Le Café qui réveille l'Info

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 21 janvier 2022

1- Mali : hommage national à IBK et début du deuil national de trois jours

Mali, un hommage national est rendu ce vendredi à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta décédé dimanche dernier à Bamako. Un deuil national de trois jours à compter de ce vendredi a été décrété par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Deux temps forts sont annoncés pour la journée : la cérémonie d’hommage et l’inhumation d’IBK dans un cadre familial. 

Ce jeudi, des engins de terrassement ont travaillé sur l’espace situé en face du domicile bamakois de l’ancien président. Il s’agissait de faire place nette pour accueillir le public et les proches aux obsèques.

A l’intérieur de la vaste résidence privée située dans le quartier Sébénikoro de la capitale, un portrait géant de l’ex-chef-d’état a été posé contre un mur et des tentes ont été dressées ainsi que des centaines de chaises.

Un livre de condoléances a été ouvert dans une pièce de la maison et les fidèles de l’ancien président se pressent déjà, de tout le Mali, pour lui rendre hommage.

Selon nos informations, c’est chez lui, dans sa maison qu’IBK sera inhumé. Mais avant, la cérémonie, un hommage lui est rendu sur la place du Génie militaire. Les plus hautes autorités maliennes parmi lesquelles des auteurs du coup d’état d’août 2020 qui a reversé le défunt sont annoncés. Peu après le décès de l’ancien président, la junte au pouvoir avait publié un communiqué pour saluer la mémoire du disparu et huit ministres, avaient accompagné nuitamment le chef du gouvernement au domicile du défunt pour présenter leurs condoléances à sa famille.

(Avec Mali Web Actu)

2- Bénin : Patrice Talon crée un guichet pour les dénonciations de faits de corruption

Bénin: Patrice Talon crée un guichet pour les dénonciations de faits de  corruption

Patrice Talon met en place une Cellule d’analyse et de traitement des plaintes et dénonciations des faits de corruption (CPD). L’annonce de ce nouveau dispositif anti-corruption a été faite après le conseil des ministres de mercredi. Il existe pourtant des institutions pour mener cette lutte, le président béninois explique avoir créé la CPD pour associer les citoyens.

Il s’agit d’un guichet qui va recueillir les plaintes et les dénonciations sur des faits de corruption. Le gouvernement explique cette création par le fait que les pratiques préjudiciables aux ressources de l’État persistent. En clair, on continue de détourner l’argent public.

(Avec RFI)

3- Ghana: Explosion meurtrière dans la région minière de Bogoso

Un camion transportant des explosifs a sauté après un accident de la route, jeudi, dans l’ouest du pays. Le premier bilan officiel fait état de 17 décès et de 59 personnes sont blessées dont certaines dans un état critique. Les premiers éléments fournis par les autorités ghanéennes évoquent une collision entre le camion bourré d’explosifs et d’autres véhicules dans la localité d’Apiate.

L’explosion s’est produite vers midi jeudi à Apiate, non loin de Bogoso, une ville minière à environ 300 kilomètres à l’ouest d’Accra, la capitale.

(Avec AllAfrica)

4- Reprise du dialogue politique en Côte d’Ivoire : Les participants retiennent cinq thèmes de discussion

Reprise du dialogue politique : Voici les 4 sujets essentiels de discussion  que propose Simone Gbagbo | Pressecotedivoire

La reprise du dialogue politique voulu par le Président Alassane Ouattara a été effective ce jeudi, en Côte d’Ivoire. Le RHDP et les principaux partis d’opposition ont pu retenir cinq points essentiels autour desquels vont tourner les discussions pour la fin de la crise politique qui secoue le pays depuis plusieurs années.

