Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 30 Octobre 2021

1- Mali : Trois mois de prison requis contre Issa Kaou N’Djim

Poursuivi pour « troubles à l’ordre public », Issa Kaou N’Djim, interpellé mardi et inculpé jeudi, a fait face à au tribunal vendredi 29 octobre. Le quatrième vice-président du Conseil national de transition (CNT) s’est défendu, se présentant comme un patriote. Le parquet a requis trois mois de prison ferme à son encontre et rejeté sa demande de liberté provisoire. Le délibéré a été fixé au 3 décembre, informe RFI.

2- Guinée : La CEDEAO se veut optimiste et soutient une transition apaisée

Au terme d’une mission de trois jours en Guinée, une délégation de la Cédéao, conduite par le président de la commission, Jean-Claude Kassi Brou, a assuré son soutien à Conakry pour une transition apaisée et inclusive. Le pays a vu une junte militaire prendre le pouvoir, le 5 septembre, en renversant Alpha Condé, au pouvoir depuis 2010. La junte a justifié son putsch en dénonçant la corruption érigée en système de gouvernement, la gabegie et l’instrumentalisation de la justice entre autres, relate RFI.

3- Coup d’État au Soudan:

• L’armée purge les institutions publiques des contestataires

Au Soudan, depuis le coup d’État de l’armée lundi 25 octobre, le général Abdel Fattah al-Burhan fait face à la colère de la rue. Mais il est aussi contesté par des institutions et des fonctionnaires qui proclament leur allégeance aux autorités « légitimes ». La fronde a aussi gagné la diplomatie soudanaise. L’armée mène depuis lundi une purge dans les entreprises publiques et suspend ou remplace tous ceux qui sont hostiles au coup d’État, renseigne RFI.

• Une « marche du million » contre le coup d’État militaire dans un cadre politique étroit

Une forte mobilisation populaire est attendue ce samedi 30 octobre au Soudan, à l’appel des organisations civiles issues de la révolution de 2019. Des manifestations partout dans le pays doivent venir clore cinq jours de tension après le coup de force de l’armée, lundi dernier. Cinq jours qui ont permis à la diplomatie d’installer une situation politique périlleuse pour le général Abdel Fattah al-Burhan, informe RFI.

4- Gabon : Cinq ans de prison pour Brice Laccruche Alihanga, ex-bras droit du président Ali Bongo

Au Gabon, le verdict contre Brice Laccruche Alihanga, ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo est tombé. Il était présenté comme tout-puissant quand le chef de l’État avait été éloigné du pouvoir par un AVC en octobre 2018. Tombé en disgrâce depuis, il était incarcéré et poursuivi dans plusieurs affaires. La justice l’a condamné à cinq ans de prison ferme et cinq millions de francs CFA d’amende, renseigne RFI.

5- Sahel : Les États-Unis engagent plus de ressources face au terrorisme

« Les États-Unis ont engagé des ressources supplémentaires au Sahel pour soutenir les efforts de lutte contre le terrorisme menés par la France » : c’est ce qu’ont annoncé le président américain et le président français dans un communiqué commun, à l’issue de leur entretien à Rome vendredi 29 octobre, en marge du G20. La promesse de Joe Biden à Emmanuel Macron, formulée en septembre, se concrétise, informe RFI.

6- Tchad : Heurts à Faya-Largeau après l’arrestation du colonel Hassan Kallibou Sougoumi

Tensions entre autorités et habitants de Faya-Largeau, ville du nord du pays. Des manifestations ont éclaté le 26 octobre après l’arrestation d’un chef de canton de la province du Borkou. Le colonel Hassan Kallibou Sougoumi évoquait des problèmes sécuritaires dans des messages audio. Pour les habitants, qui dénoncent l’insécurité de la région, c’est une frustration de trop. Pour les autorités, le chef de canton n’aurait pas respecté son devoir de réserve. (Avec RFI)

7- Belgique : Les experts rendent un rapport accablant sur le passé colonial du pays

Déjà qualifié d’accablant par ses premiers lecteurs, le rapport rendu par la Commission spéciale se penche sur 80 ans d’histoire coloniale belge en Afrique centrale pour rétablir une vérité historique. Il y a trois pays dans le passé colonial belge, le Congo-Kinshasa de 1885 à 1960, et le double protectorat du Ruanda-Urundi après la défaite allemande de 1918 jusqu’en 1962. Le colonialisme belge a été dominé par la brutalité, renseigne RFI.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot

// end advertising