Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

SenCaféActu du 14 Janvier 2022

1- Élections locales : La Charte de non-violence signée à Dakar (officiel)

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal, en partenariat avec la plateforme Jammi Rewmi a organisé, ce jeudi 13 janvier 2022, une cérémonie solennelle de signature de la Charte de non-violence, dans un hôtel de la place, à Dakar. Beaucoup de partis politiques et de membres de la société civile ont pris part à l’événement. Madame Soham Wardini, Maire de la ville de Dakar a été la première à avoir signé ladite charte. Une façon de montrer l’exemple à ses adversaires politiques.

Pour Cheikh Ahmed Tidiane Sy, Président du Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (Cudis), revient sur ce qui a motivé le lancement de la charte de non-violence en prélude aux élections locales. Il explique qu’au début, ces acteurs politiques, peut-être, « n’avaient pas bien compris notre démarche et nous avons pris l’initiative d’aller leur expliquer. Et c’est aussi avec l’aide de toutes ces coalitions qui ont approuvé lors de ces séances de consultations. Comme Yewwi askan wi, Benno bokk yakar, le Président de la République, Macky Sall qui nous a reçus, la coalition Wallu et l’ensemble des coalitions qui nous ont accueillis, écoutés et nous ont aussi expliqué leur préoccupation ». Tout ceci, « pour qu’on puisse aller vers des élections apaisées’’.

‘’ Nous avons voulu que cette charte soit une charte de cette prise en charge de principes, préoccupations particulières, dans le cadre (du) monitoring qui sera géré avec les acteurs politiques, les acteurs sociaux mais aussi l’Etat qui à travers le ministère de l’Intérieur qui est aujourd’hui présent. Cette journée sera une journée de démarrage de processus de signatures de la charte ; et elle est envoyée à l’ensemble des coalitions politiques’’, déclare-t-il. (Avec Seneweb)

2- Locales / Sonko à Sedhiou : “Si les candidats de Macky gagnent, il sera candidat en 2024…”

En tournée politique dans la Casamance naturelle, Ousmane Sonko est arrivé à Sedhiou. Accueilli par une marée humaine à l’entrée de la capitale du Pakao, le convoi du leader du PASTEF a passé près de 3 heures dans les rues de la commune pour rejoindre le centre-ville. 

Du haut de son véhicule, Ousmane Sonko a tenu à remercier les populations du Pakao qui s’étaient mobilisées par centaines pour exiger sa libération lors des événements de mars 2021. En s’adressant particulièrement à la jeunesse, Ousmane Sonko a insisté sur les enjeux des prochaines élections territoriales.

“Les élections locales et législatives prochaines sont connectées. Elles détermineront l’élection présidentielle de 2024. Il faut être conscient que si les candidats de Macky Sall gagnent, il sera candidat en 2024. Il faut lui barrer la route dès maintenant. Cette élection oppose Ousmane Sonko et Macky Sall. Yewwi Askan Wi et Benno Bokk Yakaar. Donc c’est à vous jeunesse consciente de mener cette lutte”, a déclaré le chef de l’opposition sénégalaise. (Avec Senego)

3- Covid-19 : Pr Seydi alerte sur la prise d’antibiotiques

Le Professeur Moussa Seydi a lancé une alerte contre la trop prise de médicaments antibiotiques pour soigner la Covid-19. Mieux, il conseille d’éviter l’automédication dans le traitement de cette redoutable pandémie.

D’après L’Observateur, le chef du Comité national de l’antibiothérapie a tiré la sonnette d’alarme, avertissant que « l’utilisation systématique des antibiotiques sans prescription médicale peut créer à la longue des problèmes de santé publique ».

