Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 11 mai 2021

1- Un précédent dangereux : Après les élèves qui avaient volé les copies de composition, ceux du lycée de Ndiaganiao séquestrent leurs professeurs, saccagent l’école pour refuser l’examen blanc

Les élèves du lycée de Ndiaganiao, qui refusent l’organisation d’un examen blanc au sein de l’établissement, ont manifesté par des jets de pierres, hier lundi 10 mai. 

Ils ont saccagé les salles de classe et séquestré leurs professeurs pendant 30 minutes dans le bloc administratif. D’après les informations exploitées par Seneweb, les élèves ont mis à sac la salle des professeurs et séquestré un professeur d’anglais. Les enseignants, qui sont en réunion de crise, comptent saisir leurs syndicats respectifs pour mettre fin à cette nouvelle terreur des jeunes.

2- Grève des travailleurs de la justice : le Sytjust s’en démarque et met en garde les grévistes

Le Syndicat des Travailleurs de la Justice (Sytjust) s’est démarqué de « l’agitation constatée ce lundi au palais de Justice de Pikine, provoquée par des usurpateurs qui ont distillé des contrevérités sur l’état des négociations entre le gouvernement et l’unique syndicat des Travailleurs de la Justice ». Le secrétaire général du Sytjust, Me Boun Aya Diop, fait ainsi allusion à l’Union nationale des travailleurs de la Justice (Untj) dirigée par Me Atab Goudiaby. Le journal L’As informe que pour Me Diop, ce syndicat ne peut pas parler au nom des travailleurs de la Justice. Le Sytjust invite, dès lors, tous ses militants à faire preuve de maturité et surtout à ne pas suivre ces « perturbateurs dans leur aventure dangereuse, constitutive d’entrave illégale au fonctionnement du service public ». Et Me Diop de préciser que le Sytjust n’a formulé aucun grief contre le gouvernement.

3- Conséquence du redécoupage de Dakar : Vers des délégations spéciales dans les mairies

Sur le même sujet

Le redécoupage de Dakar, avec la départementalisation de Keur Massar, va nécessiter l’installation de délégations spéciales pour les nouvelles collectivités locales.
«Si la réforme entre en vigueur avant les élections locales fixées au 23 janvier 2022, il y aura une période transitoire qui sera forcément gérée par des délégations spéciales», souffle un enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) interrogé par Walf Quotidien.
Avec la départementalisation, il y aura une nouvelle cartographie, l’inscription exceptionnelle des listes électorales, avec à la clef une constitution de nouveaux bureaux de vote.

4- Justice : L’activiste Ousmane Tounkara face à son destin ce mardi

L’activiste Ousmane Tounkara face à son destin. Il fera face au juge de l’immigration, ce mardi, 11 mai. Il risque d’être extradé des États-Unis vers le Sénégal pour situation irrégulière. Interpellé le 15 mars dernier et poursuivi pour « terrorisme et menace de mort », Ousmane Tounkara sera édifié sur son sort pour une notification définitive du juge américain de l’ICE (Immigration and customs enforcement), chargé de l’immigration et des douanes, en charge de son dossier.

Aux dernières nouvelles, l’État du Sénégal ne s’est finalement pas constitué partie civile. Ousmane Tounkara avait été dans le viseur de l’Etat du Sénégal après ses appels sur les réseaux sociaux, à brûler les maisons d’autorités, lors des dernières manifestations.

5- Hivernage 2021/Mauvaise nouvelle : L’Anacim annonce un hivernage peu pluvieux

Dans son Bulletin de prévision saisonnière 2021, l’Anacim renseigne que ses analyses «présentent une situation complexe et peu favorable à des précipitations abondantes.»
Aussi, elle informe que cette configuration des différents bassins et la prévision des différents modèles, surtout sur l’Atlantique «ne sont pas en ce moment favorables à une bonne rentrée de mousson sur le territoire, ce qui pourrait impacter sur l’installation de la saison.»
Ainsi, il est prévu une installation précoce de la saison des pluies sur l’extrême Sud-Est du pays. Puis, une installation normale sur le Sud et l’Est du pays et une installation «normale à tardive sur le reste du territoire, avec des risques de longues pauses pluviométriques au Nord et au Centre du pays », alerte l’Anacim cité par Igfm.
Pour la période Mai-Juin-Juillet, la pluviométrie sera normale sur la partie Sud et Est du pays, mais normale à déficitaire sur le reste du territoire. Sur la période Juin-Juillet-Août, elle sera normale à déficitaire sur la majeure partie du pays.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.