Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 15 Février 2022

1- Sénégal : Vers une éventuelle baisse des prix des denrées de premières nécessités

Depuis quelques jours, le kilogramme du sucre est passé de 600 francs à 625 francs, voire 750 francs CFA au Sénégal. Une hausse qui n’a pas sa raison d’être au moment de procéder à l’élaboration d’une nouvelle équipe gouvernementale, selon le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (Ascosen). Toutefois, Momar Ndao a indiqué que le gouvernement travaille sur une éventuelle baisse des prix des denrées de premières nécessités. Le défenseur des consommateurs a annoncé la tenue d’une réunion du comité des prix ce mardi.

D’après le président de ladite association, Momar Ndao, joint par PressAfrik, « cette hausse ne se justifie pas ». Il a estimé que ce n’est pas « opportun de prendre des décisions au moment de procéder à l’élaboration d’une nouvelle équipe gouvernementale ».

« Nous sommes très remontés contre la gestion du ministère du Commerce dans la mesure où la hausse sur le sucre, qui fait passer le prix de 600 francs à 625 francs, ne se justifie pas. Non seulement, elle ne se justifie pas, actuellement, on est en train d’évacuer les affaires courantes parce qu’il va y avoir un nouveau gouvernement. Donc, il y a un certain nombre de décisions qui ne doivent pas être prises à ces moments-là », a réagi Momar Ndao, président de l’Ascosen.

2-Bamba Fall nommé ministre conseiller à la Présidence

C’est acté ! Le maire réélu à la Médina Bamba Fall a rejoint Macky Sall. Il vient d’être nommé ministre-conseiller auprès du président de la République. Le décret signé est rendu public lundi soir.

Dans une vidéo de moins d’une minute exploitée par seneweb, M. Fall confirme sa nomination. « Le Président Macky Sall m’a appelé aujourd’hui pour me dire qu’il m’a nommé ministre conseiller. Je l’en remercie vivement parce que comme je l’avais dit, je suis prêt à travailler avec lui pour l’intérêt de la Médina d’abord », a-t-il laissé entendre. 

Pour rappel, lors de son installation, Bamba Fall avait également affiché sa disponibilité à travailler avec le chef de l’Etat, rassurant qu’il n’allait jamais briguer un troisième mandat. 

3- Libération de ses 7 soldats : La réaction officielle de l’armée !

Comme annoncé par iGFM, les sept militaires sénégalais de la Mission de la CEDEAO en Gambie, qui avaient été retenus en otage par le Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (MFDC), sont libres. L’armée vient de réagir officiellement.

« Les Armées prennent acte de la libération ce jour, 14 février 2022, des sept militaires retenus en otage par le MFDC », a-t-elle réagi dans un communiqué de presse rendu public par la Direction des Relations publiques des Armées (Dirpa). L’armée renseigne que ses 7 hommes se trouvent dans un bon état physique général.

Mais, elle précise qu’une mission conjointe de vérification de la CEDEAO, des Forces de défense et de sécurité gambiennes et du Détachement sénégalais en Gambie, avait pu confirmer que l’attaque de notre contingent s’était bien déroulée en territoire gambien. Ce, « contrairement aux allégations propagandistes du MFDC. »

Saluant « l’élan de solidarité patriotique et spontané manifesté aux Armées par nos concitoyens », l’armée se dit plus que jamais déterminée à préserver l’intégrité du sanctuaire national. Elle compte aussi « poursuivre la lutte contre les trafics illicites et à participer aux initiatives régionales de maintien de la paix. »

4- Kaolack / Retard dans la publication des résultats : Un mandataire de Rahma s’est volatilisé avec les PV

Pape Demba Bitèye, Dg de la Senelec et candidat de Benno à cette élection départementale, avait introduit un recours, suite à la publication des résultats provisoires par la commission départementale de recensement des votes. C’est la raison pour laquelle, dit-on, la cour d’Appel de Kaolack avait ordonné la suspension de l’installation, en attendant de vider le contentieux.

Constat, les résultats des élections départementales tardent encore à voir le jour. Les deux entités, en compétition se regardent depuis lors, en chiens de faïence.

Mais, selon les informations de Leral.net, le retard de la publication de ces résultats vient du fait qu’un des mandataires de Rahma, constatant que son mentor allait perdre les élections, a décidé volontairement de disparaître avec les PV qu’il devait déposer.

Le camp du DG de la Senelec, Pape Demba Bitèye a constaté que ce mandataire, avant de jouer à ce jeu, avait déjà, envoyé les PV, via WhatsApp. En dépit de multiples tentatives pour le joindre, ledit mandataire est resté aphone. Depuis lors, il campe sur sa position, consistant à dire que les PV sont perdus. Présentement, les deux camps se promettent déjà, l’enfer pour la suite des résultats qui seront donnés.

Les autorités administratives et judiciaires doivent davantage agir désormais, pour résoudre le plus rapidement cette équation du Conseil départemental de Kaolack.

