Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 11 juin 2021

1- Début d’hivernage inattendu : Des violents orages s’abattent sur le pays avec 1 mort, des maisons emportées et des arbres déracinés

Des orages accompagnés de vents forts sont tombés dans plusieurs localités du pays. A l’instar des régions de Thiès, Mbour, Louga, Tamba, Kédougou et Diourbel qui ont reçu leurs premières pluies cette nuit, la capitale sénégalaise a été aussi arrosée ce matin à l’aube.

Un enfant est décédé à Tambacounda où des arbres déracinés, des toitures de maisons emportées sont entre autres les dégâts matériels recensés ce vendredi matin. Au niveau de certains quartiers périphériques tels que Abattoirs, Gourèle Diadji, Saré Guilèle, beaucoup de familles ont dormi à la belle étoile. La station Alkuma FM de Tambacounda a vu ses pylônes tomber à terre à cause de ces violents qui ont balayé. Les populations sinistrées s’attèlent aux réparations des toitures de maisons au moment où le ciel reste encore menaçant. 

A Dakar, l’hivernage, qui d’habitude débute tardivement dans la région de Dakar, risque de causer beaucoup de désagréments. En effet, tout Dakar est en chantier (Brt, autoponts…), sans oublier la banlieue plus particulièrement Keur Massar qui a connu de graves inondations l’année dernière. L’année scolaire qui se poursuit jusqu’au mois d’août pour ceux qui sont en classe d’examen risque de connaître des perturbations avec l’arrivée précoce de l’hivernage.

2- Arrestation de Kilifeu : Malick Gackou, Ousmane Sonko, Y en a marre à Kaolack pour soutenir l’activiste

L’opposition et Y en a marre se sont mobilisés, ce matin, devant les locaux du tribunal de Kaolack pour exiger la libération immédiate de Kilifeu. Ce dernier a été arrêté, avant-hier, suite à une vive altercation avec les forces de l’ordre lors de la marche des contractuels de la Senelec à Kaolack.

Décidés à faire sortir l’activiste, les membres de Y en a marre ont fait le rappel des troupes devant le bureau du procureur de Kaolack d’où Kilifeu est en train d’être entendu par le maitre des poursuites.

3- Affaire Boy Djinné : Abdou Faye inhumé ce matin, Boy Djinné mal en point

Abdou Faye le compagnon de Boy Djinné, qui s’est suicidé dans les toilettes du commissariat central de Dakar, a été inhumé ce vendredi matin. De son coté, Boy Djinné a entamé, depuis jeudi dernier, une nouvelle grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention et demander à être jugé dans les meilleurs délais.

Sur le même sujet

Baye Modou Fall alias Boy Djinné est très mal en point, Selon une source judiciaire contactée par le journal L’Observateur, « Il n’a plus aucune force et ressemble à un fil de fer. Il ne peut même plus se déplacer », a informé la source du journal.

4- Passeport : Le gouvernement fait passer la durée de 5 à 10 ans

« Nous sommes en face d’une réforme très ambitieuse du chef de l’Etat qui a instruit le ministère de l’Intérieur d’engager une réforme du passeport sénégalais. On va aller vers un nouveau passeport avec plus de pages, plus de sécurité et une durée de validité qui va passer de 5 à 10 ans », explique Moïse Sarr.

Le secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur d’ajouter : « Les services compétents à savoir ceux du ministère des Finances vont déterminer, avec l’arbitrage du chef de l’Etat, le prix à payer pour ce nouveau passeport. Mais pour le moment, il faut retenir que le chef de l’Etat a entendu les préoccupations des compatriotes notamment ceux de la diaspora, -parce que c’est une préoccupation exprimée depuis un certain temps-, et a instruit son ministre de l’Intérieur d’engager cette grande réforme du passeport sénégalais à l’instar de beaucoup de pays qui ont une forte communauté à l’étranger.

Et nous pensons qu’avec cette réforme à laquelle va s’ajouter l’augmentation des valises mobiles dans les missions diplomatiques et consulaires, l’ouverture prochaine de centres satellites et centres de production dans nos consulats et ambassades, la lancinante question de l’établissement et de renouvellement des passeports dans la diaspora connaîtra un règlement durable voir définitif ».

5- Le groupe Facebook Galsen Fun qui compte plus de 400 000 membres vient d’être désactivé par Facebook. 

Selon ses administrateurs contactés par Seneweb, cette sanction de Facebook intervient car ils ont validé des publications contre l’homosexualité. En effet, parmi les standards de Facebook, il y a l’interdiction de tout type de discours haineux, discours haineux contre des personnes fondée sur : l’origine ethnique, l’origine nationale, le handicap, la religion, la caste, l’orientation sexuelle, le sexe, l’identité de genre, et les maladies graves. 

Cette sanction à l’encontre de Galsen Fun survient à un moment où une vaste campagne est menée au Sénégal contre l’homosexualité. Récemment, le célèbre YouTubeur sénégalais, Zale, avait d’ailleurs reçu des avertissements pour avoir, selon facebook, émis un discours incitant à la haine contre la communauté LGBTQ du Sénégal.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.