Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 23 Juin 2021

1Inauguration du Centre des Données du Sénégal : Le chef de l’Etat ne veut plus voir une cacophonie sur les data centers et demande le rapatriement des données des sénégalais hébergées à l’extérieur

Le chef de l’Etat a instruit le gouvernement à faire désormais héberger par le Datacenter l’ensemble des données et plateformes de l’État. « Il faudra ainsi procéder à la migration rapide des données hébergées à l’étranger ou au niveau national dans des structures non-conformes aux standards en la matière », a-t-il fait savoir.

« Il dispose de capacité de stockage et en matière de capacité numérique il offre une formidable opportunité de création d’emplois et de services en faveur du secteur privé. À partir de ce Datacenter, je ne voudrais plus voir les autres sociétés nationales développer leurs propres Datacenter, qui n’atteindront pas ce standard et ce sera une grosse dispersion de moyens et de synergies. Et ce Datacenter va faciliter les démarches et la confection de documents administratifs ainsi que le stockage de données », a rappelé Macky Sall.

2-Célébration des 10 ans du 23 juin : Guerre des mobilisations et dispute autour d’un héritage

 Le mouvement M2D, malgré les critiques, va célébrer le 10ème anniversaire du 23 juin, avec toutes ses composantes, au terrain des HLM Grand Yoff.
Cela pour dénoncer les agissements du président de la République Macky Sall, tendant à « confisquer le processus électoral, assujettir l’Assemblée nationale, dévaloriser les forces républicaines et légaliser la violence étatique au point de faire chanceler un des biens les plus précieux que sont la paix et la concorde sociale ». Le M23, qui se dit plus légitime, a sonné la mobilisation cet après-midi à la place de la nation.

3-Le drame des jeunes sans-papiers d’état civil : 12 900 non déclarés à Guediawaye

D’après des informations en possession du journal L’AS, les enquêteurs, ciblant les jeunes âgés de 17 à 27 ans, ont recensé 12.912 personnes non déclarées à l’état civil. Il s’agit de 2.450 jeunes victimes de refus de paternité, 3.776 individus déclarés avec de faux documents administratifs et 6.686 victimes de négligence parentale.
D’après le rapport de l’association, le recensement des jeunes non déclarés à l’état civil a été plus touchant à Guédiawaye d’autant plus que les victimes ont accepté de s’exprimer. L’enquête a été axée sur des personnes qui n’ont pas pu bénéficier d’inscription ou de déclaration à l’état civil. Si les uns sont victimes de négligence ou d’ignorance de la part de leurs parents respectifs, pour la majorité, cela résulte d’un refus catégorique de paternité, sans que rien ne soit tenté selon l’association « Touche pas à ma sœur » dirigée par Ismaila Kamby.

4-Violences sur les enseignants à l’Ucad : L’étudiant à l’origine de la grève du Saes et ses complices ont été identifiés

 L’enquête sur l’affaire de l’étudiant ayant arraché le micro de son professeur en plein cours dans un amphithéâtre a été bouclée. Selon le médiateur de l’université de Dakar, l’auteur de l’acte qui a ému plus d’un, a été identifié. Ses complices sont également connus et des sanctions idoines seront prises dans un court délai, rapporte Zik Fm reprise par Senegal7.

Le médiateur de l’Université de Dakar se dit peiné. “C’est grave parce que c’est encore une escalade. L’étudiant ou les étudiants qui l’ont fait, ont bafoué les règles qui régissent les libertés académiques”, a déclaré Pr Ndiassé Diop, médiateur de l’Ucad.

5-Taxe des bouillons culinaires : Les députés votent la loi rectificative, le ministère des finances attend 25 milliards dans ses caisses

Selon le ministère des Finances, avec cette mesure, 25 milliards de francs Cfa devraient rentrer dans les caisses de l’État, soit environ 38 millions d’euros. Cela concerne les variétés comme Maggi, Jumbo, Tem Tem ou encore Joker.
L’exposé de la loi ne mentionne pas les effets nocifs des bouillons alimentaires sur la santé, mais rappelle leur composition : sel, exhausteurs de goût, ou encore matières grasses. Pour ces clients, la nouvelle taxe est une bonne chose et c’était mieux avant : « Avant, nous prenions du sel et poisson fumé », raconte un client. « On a entendu que ça donne beaucoup de maladies. Personnellement, on veut manger le plat d’hier, ce que nos vieilles femmes cuisinaient sans bouillon. Ça change », témoigne un élu.

