Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top Actu Afrique : L’essentiel de l’actualité du continent du 17 Septembre 2021

1- Situation en Guinée : la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO exige la tenue dans un délai de six mois, des élections présidentielle et législatives

La Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO rappelle encore qu’elle tient les membres du Comité National de Rassemblement et de Développement (CNRD) pour responsables individuellement et collectivement de l’intégrité physique du Président Alpha Condé.

Après examen du Rapport et délibérations, la Conférence a décidé du maintien de la suspension de la Guinée de toutes les instances de la CEDEAO jusqu’à la restauration de l’ordre constitutionnel. Elle a aussi exigé la tenue, dans un délai de six (6) mois, des élections présidentielle et législatives pour la restauration de l’ordre constitutionnel en République de Guinée ; mais aussi la mise en œuvre des sanctions ciblées conformément aux protocoles de la CEDEAO, impliquant l’interdiction de voyage des membres du CNRD ainsi que des membres de leur famille et le gel de leurs avoirs financiers ; l’appui de l’Union Africaine, de l’Union européenne, des Nations Unies, et des partenaires multilatéraux et bilatéraux pour la mise en œuvre desdites sanctions mais aussi de l’interdiction aux membres du CNRD d’être candidats à l’élection présidentielle informe Dakaractu.

2- Mort d’al-Sahraoui : la ville de Gao encore marquée par l’empreinte du chef terroriste

La disparition d’Adnan Abou Walid al-Sahraoui met donc fin à un long règne du jihadiste au sein du Sahel. Membre fondateur du Mujao, proche des cadres d’Aqmi, al-Sahraoui a aussi marqué les habitants de Gao, ville qu’il a dirigée avec ses hommes lors de l’occupation jihadiste du nord du Mali en 2012. (Avec rfi)

3- Indemnisation des victimes d’Hissène Habré : une délégation de l’UA à Ndjamena

Depuis la condamnation en 2016 de l’ex-président tchadien Hissène Habré, l’Union africaine est chargée de mettre en place le fonds fiduciaire qui permettra de dédommager les 7 400 victimes. Une délégation de l’UA est toute la semaine à Ndjamena pour finaliser la mise en place de ce fonds. (Avec rfi)

4- Tension en Somalie : le président Farmajo retire «les pouvoirs exécutifs» du Premier ministre Mohamed Hussein Roble

«Le Premier ministre a violé la Constitution de transition de sorte que ses pouvoirs exécutifs lui sont retirés (…), notamment ses pouvoirs de destitution et/ou de nomination de dirigeants jusqu’à ce que les élections aient eu lieu», affirme un communiqué du bureau du président Farmajo. (Avec rfi)

5- Génocide des Tutsis au Rwanda : mise en examen d’un Rwandais en France

Un Rwandais soupçonné d’être impliqué dans le génocide des Tutsis en 1994 a été mis en examen jeudi 17 septembre en France. Isaak Kamali a été placé sous contrôle judiciaire. Il a été mis en examen notamment pour « génocide » et « crimes contre l’humanité ». Cet ancien fonctionnaire, qui a notamment travaillé au ministère des Transports, est accusé d’avoir participé à des meurtres, pillages et destructions de biens et d’avoir lancé des appels à commettre des crimes.

Visé par une information judiciaire ouverte en 2009, ce septuagénaire, naturalisé français, réside près de Troyes dans l’Aube. « C’est une surprise tellement le dossier est ancien », a réagi Alain Gauthier, cofondateur du Collectif des parties civiles du Rwanda (CPCR), qui avait porté plainte contre lui. (Avec rfi)

6- Libye : des combats impliquant des rebelles tchadien du Fact signalés au sud du pays

Des combats qui se seraient déroulés le mardi 14 septembre 2021, selon un communiqué du Fact, le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad, un groupe rebelle à l’origine de la mort d’Idriss Déby Itno en avril. Des frappes aériennes menées par les forces du Khalifa Haftar ont touché l’un des bases du groupe rebelle tchadien dans cette zone désertique. (Avec rfi)

7- L’Ouganda frappé par le départ de plusieurs multinationales

En Ouganda, depuis un mois, les annonces de départ de plusieurs entreprises internationales s’enchaînent. Trois compagnies, dans le secteur des grandes surfaces et des opérateurs téléphoniques notamment, ont confirmé fermer leurs activités dans le pays d’ici à la fin de l’année. Des départs en cascade qui inquiètent les économistes. (Avec rfi)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot