Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 6 Mai 2021

1- Procès : Teliko face à Madiambal au tribunal, aucun avocat ne veut défendre le journaliste

C’est une affaire qui avait défrayé la chronique, il y a quelques mois. Madiambal Diagne et Souleymane Teliko vont s’expliquer devant le juge au tribunal de Dakar. Le hic c’est que le journaliste a du mal à trouver un avocat pour le défendre. Selon nos confrères Les Echos, Madiambal Diagne a saisi le bâtonnier de l’ordre des avocats à ce sujet. Verdict dans quelques heures.

2- Audit du fichier électoral : L’opposition rejette les conclusions des experts

Sur le rapport final produit, l’opposition estime qu’il y a beaucoup de manquements. A l’en croire, il y avait la présence de non-Sénégalais sur le fichier ou qui n’ont pas le droit d’être sur le fichier. « Ils ont fait recours à des certificats de résidence qui ne respectent pas les critères définis par l’Article L35, pour ce qui concerne la résidence électorale. C’est pourquoi, ils n’ont pas apporté de réponses sur les 515 645 électeurs qui sont dans le fichier électoral. Ils n’ont pas également apporté de réponses lorsque nous leur avons demandé si la carte électorale ayant servi à l’organisation de ces élections respectait les articles L65 et L66 du code électoral. Parce que nous nous sommes rendu compte que cette carte électorale ayant servi à l’élection présidentielle n’est pas le fruit des procès-verbaux issus des comités électoraux », a-t-il ajouté.

3- Ruée vers Sonko de responsables de l’APR lors des émeutes : Mame Diarra Fam dit détenir la liste et les preuves

Décidément, ce n’est pas la député de la diaspora, Mame Diarra Fam, qui va taire le revirement de certains responsables de la mouvance durant les cinq jours de manifestations qui ont failli conduire le pays au bord du gouffre. En effet, à en croire, Mame Diarra Fam, plusieurs députés de l’APR avaient fait acte d’allégeance à Sonko durant cette période sombre. Mieux, la député de la diaspora a déclaré à l’émission Grand Plateau sur SenTv qu’elle détient les noms et les preuves de ce qu’elle avance

4- Guy Marius Sagna violenté à Nianing porte plainte

La réunion d’un collectif des populations de Nianing avec le Frapp-France Dégage (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine), qui reproche au maire Maguette Sène une délinquance foncière, a tourné au vinaigre. 

Guy Marius Sagna, leader du mouvement a été violenté et ses habits déchirés, a constaté notre correspondant sur place. Il a été exfiltré et est en ce moment même entendu par la Gendarmerie pour sa déposition. 

Dans un texte qu’il a envoyé aux médias, Guy Marius fait savoir que 03 membres du FRAPP au moins ont été violentés par les partisans du maire Maguette Sène de Malicounda. 

 Le FRAPP était à Nianing « pour rencontrer les populations au sujet d’un banditisme foncier sur 18 hectares et était venu faire une visite des surfaces foncières objet du litige », a-t-il aussi fait savoir. 

5- Une prime de dépaysement préconisée pour fixer les enseignants dans les zones périphériques

Le président de l’Union régionale des parents d’élèves de Saint-Louis, Mamadou Mamoudou Wane, préconise l’instauration d’une prime de dépaysement pour « fixer les enseignants dans les zones reculées » du pays. « Au temps, il y avait une prime dite de dépaysement et je pense qu’il faudrait revenir à cela pour fixer les enseignants dans les zones reculées où il fait parfois 45 degrés à l’ombre », a dit M. Wane au cours de la revue annuelle de l’éducation. « Dans ces zones périphériques où même les autochtones ne veulent pas rester, si vous prenez quelqu’un de Dakar, Thiès ou Saint-Louis vous l’affectez là-bas, il faut le motiver », a expliqué M. Wane. Selon lui, cela peut se faire sous forme de de prime de transport, d’éloignement, de dépaysement etc., car s’ils ont ce que leurs collègues gagnent en ville, ils sont pénalisés et peinent à joindre leurs familles.
 « Tant que ce problème n’est pas réglé, l’enseignant aura tendance après quelques années à demander à quitter », souligne-t-il, relevant qu’un enseignant en ville peut gagner facilement deux fois son salaire en travaillant au « noir ». L’Inspecteur de l’éducation de Podor, Serigne Diop a reconnu que dans son département « certaines classes sont fermées faute d’enseignants ».

