Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 20 Octobre 2021

1- Dix ans après, les circonstances de la mort de Mouammar Kadhafi restent un mystère

C’était il y a dix ans jour pour jour : le 20 octobre 2011, le leader libyen Mouammar Kadhafi était tué. À l’époque, les rebelles du Conseil national de transition (CNT), appuyés par Washington, Paris et Londres, se battent contre l’armée libyenne. Tripoli est aux mains du CNT et Mouammar Kadhafi en fuite. Les rebelles soupçonnent qu’il est retranché à Syrte, sa ville d’origine et lancent un dernier assaut. Dans les heures qui suivent, on apprend sa capture, puis sa mort. Jusqu’à aujourd’hui, les circonstances de son décès ne sont toujours pas claires. (Avec RFI)

2- Mali

L’armée française annonce avoir tué une femme dans la région de Gossi

Selon l’état-major de l’armée française, cette personne accompagnée d’un second individu avait pris la fuite dans une zone boisée où des éléments d’un groupe armé avaient été détectés. Il n’a pas été possible d’identifier la victime ni de savoir si elle appartenait à un groupe terroriste. (Avec RFI)

• Beaucoup de questions autour des négociations avec les jihadistes

C’est une information RFI que nous vous donnions mardi 19 octobre : le gouvernement de transition malien a mandaté le Haut conseil islamique pour ouvrir des discussions avec le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) d’Iyad Ag Ghaly, et avec la Katiba Macina d’Amadou Kouffa. Deux groupes terroristes liés à al-Qaïda, qui contrôlent certaines parties du territoire et qui mènent des attaques meurtrières presque quotidiennement dans le nord et le centre du pays. Une annonce qui ne surprend pas, les autorités de transition ayant déjà exprimé leur volonté d’ouvrir de telles négociations. Mais ces discussions posent tout de même certaines questions. (Avec RFI)

3- Cap-Vert : La relance du tourisme, secteur clé de l’économie du pays

C’était l’un des secteurs moteur de la croissance au Cap-Vert : le tourisme, qui représentait 25 % du PIB en 2018, a été frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19 dans cet archipel d’Afrique de l’Ouest, largement dépendant de l’extérieur. La relance économique est au cœur de la campagne pour la présidentielle de ce dimanche 17 octobre. Avec la réouverture des frontières, le secteur touristique reprend des couleurs. (Avec RFI)

4- Transition au Tchad : Deux délégations du Comité technique du dialogue en Égypte et en France

Au Tchad, les autorités ont officiellement lancé lundi 18 octobre les deux premières missions de prises de contact avec les rebelles en exil. Ces deux missions sont à l’initiative du Comité technique spécial présidé par l’ancien président du Tchad Goukouni Weddeye. Objectif, selon les termes du communiqué : échanger avec les responsables politico-militaires et les inviter à participer au dialogue national prévu en novembre. L’enjeu est important car pour beaucoup d’observateurs, la participation des rebelles au dialogue sera gage de sa crédibilité et réussite. (Avec RFI)

5- Erdogan au Togo : Accord Ankara-Lomé pour un renforcement de leur coopération militaire

Le président turc en visite au Togo. Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Lomé à la mi-journée, mardi 19 octobre, en provenance de l’Angola, première étape de sa tournée africaine qui le conduira ensuite au Nigeria. Il a été reçu par son homologue togolais, Faure Gnassingbé. Au menu de leurs discussions : des sujets économiques et sécuritaires. (Avec RFI)

6- Soudan : L’inquiétude du Premier ministre Hamdok face à la montée de la tension

Le cabinet du Premier ministre a annoncé, ce lundi 18 octobre 2021, la mise en place d’une « cellule de crise » pour tenter de faire baisser les tensions. Ce même jour, des manifestants ont encore tenu un sit-in devant la présidence pour réclamer la chute du gouvernement de transition. Sous pression, Abdalla Hamdok estime que le Soudan traverse sa crise politique « la pire et la plus dangereuse » de l’après Béchir. (Avec RFI)

7- RDC : De nombreuses violations des droits humains dénoncées dans un rapport cinglant

La situation des droits de l’Homme demeure préoccupante en République démocratique du Congo, en dépit de la « volonté politique » exprimée par les autorités. Cette fois, c’est une institution étatique qui sort de son silence en dénonçant détentions arbitraires, tortures, violations des droits politiques, économiques et sociaux en 2020. La Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) a présenté son rapport, mardi 19 octobre à Kinshasa. Il fera prochainement l’objet d’un débat à l’Assemblée. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot