Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 16 juin 2021

1- Kilifeu jugé et relaxé malgré le réquisitoire corsé du procureur, Y en a marre promet une nouvelle marche à Kaolack

L’activiste rappeur, Kilifeu vient d’être libéré, ce mercredi matin, par le tribunal de grande instance de Kaolack. Finalement, les faits qui lui sont reprochés, n’ont pas été retenus par le tribunal qui l’a jugé en flagrant délit.
En effet, El Hadj Bessane Seck alias Kilifeu, a été arrêté pour outrage à agent, en l’occurrence sur le commissaire d’arrondissement de Ndorong et ses agents et rébellion. Après le délibéré, les membres de Y en a marre, qui avaient fait le déplacement à Kaolack, ont annoncé la tenue d’une marche malgré l’interdiction du prefet de la ville.

2- Attaque de sa maison paternelle à Ndouloumadji : Macky Sall s’excuse et promet de recevoir ses parents ce soir à Matam

« J’ai appris, que pas très loin, mes parents de Ndouloumadji d’où mon père vient sont mécontents du fait que je n’ai pas pu passer par Ndoulou madji. Je comprends leur colère. C’est vrai que ma moitié est de Ndoulou madji, même si dans cette moitié les 25% reviennent encore à Nguidjilone de par la mère de mon papa. Mais je suis quand même à 75% de Nguidjilone », s’est expliqué le chef de l’État devant la population de Nguidjilone.
D’ailleurs, pour donner plus de détails sur son appartenance à ces deux villages relevant de Matam, le président Macky Sall sera heureux de donner clairement sa position sur ce point : « Comme au Fouta, l’appartenance du village est donnée au père, vous souffrirez un peu que je puisse dire qu’avant tout, je suis de Ndouloumadji », renchérît le président Macky Sall qui indique par ailleurs qu’il va les recevoir peut-être même ce soir à Matam pour leur dire ses regrets et échanger avec eux…

3- Moustapha Niasse annonce officiellement son départ de la tête de l’AFP

Moustapha Niass ne sera plus secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès (AFP) à partir du premier trimestre 2022. Le leader des progressistes a décidé de lacher les manettes du Parti après la tenue des élections locales du 23 janvier prochain. Niasse, compagnon de Senghor, Diouf, Wade et Macky Sall, a décidé de se retirer, pour laisser la place aux plus jeunes, comme il l’avait annoncé récemment. Finalement, Moustapha Niasse quitte la tête de son Parti, après 22 années.

C’est lui-même qui a fait l’annonce ce mercredi, à l’occasion de la célébration de l’appel du 16 juin 1999 qui marquait son départ du PS et la naissance de l’AFP.

À DÉCOUVRIR

4- La dépouille de l’étudiante Lotaly Mollet, en souffrance à la morgue de Dantec, sera finalement rapatriée au Gabon après les 10 millions déboursés par l’Etat sénégalais

La dépouille mortelle de Lotaly Mollet (tuée lors d’une agression aux Hlm Grand-Yoff) qui a été déposée à la morgue de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar, après les premiers constats d’usage par les hommes du Commissariat de Police de Grand-Yoff, est toujours en souffrance au niveau de l’institution hospitalière précitée. Ses parents étaient dans l’incapacité de venir au Sénégal récupérer le corps pour l’inhumer dans son village natal, situé à la Pointe-Noire (Congo).

Heureusement que l’Etat sénégalais a réagi pour assister la famille. Ainsi, les parents de l’étudiante congolaise Lotally tuée par un agresseur aux Hlm Grand-Yoff sont attendus à Dakar, demain jeudi, pour rapatrier la dépouille de leur fille. En guise de soutien, l’Etat a débloqué 10 millions Fcfa pour le rapatriement du corps. La levée du corps est prévue le 22 juin prochain, informe Thieydakar.

5- Etat de la pelouse du stade de Thiès : Cheikh Kouyaté en rajoute une couche : « s’ils ne peuvent pas le faire, qu’ils nous le disent à nous les joueurs, on va se cotiser pour régler le problème »

Encore un cri de cœur venant de la Tanière concernant la pelouse du stade Lat Dior de Thiès. Cheikhou Kouyaté a, sur le plateau de Wa Sport, demandé à l’Etat de régler ce problème.

Le capitaine des Lions du Sénégal emboîte le pas à Sadio Mané : « Tu peux te blesser tout seul sur le terrain. Il y a de réels risques de se blesser sur cette pelouse. Nous l’avons dit au Président Augustin Senghor lors d’une rencontre. Il nous a dit qu’un technicien viendra s’occuper de la pelouse avant les éliminatoires du Mondial. Il nous a montré les appels et les messages. »

Selon Kouyaté, la Fsf ne peut gérer seule ce problème. “L’Etat aussi doit nous aider pour cette pelouse. S’ils ne peuvent pas le faire, qu’ils nous le disent à nous les joueurs, on va se cotiser pour régler le problème”, a-t-il laissé entendre dans la vidéo exploitée par Senego.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.