À DÉCOUVRIR

5- La victoire des Lions à la CAN et l’inauguration du stade de Diamniadio retardent la nomination d’un nouveau Premier ministre

« Avec ce premier sacre, c’est tout le Sénégal qui était en fête, et le président de la République ne voulait pas casser cette dynamique. Il fallait laisser tout le monde vivre cette joie de voir le Sénégal remporter la coupe d’Afrique des nations pour la première fois de son histoire. C’est pourquoi on l’a même vu inviter l’opposition à l’accueil », souffle une source proche du Macky, qui n’a pas voulu se dévoiler.  


L’inauguration du nouveau stade de Diamniadio !


En outre, une autre source de dakaractu a révélé que l’inauguration prochaine du nouveau stade de Diamniadio comme annoncé par le Chef de l’État Macky Sall serait aussi une des raisons qui ont retardé le remaniement ministériel avec le retour du poste de Premier ministre. 
« L’inauguration prévue le 22 février du nouveau stade de Diamniadio par le Chef de l’État Macky Sall a retardé le remaniement ministériel, comme prévu. Car le président Macky Sall doit accueillir plusieurs délégations étrangères. Et il ne faudrait pas qu’on reste sans un gouvernement durant cette période », révèle encore une autre source bien informée de la situation au téléphone de Dakaractu. Notre source de poursuivre également que d’autres faits plus ou moins importants, notamment les médiations entreprises par certains acteurs sont aussi les autres causes de ce retard. 

6- Actu Internationale

• Algérie : L’ancien ministre de l’Énergie Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison

Chakib Khelil était notamment jugé pour corruption. Il avait été en poste pendant dix ans sous la présidence d’Abdelaziz Bouteflika. Depuis le départ de l’ancien chef de l’État en avril 2019, la justice algérienne a lancé une série d’enquêtes sur des personnalités qui lui étaient liées, renseigne Rfi.

• Soudan : La répression contre les manifestants anti-putsch font de nouveaux morts

Au Soudan, deux manifestants ont été tués ce lundi 14 février, à Khartoum lors de nouveaux défilés pour réclamer la chute du pouvoir militaire. Selon Rfi, le bilan de la répression s’élève désormais à 81 morts depuis le 25 octobre et le début de la mobilisation.

• La CEDEAO maintient ses sanctions : Air France reprend ses vols vers le Mali

Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO maintiennent toujours leurs sanctions contre Bamako en fermant leurs frontières avec le Mali, la compagnie Air France a, elle, repris ses 14 vols hebdomadaires vers ce pays. Comme l’avait révélé Jeune Afrique, le 25 janvier, Emmanuel Macron avait fait savoir aux dirigeants de la compagnie, détenue à 14 % par l’État français, qu’il ne souhaitait pas, compte tenu des sévères sanctions prises par l’organisation sous-régionale, que les liaisons vers cette destination reprennent dans l’immédiat.

D’abord refusée par l’Élysée, la fin de la suspension des vols de la compagnie française vers le Mali a été actée, selon toujours Jeune Afrique repris par Seneweb, qui parle de « fruit d’un intense lobbying ». A la mi-janvier déjà, les responsables de la compagnie aérienne française étaient entrés en discussion avec la junte malienne pour renégocier une reprise de ses vols vers Bamako. C’est désormais chose faite.

7- Actu Sports

• Basketball : Le Manager Général des Lions, Makhtar Gueye, démissionne de ses fonctions

À quelques jours de la 2ème fenêtre des éliminatoires de la Coupe du monde de basket masculin, prévue du 25 au 27 février, les Lions du basket vont jouer devant leur public sans leur manager général Makhtar Ndiaye, informe Wiwsport. Le champion d’Afrique 1997 aurait décidé de mettre fin à ses fonctions à cause de divergences avec le sélectionneur national Boniface Ndong.

• Elim. CAN Féminine Maroc 2022 / Sénégal vs Mali ce Mercredi au Stade Lat Dior de Thiès

L’équipe nationale féminine de football du Sénégal s’opposera ce mercredi au stade Lat Dior de Thiès pour le match aller du dernier tour des éliminatoires de la CAN Féminine Maroc 2022. Les Lionnes, à en croire les mots de leur sélectionneur Mame Moussa Cissé, sont bien prêtes à aller décrocher cette qualification qui les fuit depuis 10 ans.

Après le sacre des Lions à la CAN Cameroun 2021, c’est au tour des Lionnes « d’écrire leur propre histoire » comme l’a déclaré leur sélectionneur. Elles joueront en effet ce mercredi 16 février, au stade Lat Dior de Thiès, le match aller de leur double confrontation avec le Mali dont le vainqueur sera qualifié à la prochaine CAN Féminine Maroc 2022, indique Wiwsport. Une qualification que veut Mame Moussa Cissé (sélectionneur des Lionnes) face aux demi-finalistes de l’édition précédente.

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.