Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 27 mai 2021

1 -Une tontine sur Facebook tourne au cauchemar pour le groupe « Iron Ladies » : La dame N.Guèye soutire 63 millions à 30 personnes

N. Guèye, secrétaire à l’entreprise Ludwig Pfeiffer, est placée en garde à vue, depuis mardi, à la Division des investigations criminelles (DIC), suite à une escroquerie à grande échelle sur Facebook.
Selon Libération qui donne la nouvelle dans sa parution de ce jeudi, elle promettait à ses victimes des bénéfices sur des marchés fictifs.
Enceinte de 4 mois, elle ciblait des membres du groupe «Iron Ladies» pour leur proposer une «tontine visant à préfinancer l’exécution de marchés publics ».
Elle a arnaqué 30 personnes déjà identifiées pour un préjudice provisoire de 63 millions Fcfa. Elle sera déférée au parquet ce jeudi.

2- Université du Sahel : Issa Sall bloque les diplômes des étudiants

Les bacheliers orientés en 2018 par l’Etat du Sénégal à l’université du Sahel vivent dans l’inquiétude la plus totale quant à leur insertion dans le monde professionnel et la poursuite de leurs études supérieures.

Pour cause, ces jeunes diplômés n’arrivent toujours pas à recevoir leur sésame après des années d’études dans cet établissement fondé par Issa Sall, candidat du Parti de l’Unité et de Rassemblement (PUR) à la dernière élection présidentielle et actuel tête de file du Parti de la Paix, de l’Éthique et de l’Équité (PPEE).
Selon des informations de L’AS, l’ex-homme de confiance de Serigne Moustapha Sy et nouvel allié du Président Macky Sall, ainsi que ses collaborateurs, refusent de délivrer aux ayants-droit leurs diplômes sous prétexte que l’Etat sénégalais n’a pas encore réglé la facture qu’il doit à l’université du Sahel.
Ce, au moment où les étudiants étrangers qui se sont inscrits la même année qu’eux et avec qui ils ont partagé les mêmes tables-bancs disposent déjà de leurs diplômes en bonne et due forme, parce qu’étant déjà en règle avec la scolarité. N’ayant que leurs yeux pour pleurer, ces étudiants sénégalais orientés par l’Etat dans cet établissement ne savent plus à quel saint se vouer, puisque le ministre-conseiller en charge des TIC semble être insensible à leur cas.

3- Achat d’un nouvel avion présidentiel/ Amadou Hott apporte des précisions : c’est « une solution qui devrait permettre de « réaliser des économies de 25% à 50% »

Le ministre Amadou Hott, se prononçant sur l’acquisition d’un nouvel aéronef par le chef de l’État, annonce que la commande a été faite depuis 2019 donc bien avant la Covid. Par la suite, le gouvernement avait « deux options » : celle de rompre le contrat ou « d’aller au bout de ses engagements ».

Sur le même sujet

Pour la première option, Amadou Hott, toujours dans les colonnes de l’Observateur repris par Seneweb, annonce que cela aurait engendré « le risque de paiement de pénalités et de contentieux en sus du maintien de la facture élevée de carburant, des frais d’entretien liés à l’utilisation de l’ancien aéronef et du coût des alternatives commerciales lorsque ce dernier n’est pas disponible ». Concernant l’option appliquée c’est-à-dire la poursuite des engagements, le ministre de l’Economie annonce que ce nouvel aéronef « permettra de réaliser des économies sur le carburant ainsi que sur les charges locatives d’un avion et les frais d’entretien liés au fonctionnement compte tenu de l’état de l’ancien avion ».

Par ailleurs, Amadou Hott déclare « qu’une solution sera vite envisagée pour générer un minimum de produit de vente ou de location de l’ancien aéronef ». Une solution qui devrait permettre de « réaliser des économies de 25% à 50% » d’après le ministre.

4- Les jeunes continuent à braver les vagues :  En partance pour l’Espagne, une pirogue de 137 passagers échoue au Maroc, plusieurs Sénégalais décédés

Encore un drame en rapport avec l’émigration clandestine. Une pirogue, partie de Mbour avec 137 passagers à son bord, s’est échouée au large des côtes marocaines. Le bilan exact n’a pas encore été dévoilé mais on parle de plusieurs dizaines de morts. La pirogue a pris la mer en partance pour l’Espagne le jour de la Korité. Malheureusement, elle s’est perdue en mer pendant 10 jours, avant d’échouer finalement au large des côtes marocaines.

Parmi ces personnes décédées déjà identifiées, l’As ajoute qu’au moins une dizaine est originaire de Missirah (région de Fatick) et de Bidiancoto (région de Tambacounda). D’autres viennent de villages tels que Seeno, Sinthiouyel, Gourel Thierno, Taliboulou, etc.

5- Mo Gates porte plainte contre Adamo Boss, un collectif s’est constitué en Europe contre l’insulteur qui encourt 5 ans de prison

Adamo Boss insulte, sans discernement, tous les Sénégalais. Et Mo Gates, diffamé par l’insulteur public, ainsi que d’autres Sénégalais, commet un avocat sénégalais, du Barreau de Paris, pour mettre le holà à ce barbarisme, informe Senego. 

Me  Souleye Macodou Fall, avocat au Barreau de Paris,  est commis par Mo Gates, le jeune milliardaire sénégalais qui vit aux Etats-Unis. La plainte enregistrée à Paris, est motivée par les injures de Adamo proférées contre Mo Gates. Sans compter des divulgations de données personnelles, entre autres. Adamo encourt un emprisonnement de cinq ans ferme et une amende 200 millions F Cfa. Pour rappel, d’autres Sénégalais en Europe ont esté contre l’insulteur et se sont regroupés en un collectif de plaignants.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.