Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 25 Mai 2021

1- Coût du nouvel avion présidentiel : Le gouvernement évoque « des raisons de sécurité et de sûreté », l’opposition dans tous ses états

« Ce sont des choses que nous ne pouvons pas dévoiler présentement pour des raisons de sécurité et de sûreté ». C’est ainsi que s’est exprimé le porte-parole du gouvernement, interpellé sur le coût du nouvel avion de commandement présidentiel. Abdoul Mbaye pour sa part ne comprend pas la pertinence de cette dépense : « Je n’ai pas les mots pour qualifier l’achat par le Sénégal d’un nouvel avion de commandement pour Macky Sall révélé après le retour d’un sommet où il s’est plaint de dette insupportable dont il cherche l’annulation et de déficit budgétaire contraignant ». Pour Thierno Alassane Sall, « l’achat d’un avion n’est ni nécessaire, ni prioritaire. L’argument de la vétusté est fallacieux. C’est encore une dépense de prestige engagée sans transparence, sur le dos du peuple sénégalais ». 

-Oumar Gueye : « Macky Sall ne cédera à aucune pression sur les LGBT, tant qu’il est président, il n’y aura pas de légalisation de l’homosexualité »

« On est en train d’enfoncer une porte ouverte. La position du président Macky Sall et du gouvernement sont très claires : il n’y a pas de légalisation de l’homosexualité. Dans notre loi, vous ne verrez pas l’homosexualité », rassure Oumar Guèye au micro de la Rfm.

Selon le porte-parole du gouvernement, « Macky Sall a toujours réaffirmé sa position ferme devant ses homologues comme Barack Obama et Justin Trudeau du Canada. Tant qu’il est président, le Sénégal ne légalisera pas l’homosexualité et qu’il ne cédera à aucune pression d’où qu’elle vienne sur cette question », a-t-il réitéré.

3- LGBT-France demande la liste rouge pour les khalifes de Tivaouane, Thieneba, des Khadres, Imams Moustapha Guèye, Dame Ndiaye, les activistes Clédor Sène, Dame Mbodj, Oumar Diagne et Assane Diouf

 « Cette manifestation bénéficie publiquement du soutien par la signature d’une pétition demandant la criminalisation de l’homosexualité d’une minorité radicale de personnalités et d’imams sénégalais islamiques composée de Messieurs : Serigne Babacar Sy Mansour (Khalife Général des Tidianes), Imam Dame Ndiaye (Président Association islamique du Sénégal), Imam Moustapha Gueye, Dame Mbodji (Président syndicat enseignant au Sénégal), Imam Fansou Bodian (Imam Zone Sud Bignona), Cheikh Rhim Seck (Khalife Général Tianaba), Omar Diagne, Cledor Sène (Président du mouvement Nouvelle Vision), Assane Diouf (a priori rapatrié par le Gouvernement des USA pour terrorisme), Cheikh Omar Diagne, Cheikh Bekay Bekay (Khalifa des Khadres)”, lit-on dans un communiqué sur le site ADHEOS parcouru par Senego.

D’après LGBT-France, ces Sénégalais portent de fait par leur autorité morale une lourde responsabilité quant aux futurs événements violents contre d’autres Sénégalais identifiés comme homosexuels. Les lobbies LGBT français demandent au ministre de l’Intérieur français de veiller personnellement à ce que ces “complices radicalisés de Monsieur Ababacar Mboup, fassent l’objet d’un signalement aux fins de non-admission au système d’information Schengen (article L 211-2 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile) et que ces personne soient l’objet d’une interdiction administrative du territoire considérant que leur présence en France constituerait une menace grave pour l’ordre public, la sécurité intérieure ou les relations internationales de la France (article L 214-2 du code précité).

4- Seydina Limamou Lahi : Yoff Layène commémore l’anniversaire de son rappel à Dieu ce 25 mai

Un treizième jour du mois de Chawal, Seydina Limamou Lahi al-Mahdi (psl) quittait ce monde à l’âge de 66 ans, soit 26 ans après avoir lancé son appel envers les hommes et les djinns. La commémoration de ce rappel à Dieu coïncide, cette année-ci, avec le mardi 25 mai 2021. La cérémonie, présidée par Cherif Muhamadou Lamine Laye accompagné de son frère Cherif Mame Libasse Laye, se déroulera à Yoff layène qui abrite la dernière demeure du saint homme. Ce sera l’occasion pour des milliers de musulmans de se souvenir de la mission et des enseignements de cette illustre personnalité de l’Islam qui demeure encore assez mal connue, renseigne un communiqué des organisateurs.

5- USA : L’activiste Ousmane Tounkara, libéré de prison, échappe à l’extradition

L’activiste Ousmane Tounkara est libre. SeneNews, qui tient l’information de source proche de la famille, est en mesure d’annoncer qu’il est rentré chez lui. Accusé de terrorisme, l’activiste sénégalais basé aux États-Unis était en détention depuis plusieurs semaines et certains parlaient de son extradition au Sénégal.

La justice américaine avait interpellé Tounkara le 15 mars dernier. Elle lui reprochait des faits de « terrorisme et de menace de mort ». Les autorités américaines donnaient ainsi suite à une plainte de l’Etat sénégalais contre l’activiste.