Et de prévenir : « Le mauvais usage des antibiotiques, quel qu’ils soient, favorise la sélection de bactéries résistantes. La conséquence est que les antibiotiques utilisés de manière abusive, sans prescription seraient inutiles et ne seront plus efficaces à la longue. Elles seront incapables de traiter les infections bactériennes à la longue ». (Avec Seneweb)

4- Prorogation d’une année : Les ASP se disent « déçus » de la décision de Macky Sall

En conseil des ministres ce mercredi 12 janvier 2022, le Président de la République a décidé de proroger pour une durée d’un an, à compter du 1er janvier 2022, l’engagement civique des Assistants à la Sécurité de proximité (ASP). Une décision qui n’arrange pas les ASP puisqu’ils ont décidé de continuer leur combat afin d’avoir gain de cause concernant leur intégration dans la Fonction publique.

Cette décision du chef de l’État Macky Sall a été mal prise par les ASP. Ce que ces derniers refusent catégoriquement. Présidente de l’Union nationale des ASP, Diamako Traoré liste les attentes de leur revendication.

« Nous aurions souhaité être intégrer dans la fonction publique que d’être proroger sous un autre contrat. En fait, il en va de celui de notre avenir et celui de nos enfants, surtout en ce qui concerne la pension de retraite », dixit la porte-parole des APS.

En ce qui concerne les sanctions, la porte-parole des ASP dit les attendre de pied ferme. » Nous ne comptons pas reculer dans ce combat », peste-t-elle.

De point de presse à la grève de la faim, les Aps comptent employer les moyens nécessaires pour arriver à leur fin.

Pour rappel, les ASP avaient fait trois jours de grève la semaine dernière. (Avec Senenews)

5- En solidarité avec le peuple malien : Mouvements citoyens, Osc et personnalités d’Afrique engagent la CEDEAO à lever l’embargo au Mali

Le Mali est sous embargo depuis le 9 janvier 2022, suite aux décisions des dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de fermer les frontières avec le Mali. Les mouvements citoyens, partis politiques et personnalités d’Afrique et de sa diaspora condamnent les décisions « iniques, indignes et scélérates » des chefs d’États de la CEDEAO. Les OSC engagent la CEDEAO à lever dans les plus brefs délais cet embargo sur le peuple du Mali. Le mouvement FRAPP France Dégage est signataire du réseau « Afrikki4Mali ».

« Nous, mouvements citoyens, partis politiques et personnalités d’Afrique et de sa diaspora : « Condamnons les décisions iniques, indignes et scélérates des chefs d’États de la CEDEAO. Engageons la CEDEAO à lever dans les plus brefs délais cet embargo sur le peuple frère du Mali », précise-t-on dans le communiqué.

Les mouvements citoyens, Osc et personnalités d’Afrique de poursuivre : « Assurons le Peuple Malien de la solidarité et du soutien indéfectible des masses silencieuses africaines ». « Engageons tous les africains épris de paix et de liberté à se mobiliser pour exprimer leur solidarité au peuple Malien en lutte pour la Renaissance de leur souveraineté ». (Avec Pressafrik)

6- Actu internationale

À DÉCOUVRIR

• Mali : Le chef de l’ONU demande un « calendrier électoral acceptable »

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réclamé jeudi 13 janvier au gouvernement malien « un calendrier électoral acceptable », à la veille de manifestations dans le pays, à l’appel de la junte au pouvoir, pour dénoncer les sanctions récentes prises par la Cédéao. « Il est absolument essentiel que le gouvernement malien présente un calendrier acceptable du point de vue des élections », a déclaré le chef de l’ONU lors d’une rencontre avec des journalistes. Il a précisé espérer « entrer en contact rapidement avec le gouvernement malien ». (Avec Rfi)

• New York : 11 Gambiens ont péri dans l’incendie du Bronx…

Le Bronx, un des cinq arrondissements de la ville de New York. Un Incendie d’une rare violence s’y est déclaré dimanche dans un immeuble de 19 étages. Plus de onze Gambiens déclarés morts.

