Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 2 Juin 2021

1- Le Sénégal sur une mauvaise trajectoire : Sur les 157 000 candidats au Bac, il n’y a que 505 élèves en série S1

« Vous ne croirez certainement pas cette information qui démontre que la science est en crise dans notre pays. Figurez-vous que sur les 157 000 élèves qui vont faire le baccalauréat 2021, ils ne seront que 505 élèves en série S1 sur toute l’étendue du territoire national. Les mathématiques et les sciences physiques, matières de base de la S1, font fuir les élèves. Surtout qu’il y a une sorte de débandade des candidats à ce baccalauréat scientifique. Il y a deux ans, on dénombrait 800 élèves en Terminale S1. Il y a cinq ans, ils étaient 1000 élèves en Terminale S1», lit-on dans le quotidien Le Témoin de ce mercredi repris par Seneweb.
Le journal de renchérir: «Une véritable catastrophe qui démontre que l’avenir scientifique de notre pays est sérieusement menacé. Le déséquilibre est ahurissant puisque sur les 157 000 élèves, près de 130.000 sont dans les séries littéraires. Cette problématique de la désaffection des élèves pour les séries scientifiques préoccupe au plus haut point le corps enseignant, mais elle n’est malheureusement pas prise en charge à sa juste mesure par les autorités pour redonner le goût des mathématiques et des sciences aux enfants dès les premières années du lycée. Or le développement de nos pays reposera uniquement sur la science et non sur la littérature ».

2- Accidents de la route : 257 morts enregistrés depuis le début de l’année 2021

Les chiffres font froid dans le dos. Au total, 12 379 victimes d’accidents de la route, dont 257 morts, sont enregistrées depuis le début de l’année 2021, selon les statistiques fournies par la Brigade nationale des sapeurs-pompiers. « Pour les accidents de la circulation, nous avons effectué 5 129 sorties faisant 12 379 victimes dont 257 pertes en vies humaines», a fait savoir le capitaine Diène Ngom de la Division des opérations, sur la Rfm.

Expliquant la recrudescence de ce phénomène, le directeur des Transports routiers, Cheikh Oumar Gaye, a, pour sa part, indexé la mauvaise conduite des usagers de la route. «Tous les accidents sont causés soit par l’excès de vitesse, soit par un dépassement dans un endroit dangereux, soit par un éclatement de pneu», a-t-il souligné. D’après M. Gaye, le seul moyen de lutter contre le comportement humain, c’est l’application stricte de la loi

3- Une vieille doléance de Sidy Lamine Niasse réglée : Désormais les arabisants peuvent postuler au concours de l’ENA

Une première dans le concours de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA). La candidature des bacheliers arabes a été accepté. Ils peuvent désormais postuler au concours de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) cette année 2021, selon le directeur général de l’établissement.

Les inscriptions ont débuté ce 1er juin et vont se faire en ligne. De même que le payement. Les épreuves vont démarrer en août, selon Cheikh Awa Balla Fall, directeur de l’Ecole Nationale d’Administration.

Sur le même sujet

L’École nationale d’Administration (ENA) du Sénégal est un établissement d’enseignement professionnel supérieur, situé à Dakar. Ses origines sont à chercher dans l’histoire coloniale du Sénégal, de la France et de l’Afrique-Occidentale française (AOF). Elle est nommée Ecole nationale d’Administration et de magistrature (ENAM) de 1975 à 1995.

4- Hausse du prix du kg de la viande de mouton : Les ménagères appellent au boycotte

Le prix du kg de la viande de mouton passe de 3000 à 5000. Une hausse due à l’envahissement des Marchés hebdomadaires par les malien, guinéens, mauritaniens qui proposent des prix très élevés, selon les revendeurs de viande. Sachant qu’avec cette approche de la fête de Tabaski, le Sénégal s’approvisionnait la plupart dans la sous-région, le mouton risque d’être en pénurie ou inaccessible.
En effet, cette augmentation de prix inquiète les ménagères qui demandent même à boycotter la viande de mouton

5- Levée de corps des reporters morts dans l’exercice de leurs métiers : Hommage émouvant et geste apprécié de Dame Dieng, patron de Leral :  Un million à chaque famille de victime de l’accident et le payement des salaires des agents décédés pendant un an

L’émotion était vive ce matin, lors de la levée de corps des agents de Leral décédés lundi dernier. Dignes dans la douleur, les parents et collègues des défunts ont rendu hommage aux défunts. Le geste du directeur de Leral, Dame Dieng, a été fortement apprécié. « Il a offert à chaque famille des victimes un million de nos francs, en charge de les accompagner durant un an avec le versement intégral de leurs salaires respectifs », ont informé les agents de Leral.

Pour rappel, Abou Ousmane Sy, Mamadou Yoro Diallo et Ousmane Ndiaye sont décédés, lors de la tournée économique de Macky Sall. En ce qui concerne, les blessés Thierno Kane s’en est sorti avec une blessure au genou, là où Amina Sow a eu double fracture au niveau du bras gauche et des blessures aux côtes. La voiture de l’équipe de reportage de Leral, avait devancé le cortège présidentiel resté à Tambacounda. Elle a eu un choc frontal avec un camion malien.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.