Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 13 Octobre 2021

1- Mali :

• Pour le chef de la diplomatie, la situation sécuritaire est un frein au processus électoral

Quel calendrier pour la transition au Mali ? Les élections sont normalement fixées au 27 février 2022, mais la question a une nouvelle fois été évoquée, ce lundi 11 octobre 2021, au Maroc, dans la capitale Rabat, où le ministre malien des Affaires étrangères était en visite. Abdoulaye Diop a rencontré son homologue marocain Nasser Bourrita. Lors d’un point presse, il a notamment tenu à rappeler que la situation sécuritaire demeurait un frein important au processus électoral. (Avec RFI)

• Abou Tourab, destructeur des mausolées de Tombouctou, demande pardon pour sortir de prison

Ahmad Al Faqi Al Mahdi, également connu sous le nom d’Abou Tourab, a été condamné en 2016 à neuf années de détention par la Cour pénale internationale. Il avait, entre autres, dirigé la destruction de neuf mausolées classés patrimoine mondial de l’humanité à Tombouctou. C’était en 2012 ; les groupes jihadistes Ansar Dine et Aqmi, notamment, occupaient alors le nord du Mali. Mardi, Ahmad Al Faqi Al Mahdi a présenté ses excuses afin d’obtenir une libération anticipée. (Avec RFI)

• Mort accidentelle d’un soldat français lors d’une opération de maintenance

La ministre des Armées Florence Parly annonce mercredi sur Twitter la mort accidentelle d’un soldat français au Mali, lors d’une opération de maintenance sur un camion, sur la plateforme désert relais de Tombouctou. (Avec Reuters)

2- Burkina Faso : Le général Gilbert Ouédraogo prend le commandement des forces armées

Une semaine après sa nomination, le général de brigade Gilbert Ouédraogo a pris le commandement des forces armées nationales ce mardi 12 octobre à Ouagadougou. Au cours d’une cérémonie à la place de la nation, le nouveau patron des armées burkinabè a annoncé une réorganisation des forces en interne, et un redéploiement sur le terrain (Avec RFI)

3- Cacao : En Côte d’Ivoire, deux syndicats de planteurs lancent une grève

En Côte d’Ivoire, deux syndicats de planteurs de cacao, l’ANAPROCI et le SYNAPCI ont entamé une grève. Ils appellent leurs planteurs à occuper le terrain, faire des sit in devant les délégation du conseil Café-Cacao en province et à ne pas vendre leurs fèves. Les grévistes affirment n’avoir jamais vu la couleur des primes promises pour soutenir la filière frappée de plein fouet par la pandémie de Covid-19. (Avec RFI)

4- Togo : Le journal «The Guardian» suspendu pour quatre mois

Au Togo, le journal The Guardian est suspendu depuis hier mardi 12 octobre pour les quatre prochains mois et son directeur se voit également suspendre sa carte de presse pour la même durée. La raison ? Ambroise Yawo Kpondjo ne s’est pas rendu à une convocation de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication. Il devait se présenter pour s’expliquer sur un éditorial de son journal dans lequel il dénonçait des cas de vaccination d’élèves mineurs, contrairement à la loi. Pour la HAAC, il s’agit d’une information mensongère, ce que le journaliste dément. (Avec RFI)

5- L’homme d’affaires congolais Lucien Ebata mis en examen à Paris

On en sait un peu plus sur la mise en examen d’un homme d’affaire congolais, conseiller du président Denis Sassou-Nguesso. Lucien Ebata a été mis en examen jeudi dernier par un juge d’instruction du Parquet national financier de Paris. Une institution judiciaire chargé de traquer la grande délinquance économique et financière. Homme d’affaire, patron d’une société de trading Orion Group, il est également présenté comme un conseiller spécial du président congolais. (Avec RFI)

6- Libye : Washington fait pression sur le gouvernement pour qu’il paie les salaires de l’ANL

C’est une affaire qui a failli menacer l’accord de paix signé il y a près d’un an à Genève. L’est libyen protestait contre le refus du gouvernement dirigé par Abdel Hamid Dbeibah de payer les salaires de l’Armée nationale libyenne dirigée par Khalifa Haftar et basée à l’est. Pourtant, ce gouvernement a continué à payer les salaires des forces suppléantes, c’est-à-dire les milices de Tripoli et de l’ouest libyen. Il a fallu la pression des États-Unis pour que les choses rentrent dans l’ordre et que la tension baisse. (Avec RFI)

7- Tunisie : Les États membres de l’OIF proposent un report du sommet de la Francophonie

Le sommet de la Francophonie devait avoir lieu à Djerba en novembre, mais lors d’une réunion du Conseil permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie, ce mardi 12 octobre, les représentants des 88 États membres et associés ont convenu de repousser l’échéance à l’automne 2022. La décision, précipitée par la situation politique en Tunisie, doit encore être entérinée par les ministres mais cela semble faire peu de doutes. (Avec RFI)

7 (bis)- Centrafrique : La CPI se penche sur le cas de l’ex-Seleka Mahamat Saïd Abdel Kani

Il pourrait être le premier Seleka à être jugé par la CPI. C’est ce que doit en tout cas décider la Cour à La Haye au cours de l’audience de confirmation des charges qui a débuté ce mardi. Quatorze chefs d’accusations pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Des crimes que Mahamat Saïd Abdel Kani aurait commis à Bangui alors qu’il était à la tête de plusieurs organismes de sécurité importants (OCRB puis CEDAD) entre avril et novembre 2013. (Avec RFI)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot