Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 18 Février 2022

1- Kenya : Le vice-président dans la tourmente après des propos controversés sur la RDC

Lors d’un rassemblement politique lundi 14 février, le vice-président kényan William Ruto a promis aux habitants de Nyeri, dans le centre du pays, des investissements dans l’élevage de vaches à lait. Citant des opportunités de marché pour les produits laitiers kényans, il a évoqué la RDC, un pays qui, selon ses propos,  » a 90 millions d’habitants mais pas une seule vache « , qualifiant par la même occasion les Congolais de  » chanteurs « . Des remarques qui ont provoqué la grogne en RDC.

Depuis ses propos polémiques, le Kenya tente d’apaiser la controverse. Les pressions ont finalement poussé William Ruto à réagir. Le vice-président est ainsi revenu sur ses propos. Dans un communiqué mercredi 16 février, il a dit  » regretter  » ce qu’il qualifie de  » malentendu « . Selon lui, le discours était  » informel « . Et ses remarques ne visaient qu’à  » souligner l’ampleur de l’opportunité  » aux éleveurs kényans. Pour faire amende honorable, des représentants de son équipe de campagne ont même rencontré jeudi 17 février la représentante de Kinshasa à Nairobi.(Avec RFI)

2- Guinée : Cellou Dalein Déclare, J’ai eu une relation de confiance forte avec le général Lansana Conté

Après avoir reçu un courriel des services du patrimoine Bati public l’invitant à libérer au plus tard le 28 février 2022 son domicile privé qui serait un bien de l’Etat Guinéen, le Président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo a ténu une conférence de presse ce jeudi, 17 février 2022 pour éclairer l’opinion sur ce dossier qui alimente la chronique.

A cette occasion, il a précisé devant les médias et quelques militants de l’UFDG que l’organisation de cette conférence est motivée par sa détermination à défendre son honneur.  » Je me suis dit qu’il est important que je puisse m’expliquer pas pour défendre un terrain ou une propriété, mais pour défendre ma réputation et mon honneur « . Selon lui, il s’agit d’un domaine privé de l’État qu’il a acquis dans des conditions transparentes et régulières en payant 406 millions de francs guinéens via un prêt bancaire de la Société générale de Banque en Guinée.(Avec Aminata.com)

3- RDC : Tshisekedi met en garde contre l’indiscipline et des détournements dans l’armée

Le président congolais Félix Tshisekedi a mis en garde jeudi les officiers contre des « cas d’indiscipline » et de mauvaise gestion des fonds dans l’armée en République démocratique du Congo à l’origine de « certains échecs » face à des groupes armés. L’armée mène plusieurs opérations militaires dans l’est du pays notamment dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, placées depuis mai sous état de siège.

« Plusieurs cas d’indiscipline ont été constatés à tous les niveaux du commandement » militaire, qui « ont contribué à certains échecs que nous avons connus sur le terrain », a déclaré M. Tshisekedi. Le chef de l’État s’exprimait lors d’une cérémonie d’échanges de vœux avec les officiers supérieurs de l’armée et de la police. Il a dénoncé « la mauvaise gestion de fonds et du matériel mis à la disposition des commandants d’unité ».
« Lorsque les commandants pensent pouvoir bien faire en s’enrichissant et en privant à nos hommes de troupe les moyens qui peuvent les motiver davantage dans leur mission, c’est trahir la République (…), ça c’est intolérable », a-t-il dit, promettant d’être désormais « plus sévère ».Dans un autre registre plus politique, le chef de l’État a rappelé le « caractère apolitique » de l’armée et le « devoir de réserve » dont devrait faire montre les militaires.(Avec La Libre Afrique)

4- Tchad : Le Parti socialiste sans frontières marche pour la justice et la sécurité

Des militants du Parti socialiste sans frontières (PSF) sont sortis ce 18 février 2022, pour marcher pour la justice et la sécurité au Tchad.

Cette marche a été autorisée la veille par le ministre en charge de la Sécurité publique. Cette marche du PSF, pour la justice et la sécurité est coordonnée par le leader du parti, Yaya Dillo Betchi. Il a d’ailleurs organisé une conférence de presse la veille, pour donner des orientations. La rencontre avec les journalistes et ses partisans s’est déroulée au siège du parti à N’Djamena. Pour cette marche,  l’itinéraire suivi va du rond-point de Dembé jusqu’à la bourse de travail, comme précisé dans la décision du ministre de la Sécurité publique. En plus des pancartes et banderoles contre l’injustice et l’insécurité, les marcheurs disent : « non au renouvellement de la période de transition ». Ils demandent également la libération de Hamat Haoun Lary.(Avec Tchadinfos)

5- La Tunisie va renvoyer des conteneurs de déchets ménagers en Italie

Scandale des déchets d'Italie: remous des deux côtés de la Méditerranée

Ce sont en tout 280 conteneurs chargés de déchets ménagers importés illégalement en 2020 en Tunisie que le pays va tenter de renvoyer en Italie, le pays d’origine. Au total, 26 personnes sont actuellement poursuivies pour leur implication présumée dans l’importation de ces déchets. Un ancien ministre de l’environnement Mustapha Aroui a même été arrêté.

Selon le ministère de l’environnement, ces conteneurs sont arrivés de Campanie, une région du sud de l’Italie, et restent stockés au port de Sousse. Ils avaient été importés par une société tunisienne qui les avait faussement présentés comme des déchets plastiques qu’elle était censée recycler. Son gérant est toujours en fuite.
Selon l’accord de coopération signé la semaine dernière entre les deux pays, la réexpédition de 213 conteneurs s’effectuera à bord du navire Arkas, le 19 février, quant au reste, des concertations se poursuivent entre la Tunisie et l’Italie.
Le renvoi de ces déchets été à l’origine de manifestations dans le pays.(Ave Africanews)

6- L’Algérie autorise de nouveau le survol d’avions militaires français

L'Algérie autorise de nouveau le survol d'avions militaires français

En octobre 2021, Alger avait interdit le survol de son territoire aux avions militaires français, suite à des propos d’Emmanuel Macron dans le journal.

Un avion français a pu survoler le territoire de l’Algérie avec l’accord formel des autorités locales, pour la première fois depuis octobre, a indiqué jeudi 17 février à l’AFP l’état-major des armées françaises.
« La demande est passée par l’ambassade de France, comme à chaque fois qu’un avion militaire survole un territoire étranger », a-t-on expliqué de même source sans préciser ce que transportait l’Airbus A330 MRTT. « Les autorités algériennes nous avaient prévenus que c’était possible », a ajouté l’état-major, laissant supposer que d’autres survols devraient être de la même façon acceptés à l’avenir.(Avec Le Monde.fr)

7- Niger Le Président accepte de recevoir les forces étrangères sur son sol

Alors que la France et ses partenaires européens ont décidé de retirer leurs forces du Mali et de les redéployer dans la région sahélienne, le Niger, géant voisin du Mali, a accepté recevoir les éléments européens et français qui quitteront les bases maliennes.

Vendredi, au lendemain de l’annonce par Emmanuel Macron du retrait des troupes françaises du Mali, le président nigérien Mohamed Bazoum, a indiqué sur twitter, que son pays le Niger accepte que les forces spéciales françaises et européennes soient déployées sur son territoire, afin de sécuriser la zone frontalière avec l’Etat ouest-africain.
« La discussion que nous avons eue mercredi soir a débouché à l’unanimité sur la nécessité d’une réarticulation du dispositif qui était en place au Mali. Cela conduira notamment à une forme de présence de ces forces au Niger et sur le territoire d’autres pays africains un peu plus au sud, qui en feraient la demande », a déclaré Bazoum citant les derniers événements survenus au Bénin pour souligner que ce pays entre autres, aurait bien besoin de présence militaire étrangère sur son sol.(Avec Benin web tv)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.