Que ce soit le PDCI d’Henry Konan Bédié, le PPA-CI de Laurent Gbagbo ou encore le FPI de Pascal Affi N’Guessan, les grandes formations politiques de l’opposition ivoirienne étaient toutes présentes à la reprise de la cinquième phase du dialogue politique hier jeudi. Georges Armand Ouégnin, chef de la délégation du parti de Laurent Gbagbo a exprimé les attentes du PPA-CI en ces termes : « Le Président Laurent Gbagbo, notre référent politique, et tous les militants du PPA-CI se réjouissent de la reprise effective du dialogue et espèrent que nos discussions se dérouleront dans un esprit de franchise et de sincérité afin qu’il en résulte des solutions concrètes à tous les sujets abordés dans l’intérêt supérieur du peuple ivoirien qui attend beaucoup de nous ».

Les discussions débuteront jeudi prochain, 27 janvier 2022, et s’étendront sur trois semaines à raison d’une réunion chaque jeudi.

(Avec Afrik.com)

5- Sahara : La grande fuite en avant du Polisario

Alors que l’organisation a repris les armes contre le Maroc depuis novembre 2020, ses responsables éprouvent bien du mal à s’entendre sur une position officielle face à l’ONU.

Plus qu’une révélation, une confirmation. Dans les rangs du Front Polisario, la cacophonie règne. La visite à Tindouf les 15 et 16 janvier, de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies (ONU) pour le Sahara, Staffan de Mistura, a d’ailleurs continué à semer les graines de la zizanie.

Le 14 janvier, soit la veille de l’arrivée de l’émissaire onusien à Tindouf, Sidi Mohamed Ammar, représentant du Front Polisario auprès de l’ONU et coordinateur auprès de la Minurso, a donné une conférence de presse depuis le camp de réfugiés de Boujdour.

(Avec Jeune Afrique)

6- Liberia: Deuil national de trois jours après un mouvement de foule meurtrier

Images de l'endroit où un mouvement de foule a fait 29 morts au Liberia

Un deuil national de trois jours a été décrété par le président, George Weah, suite à la mort de 29 personnes au moins dans un mouvement de foule, la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 janvier. Cela s’est produit lors d’un rassemblement religieux, en périphérie de Monrovia.

Les fidèles étaient réunis sur un terrain de football, dans la banlieue de New Kru Town à l’est de la capitale, pour un rassemblement religieux chrétien de deux jours. Le rassemblement se faisait autour d’un prédicateur populaire, le pasteur Abraham Kromah. Selon des images diffusées sur les médias et les réseaux sociaux, l’événement a attiré une foule nombreuse.

Des médias locaux expliquent que des malfrats sont arrivés, à la sortie du rassemblement, pour dévaliser les fidèles. Un témoin, cité par l’AFP, raconte avoir vu des personnes armées de couteaux réclamer de l’argent et des téléphones, ce qui a provoqué un mouvement de panique. Les victimes, parmi lesquelles il y aurait une dizaine d’enfants, seraient mortes piétinées. Un témoin précise avoir vu de nombreux corps étendus sur le sol.

(Avec RFI)

7- Afrique : Création d’un fonds pour aider les pays à renforcer la résilience et la viabilité

Un fonds de 50 milliards de dollars est proposé pour aider les pays à revenu faible et les pays à revenu intermédiaire vulnérables à être plus résilients en cas de chocs de la balance des paiements et à obtenir une reprise plus pérenne.

Alors que le combat contre la COVID-19 se poursuit, il ne faut surtout pas négliger le défi à plus long terme consistant à transformer les économies pour les rendre plus résilientes aux chocs et créer une croissance durable et inclusive. La pandémie nous a appris que ne pas s’attaquer à temps à ces défis à moyen terme peut avoir des conséquences économiques considérables, y compris déséquilibrer la balance des paiements. Le changement climatique est un des autres défis à long terme qui menace la stabilité macroéconomique et la croissance dans de nombreux pays, en provoquant des catastrophes naturelles et en perturbant l’activité des branches de production, les marchés du travail et les flux commerciaux, entre autres effets néfastes.

(Avec AllAfrica)

La Rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.