Le feu a surpris les habitants en plein sommeil. Le sinistre est localisé dans la zone de Fordham Heights, dans la partie Ouest du célèbre quartier new yorkais.

Ibou Tham, Consul Honoraire de la Gambie à New York, invité mercredi de La Radio de l’Association des Sénégalais d’Amérique, est revenu plus amplement sur ce drame. Une première.  

Un triste bilan faisant 11 morts côté gambien et 17 blessés dans un état grave. La famille Doucouré a payé un lourd tribut, avec 5 pertes (père, mère et leurs trois fils). (Avec Senego)

• Soudan : Un manifestant anti-putsch et un général de police tué lors de nouvelles manifestations

De nouvelles manifestations contre l’armée au pouvoir ont eu lieu, jeudi, au Soudan, durant lesquelles un protestataire a été tué « d’une balle au ventre » par les forces de sécurité. Tandis que pour la première fois, la police a annoncé la mort d’un de ses généraux dans un défilé à Khartoum. Un évènement qui fait craindre une nouvelle flambée de violence malgré le lancement, lundi, d’un dialogue indirecte avec les parties civile et militaire soudanaises sous l’égide de l’ONU. (Avec France24)

7- Actu Sport

• Aliou Cissé crie au scandale suite aux forfaits de Papa Matar Sarr, Saliou Ciss et Nampalys Mendy contre la Guinée : « ce protocole est une farce ! »

 Les trois joueurs sénégalais qui ont rejoint leur sélection nationale au Cameroun, dans la nuit du jeudi 13 janvier, ne vont pas disputer le match contre la Guinée ce vendredi. Il s’agit plus exactement de Pape Matar Sarr, Saliou Ciss et Nampalys Mendy qui, suite à des tests négatifs, ont pu quitter la bulle sanitaire de Diamniadio où ils étaient en isolement depuis plusieurs jours. Seulement, ils n’ont pas pu subir leurs tests PCR sur le sol Camerounais, par le cabinet médical officiellement désigné par la CAF. Une situation pour le moins préjudiciable pour la sélection Sénégalaise déjà impactée par la Covid-19, qui sera encore privée de trois renforts pourtant testés négatifs à Dakar, il y a moins de 48 heures. Autant de faits qui ont fait dire au coach Aliou Cissé que « ce protocole est une farce ! » (dakaractu.com)

• Meilleur Buteur de la Can 2021 : Vincent Aboubakar en pole position avec 4 réalisations

Le capitaine des Lions indomptables, Vincent Aboubakar, est en train d’imposer ses marques face aux défenses adverses. Auteur d’un doublé lors de la première sortie de son équipe contre le Burkina Faso, le puissant attaquant camerounais a remis ça, ce jeudi, contre l’Éthiopie.

Avec quatre réalisations, Vincent Aboubakar est bien parti pour terminer à la tête du classement des meilleurs buteurs. Actuellement, il est le seul à marquer quatre buts pour le moment dans cette compétition. 

Avec la qualification des Lions indomptables aux huitièmes de finale, Aboubakar aura la possibilité d’accroître son total. (Avec Seneweb)

• CAN 2021 : Soirée à Yaoundé sans masques

L’image a créé la polémique sur les réseaux sociaux. Les anciens internationaux, El Hadji Diouf, Diomansy Kamara, Fadiga, Alassane Ndour… ont assisté à une soirée de Fally Ipupa sans respecter les mesures barrières. Ce qui a irrité les nombreux supporters des Lions qui redoutent une contamination des joueurs. (Avec Buzz Sénégal)

• CAN 2021 : Programme du Vendredi 14 Janvier 2021

Groupe B : Sénégal – Guinée, à Bafoussam (13 h)

Groupe B : Malawi – Zimbabwe, à Bafoussam (16 h)

Groupe C : Maroc – Comores, à Yaoundé (16 h)

Groupe C : Gabon – Ghana, à Yaoundé (19 h)

La rédaction de SCA

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising