Le Café qui réveille l'Info
bdsm dominant edging sub and sucks his dick.www.weneedporn.online
jachub
bizontube

Top 5 du 17 Septembre 2021

1- Manifestation des activistes cet après-midi : La police investit la Place de la Nation pour barrer la route aux manifestants

Dakar risque de renouer avec les échauffourées cet après-midi. C’est un déploiement impressionnant des forces de sécurité qui ont pris les devants entre la Place de la nation et la Rts, avec des camions chargés de policiers qui ont maillé toute la zone. Les riverains et les commerçants se sont barricadés craignant d’être victimes des échauffourés.

2- Vaccination des enseignants : Dame Mbodj brandit un préavis de grève, le ministère de la santé lui répond

C’est le Dr Mamadou Ndiaye, directeur de la Prévention, qui est monté au créneau ce vendredi sur la Tfm, pour démentir le syndicaliste-activiste Dame Mbodj. Selon Dr Ndiaye, il n’ a jamais été question de vaccination obligatoire des enseignants. La vaccination, rappelle -t-il, est un acte volontaire et gratuit au Sénégal.

Le Cusems Authen­tique  dénonçait  la circulaire du ministère de la Santé du 15 septembre sur la volonté des autorités de faire vacciner les acteurs du secteur éducatif en vue de la prochaine rentrée scolaire. Ledit syndicat a d’ailleurs dé­posé un préavis de grève pour dénoncer « cette forfaiture ». Dans le document, le Secrétaire général du Cusems Authen­tique explique les raisons de sa position sur la décision du ministère de la Santé. Selon Dame Mbodj, dans cette circulaire il est affiché « la volonté du gouvernement de vacciner de force tous les enseignants du Sénégal avant la rentrée des classes ». Ce que le ministère de la santé vient de démentir.

3- Macky Sall à Touba : Le Pastef ne va participer au sabotage de la visite du chef de l’Etat

Après l’appel du Khalif général des mourides, c’est au tour des leaders politiques, surtout de l’opposition d’apporter une réponse claire et nette à la demande de Serigne Mountakha Bassirou.

Après Modou Bousso Dieng, c’est au tour de Pastef Touba de se démarquer de toutes tentatives de sabotage de l’accueil réservé au président Macky Sall, attendu à la ville sainte, ce samedi 18 septembre, pour l’inauguration de l’hôpital, en compagnie du Khalif général des mourides.

À DÉCOUVRIR

Selon le coordonnateur du parti Pastef à Touba, Serigne Cheikh Thioro Mbacké, les militants, en bons Talibés se conforment au Ndiguel du Khalif et se démarquent de tout acte ou tentative de sabotage le jour de l’événement, rapporte xalima.

4- Pauvreté : 98% des ménages sénégalais se disant pauvres, 2% dans l’opulence, selon l’ANSD

Au Sénégal, des ménages qui baignent dans l’opulence, il n’y en a vraiment pas beaucoup. C’est du moins, ce que révèlent les conclusions de l’enquête de l’Ansd qui fait polémique ces derniers temps.

« Quel que soit le milieu de résidence ou le statut de bien-être, il est noté un pourcentage assez faible de ménages s’estimant riches (moins de 2 %) », renseigne l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, dans son enquête. Les résultats de l’enquête révèlent que 50,9% des ménages se considèrent comme pauvres, tandis que 8,0% s’estiment très pauvres en 2018/2019. Cette perception est plus généralisée parmi les ménages de la zone rurale et ceux monétairement pauvres: « Au moins 3 ménages sur 5 parmi ces derniers se classent comme pauvres ou très pauvres. »

Ainsi, pour expliquer ce niveau de pauvreté, les populations enquêtées évoquent le manque d’emplois, la cherté de la vie, la mauvaise gestion, la corruption sont les principales causes de la pauvreté selon les ménages. « Dans une moindre mesure, l’absence d’instruction, la paresse et le manque de terres sont également évoqués par un ménage sur dix », indique l’enquête. (avec Igfm)

5- Trafic de faux passeports : Un député incriminé passe un coup de fil au cerveau Kondé arrêté par la Dic

L’enquête sur l’affaire du trafic de faux passeports diplomatiques et dans laquelle deux députés à l’Assemblée nationale sont mouillés, n’a pas fini de livrer tous ses secrets. En effet, l’un des parlementaires cités dans ce scandale avait appelé au téléphone le cerveau de la mafia suite à son arrestation selon des confidences faites à Seneweb.

Ainsi, le faussaire E.D. Kondé activera le mode haut parleur de son appareil cellulaire pour confirmer aux éléments de la Division des investigations criminelles( Dic) que ce parlementaire s’active dans ce trafic. Mais ce député de la coalition présidentielle ignorait que son interlocuteur est de beaux draps. Ainsi, les deux hommes ont discuté au bout du fil comme à l’accoutumée, rapporte Seneweb.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.

film semi korea quest for her sexy booty.
antarvasna
harcore milky deepthroat.tokyo hot