5- suite : Actu en bref

 Les Femmes médecins posent un problème non pris en charge : La place des accompagnants et accompagnantes dans nos hôpitaux.

Les médecins interrogent les autorités sur la place des accompagnants des malades dans les hôpitaux. « A-t-on pris en compte ce phénomène dans la construction des nouvelles structures sanitaires. (Un bon endroit pour bien dormir…) », s’interrogent les médecins.

À DÉCOUVRIR

– Sûreté aéroportuaire : L’aéroport Dakar Blaise Diagne sera doté d’une vidéo surveillance avec reconnaissance faciale

 « Tout ce qui se passera à l’aéroport sera vu sur nos écrans. La vidéo va nous signaler les identités et les personnes suspectes vont être suivies et repérées. Ce qui nous permettra de faire un contrôle beaucoup plus ciblé”, a fait savoir Ababacar Sédikh Diouf. Cette technologie permettra également à l’AIBD d’entrer dans la base de données d’Interpol, dans laquelle des personnes recherchées vont être retrouvées, ainsi que celles se trouvant sur la liste des terroristes », a informé le colonel Diouf secrétaire général de la Haute autorité des aéroports du Sénégal cité par l’Aps.

 10 ans M23 : Des jeunes de Grand-Yoff déclarent Y’en a marre, Sonko et Bougane persona non grata et prêts à l’affrontement.

Des jeunes de Grand-Yoff réunis au sein du mouvement Dieum Kanam disent niet à ce rassemblement. La raison évoquée, c’est que ce terrain est un lieu de culte. Tous les vendredis, les musulmans organisent des séances de prières et de lecture de versets du Coran. Donc pour la bande à Lass Badiane, il est hors de question que des inconnus de la commune de Grand-Yoff viennent « semer le désordre dans leur quartier »

6-Actu internationale

 L’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été arrêté ce mardi 22 juin aux environs de 20H. Il a été placé en détention par un juge du pôle de lutte anticorruption du parquet de Nouakchott-Ouest, confirme l’un de ses avocats contactés par Rfi à Nouakchott. Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a dirigé la Mauritanie entre 2008 et 2019, a été inculpé le 12 mars 2021 pour corruption, détournement de biens publics et blanchiment d’argent. Des faits qu’il a toujours niés.

-Paul Kagamé interdit les mariages au Rwanda :  Le président rwandais a suspendu les mariages et tous les rassemblements. « Tous les rassemblements sociaux comprenant des festivités de toutes sortes sont interdits », a annoncé le gouvernement dans un communiqué publié hier. « Les mariages traditionnels, civils et religieux sont suspendus », selon les médias locaux.

7-Actu sports

-Un bateau de produits médicaux envoyés au Sénégal : le geste touchant de Kalidou Koulibaly

Selon Calcio E Finance, Kalidou Koulibaly a fait quitter de Naples un bateau chargé de médicaments, de blouses d’hôpital, de masques, de nourriture, de litières et de deux ambulances vers le Sénégal. La cargaison est attendue à Dakar dans une semaine environ, précise la source. Un geste grandiose envers le pays alors qu’il révélait dans son entretien avec la TFM qu’il avait bien des projets au Sénégal.

-Poursuivi par un chat noir, Ousmane Dembélé out pour 4 mois :  Gros coup dur pour Ousmane Dembélé. L’attaquant de l’équipe de France s’est sérieusement blessé lors du match nul en Hongrie, samedi à l’Euro (1-1). Comme révélé par L’Équipe, l’ailier du Barça souffre d’une lésion importante au biceps fémoral droit et va devoir se faire opérer.

Le champion du monde 2018 devrait être éloigné des terrains durant près de quatre mois. Une tuile pour “Dembouz”, dont l’avenir en club est toujours incertain, à l’heure où il ne lui reste plus qu’un an de contrat avec le Barça (jusqu’en juin 2022).

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.