6- Le port minéralier de Bargny-Sendou sera prêt d’ici mars 2022. C’est du moins ce qu’a confié Dame Diané, en marge de la visite du ministre de la Pêche, Alioune Ndoye. Selon les informations relatées dans le journal « Sud Quotidien », ce projet du port de Bargny, à hauteur de 520 millions de dollars (290 milliards de francs CFA) abrite un bâtiment administratif d’une môle de 1 500 m et plusieurs silos réservés aux céréales et d’une douzaine de cuves d’une capacité de 30 000 et 10 000 m3 pour les hydrocarbures. La même source renseigne de la mise en place d’un hub portuaire en agglomération, avec le port de Ndayane, afin d’accroitre les capacités de stockage et de se projeter dans l’ère de la production du gaz.

6- Actu internationale

-Le couperet est tombé. La « cour suprême » de Facebook a annoncé, mercredi 5 mai, maintenir l’interdiction à l’ex-président Donald Trump d’avoir une quelconque activité sur ses comptes Facebook et Instagram.

Il ne s’agit toutefois pas d’une décision définitive. Le conseil de surveillance a estimé qu’il n’était « pas approprié pour Facebook d’imposer » une sanction d’une durée indéfinie et lui a demandé de « réexaminer la décision arbitraire imposée le 7 janvier » dans les six prochains mois, a-t-il ajouté dans un communiqué. (France24)

-Mali : Un journaliste français enlevé par les terroristes

« C’est une vidéo de 21 secondes que l’on peut qualifier de ‘sauvage’, elle n’est pas validée par un groupe terroriste. Je l’ai reçue à l’aube », explique Wassim Nasr, spécialistes des mouvements jihadistes pour France 24. « Olivier Dubois donne son identité et confirme son statut d’otage », ajoute Wassim Nasr, en expliquant que ce journaliste devait interviewer à Gao un commandant jihadiste local. 

7- Actu sports

-Avec un Mendy héroique, Chelsea fait tomber le Réal de Madrid et file en finale (2-0)

Tout bonnement héroïque, Edouard Mendy (29 ans) a rendu une copie incroyable face à l’équipe treize fois Championne et qui visait une 17e qualification pour une finale de la compétition des compétitions du football européen. Un match de titan qui prouve encore une fois à quel point il est important d’avoir dans ses rangs un gardien de cette classe et de cette assurance à une certaine période de la saison. C’est évident, Chelsea n’a pas souffert comme on l’aurait pu croire avant le début de la rencontre, mais sans Edouard Mendy, les 26 et 35e minutes auraient donné à la rencontre une tournure très différente.

Edouard Mendy devient ainsi le troisième Sénégalais à se qualifier en finale de Ligue des Champions en quatre ans, après Sadio Mané en 2018 et 2019 avec Liverpool et Idrissa Gana Gueye en 2020 avec le Paris Saint-Germain. (wiwsport)

-PSG : Le message de Nasser Al-Khelaïfi après la défaite face à City

Éliminé au stade des demi-finales, le club de la capitale poursuit sa progression avec une seconde année consécutive dans le dernier carré. Un vrai motif de fierté pour Nasser Al-Khelaïfi, qui aurait adressé un message positif à l’effectif après le match en Angleterre.

Le journaliste du quotidien Le Parisien Laurent Perrin a relayé les propos tenus par le dirigeant après le match. Un seul mot d’ordre : continuer. « On est très déçus de ne pas atteindre la finale, mais on a fait un grand parcours contre quelques-unes des meilleures équipes d’Europe. On doit continuer à construire et à travailler plus dur », aurait déclaré Nasser Al-Khelaïfi selon notre confrère. (Football365)

La une des journaux:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.