi à l’occasion de l’inauguration du Stade du Sénégal à Diamniadio. Plus célébrités mondiales sont attendues à cet événement qui verra le Stade porter le nom de l’ancien Chef d’Etat, Me Abdoulaye Wade.

Le TER est gratuit pour se rendre à Diamniadio ce mardi. Une fois à l’arrêt, il y aura des bus Dakar Dem Dik qui vont acheminer le public jusqu’au stade. A l’aller comme au retour, informe Leral.net.

Le Président Macky Sall a mis les petits plats dans les grands pour satisfaire encire une fois les populations qui se rendront aujourd’hui à Diamniadio pour l’inauguration du Stade du Sénégal.

Pour rappel, le Stade portera le nom de son père et mentor, Me Abdouaye Wade qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.