Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 5 Mai 2021

1- Rebondissement de l’affaire des bébés morts à l’hôpital de Linguère : Le procureur de Louga réfute le court-circuit électrique et poursuit les infirmières en charge de l’unité néonatale et le directeur Abdou Sarr

Le parquet de Louga a ouvert une information judiciaire contre les dames Khady Seck aide infirmière chargée de la surveillance de la salle de néonatalogie, Fatou Sy responsable de l’unité pédiatrique et Abdou Sarr le directeur démissionnaire de l’hôpital Magatte Lo de Linguère.

Selon le communiqué exploité par la Rfm, le procureur réfute le court-circuit électrique avancé comme la cause de l’incendie qui a emporté les quatre nourrissons. Pour le magistrat, l’enquête montre que le courant n’a pas disjoncté, contrairement aux allégations, et que la cause du décès des bébés est due à une négligence humaine, à l’absence du personnel chargé de la surveillance de la salle. C’est pourquoi, le procureur a ouvert une information judiciaire contre les trois agents cités, indique le communiqué.

2- Fadel Barro à propos du mandat présidentiel : « Si Macky Sall ne renonce pas à ses velléités de 3e mandat, il y aura pire que ce qui s’est passé dernièrement »

Dans un entretien accordé à Source A, le coordonnateur de la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (Plaaf), Fadel Barro a mis en garde le président Macky Sall des dangers qui peuvent découler de sa ferme volonté de vouloir forcer un troisième mandat.

« S’il ne renonce pas à ses velléités de 3e mandat, il y aura pire que ce qui s’est passé dernièrement. Le Sénégal a une grande capacité d’indignation qui ne date pas d’aujourd’hui. Les Sénégalais peuvent parfois boire la coupe jusqu’à la lie et ce, pendant longtemps. Mais finissent un jour par réagir. Et ça, Macky Sall ne l’a toujours pas compris. Mais c’est son problème », s’est désolé Fadel Barro.

3- Matar Ba sur l’absence de stades homologués et la « honte nationale » des sénégalais : « Ce n’est pas une première, il faut le noter, Aujourd’hui, c’est une situation embarrassante et préoccupante… »

Sur le même sujet

Invité sur RFM, le ministre des Sports a donné des éclaircissements sur le protocole d’homologation des stades. « La Caf a envoyé plusieurs missions et à chaque mission, il y a eu des recommandations qui ont été faites. Ils sont revenus, il y a quelques jours, ils ont rajouté des mesures et nous sommes en phase de rectifier. Ils reviendront et ils verront ce qui a été fait », a expliqué Matar Ba.

Malgré les difficultés, Matar Ba, cité par Senego, met en évidence les efforts réalisés depuis son arrivée à la tête du département sport. « En 2014, quand je suis arrivé, il n’y avait pas de stade au Sénégal. Quand le président Macky Sall m’a mis à la tête du sport, j’ai dit on joue au Sénégal parce que c’est une question de souveraineté. Nous nous sommes toujours battus. Et quand nous avons procédé à la fermeture du stade LSS, j’avais indiqué lors d’une conférence de presse, qu’on traversait une situation sensible ». Cependant, il reste optimiste concernant l’homologation de Lat Dior avant les échéances des éliminatoires pour le Mondial 2022.

 « Ce n’est pas une première, il faut le noter. Mais cela ne veut pas dire qu’on se dédouane complètement, on ne se reproche rien du tout. Dans toute gestion, il y a des difficultés. Aujourd’hui, c’est une situation embarrassante et préoccupante, mais nous ne baissons pas les bras. Nous espérons avec les efforts qu’on fera, que la Caf reviendra pour remettre tout en ordre ».

4-Un tragique accident s’est produit très tôt ce matin (vers 06 heures) à l’entrée de la commune de Sibasssor (département de Kaolack).
Le bilan provisoire fait état de 03 morts et 07 blessés. Il s’agit d’une collision entre un taxi en partance pour Kaolack, un véhicule particulier (immatriculé AA 287 BE) et une charrette. Le choc a eu lieu à l’entrée de Sibassor aux abords de la station d’essence, selon le reporter de senenews. Les morts et les blessés ont été évacués au centre hospitalier régional El Hadji Ibrahima Niass.

5- Recrutement de 5 000 enseignants : 101 000 candidats déjà inscrits sur la plateforme du ministère de l’éducation nationale

Ministère de l'Education Nationale du Sénégal: APPEL A CANDIDATURE POUR DES  CHARGÉS DE COURS | Journal Etudes Actualité

C’est un indicateur suffisant pour avoir une idée sur le niveau de la demande d’emploi et sur l’ampleur du chômage chez les jeunes sénégalais. Selon le directeur de la formation et de la communication du ministère de l’éducation nationale, Mouhamadou Moustapha Diagne, ils sont 101 000 jeunes qui se sont inscrits, ce mercredi à 12h, sur la plateforme digitale de recrutement mise en ligne par le ministère. Le nombre de candidats risque même de doubler, à ce rythme, avant le délai d’inscription prévu le 15 mai. C’est dire que les statistiques officielles sur le chômage des jeunes doivent être revues pour coller à la réalité que vivent les centaines de milliers de jeunes laissés au bord du quai.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.