Le Café qui réveille l'Info

Guinée Bissau : Umaru Embalò s’attaque aux intérêts du Sénégal et gèle les avoirs d’Orange Bissau

Coup dur pour la SONATEL qui vient de subir la furia du “général” du Peuple. Sa filiale Orange Bissau détenue à plus de 80% par la multinationale sénégalaise, a vu ses avoirs gelés par le Tribunal fiscal à la demande du gouvernement Bissau guinéen qui réclame des arriérés de plusieurs milliards de francs FCFA. Même sort pour l’autre opérateur de téléphonie qui se voit réclamer plus d’un milliard de nos francs.

Selon des sources d’Atlanticactu.com proches de la direction générale de Orange Bissau, “C’est faux nous ne devons aucun franc au fisc Bissau guinéen encore ces milliards réclamés par le pouvoir “. Poursuivant son argumentation, ” Nous sommes présents depuis des lustres dans ce pays et c’est la première fois qu’un gouvernement nous cité dans de tels manquements “, renseigne notre interlocuteur qui ironise au passage, ” Espérons que Umaru Embalò n’essaie pas de copier ses amis du Sénégal qui récemment, nous infligé une amende de 16 milliards de francs CFA”.

” Actuellement le gouvernement Bissau guinéen fait aux conséquences des dépenses de prestige de Umaru Embalò qui depuis son installation par la CEDEAO, n’a cessé de voyager à travers le monde à bord de jets privés. Plusieurs nouvelles taxes sont créées et impactent négativement sur le panier de la ménagère. Tout est cher à Bissau aujourd’hui”, révèle Antonio Gomes, un opérateur de tourisme.

À peine quelques mois après la rançon électorale exigée par l’ARTP aux opérateurs de téléphonie au Sénégal dont Orange du Groupe SONATEL sommée de payer la rondelette somme de 16 milliards. Les deux autres opérateurs quant à eux sont épinglés comme suit : Free 2,5 milliard et Expresso 1,2 milliards. L’ARTP reproche à ces opérateurs la mauvaise qualité de leur service et de leur couverture du réseau par la 2G, 3G et 4G. Des accusations battues en brèche par le trio qui soupçonne une taxe purement électorale que le pouvoir agite à l’approche de chaque élection.

Après avoir tenté de tenter de spolier les biens fonciers de l’homme d’affaires sénégalais Fallou Badiane, voilà que le ” général ” qui ne cesse de clamer son amitié avec Macky SALL, s’en prend directement aux intérêts stratégiques du Sénégal.(Avec Leral.net)

Les commentaires sont fermés.