En effet, son pays l’accuse d’avoir lancé des appels pernicieux depuis les Etats-Unis où il vit, lors des manifestations meurtrières qui ont secoué le Sénégal après l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko début mars. L’activiste a été pointé du doigt pour avoir appelé à brûler des résidences appartenant à des autorités du pays.

6- Souleymane Ndiaye secrétaire général de synergie pour un développement durable  » Yoonu Natangué » défie Sonko à Ziguinchor

Le rond-point Aline Sitoé DIATTA était trop petit pour contenir les nombreux militants ayant fait le déplacement pour la mobilisation du nouvel allié présidentiel.

Sur le même sujet

Dans son discours, le directeur des infrastructures aéroportuaires a salué les réalisations du président Macky Sall en Casamance.  Il a par la même occasion salué le réalisme du chef de l’État sur la mise en oeuvre le programme d’urgence pour l’emploi des jeunes.

 Avec son ralliement a Benno Book Yakaar, le leader de S2D promet la victoire de la mouvance présidentielle dans la capitale du Sud remportée par Ousmane Sonko lors de la dernière présidentielle.

6- Actu internationale

– Une femme, plusieurs maris : Le gouvernement sud-africain souhaite une légalisation

 Selon la proposition de loi, une femme serait autorisée à épouser, si elle le désirait, plus d’un homme à la fois. Un projet de loi officiel qui devrait être présenté devant le Parlement d’ici 2024.
En outre, selon le Département des Affaires intérieures, le but de la politique du mariage est d’établir une base politique pour réglementer les mariages de toutes les personnes résidant en Afrique du Sud.
« Le statut du mariage envisagé permettra aux Sud-Africains et aux résidents de toutes les orientations sexuelles, croyances religieuses et culturelles, de conclure des mariages légaux qui seront conformes aux principes d’égalité, de non-discrimination, de dignité humaine et d’unité dans la diversité, tels qu’énoncés dans la Constitution », stipule le texte.

-Mali : Le président et le Premier ministre de transition maliens, Bah Ndaw et Moctar Ouane arretés, la communauté internationale exige leur libération immédiate

Le président et le Premier ministre de transition maliens, Bah Ndaw et Moctar Ouane, ont été conduits lundi sous la contrainte par des soldats au camp militaire de Kati, près de Bamako. Cet apparent coup de force intervient après la formation d’un nouveau gouvernement. La communauté internationale exige la libération des dirigeants. 

Situation confuse au Mali. Quelques heures après avoir annoncé la formation d’un nouveau gouvernement, lundi 24 mai, le Premier ministre de transition Moctar Ouane et le président Ban Ndaw ont été escortés par des soldats au camp militaire de Kati, près de Bamako, selon plusieurs sources diplomatiques et gouvernementales contactées par France 24.

Le Comité local de suivi de la transition, composé de la CEDEAO, de l’Union Africaine et de la MINUSMA, avec des membres de la communauté internationale, y compris la France, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Union européenne, « condamne fermement la tentative de coup de force survenue à la suite de la publication du décret portant nomination des membres du gouvernement par le Président de la transition sur proposition du Premier ministre ». Mieux, ils exigent la libération immédiate et inconditionnelle de ces autorités et soulignent que les éléments militaires qui les détiennent seront tenus personnellement responsables de leur sécurité. »

7- Actu sports

– Coupe Caf / Agression des arbitres maliens : Le stade Lat-Dior pourrait être suspendu selon Malang Diédhiou

Malang Diédhiou, responsable de l’arbitrage dans la zone ouest A de la Confédération africaine de football, a condamné l’agression des quatre arbitres maliens après les matchs Jaraaf-Coton Sports de Garoua qu’ils ont officié, ce dimanche, au stade Lat-Dior de Thiès. Le responsable des arbitres de la zone ouest A, membre du panel des experts techniques de la CAF, compte soutenir les arbitres maliens dans toutes leurs procédures, a-t-il annoncé, dans un communiqué exploité par Seneweb. ‘’Je condamne fermement cette attitude et assisterai les arbitres dans toutes les procédures judiciaires qu’ils voudront initier’’, indique-t-il.

Il demande à la Fédération sénégalaise de football de s’autosaisir pour prendre les mesures disciplinaires conséquentes. ‘’Ces faits peuvent nous valoir une suspension du stade Lat-Dior, notre seul espoir d’accueillir des matchs internationaux. Cela serait préjudiciable pour notre équipe nationale à la veille d’échéances capitales’’, avertit-il. Pour Malang Diédhiou, ces actes d’agression sur les arbitres maliens après le matches de quarts de finale de la Coupe Caf, ‘’n’honorent ni le Jaraaf, ni le Sénégal dont les responsables en charge du football.’’

– La conférence de presse du sélectionneur national Aliou Cissé, initialement prévue mardi au restaurant Good Rade, à Dakar, a été délocalisée à la nouvelle salle de presse du stade Lat Dior de Thiès, annonce la Fédération sénégalaise de football.

Lors de cette rencontre avec la presse prévue à 10h 30, Cissé publiera la liste des joueurs retenus pour les matchs amicaux Sénégal-Zambie du 05 juin 2021 et Sénégal-Cap Vert du 08 juin 2021. Après le report à septembre des deux journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, l’instance dirigeante du football sénégalais a décidé de jouer des matchs de préparation. Les derniers matchs des Lions en éliminatoires de la CAN se sont soldés par des nuls contre le Congo (0-0) et l’Eswatini (1-1).

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.