Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 3 Mai 2021

1- Journée mondiale de la liberté de la presse : Les journalistes, patrons, travailleurs des médias dans la rue, ce lundi, pour étaler leur mal-être et dénoncer les agressions dont ils sont victimes

Pour célébrer la journée internationale de la liberté de presse, la CAP (Coordination des associations de Presse) organise un sit-in ce lundi 3 mai à 10h devant le ministère de la communication situé en face du lycée Blaise Diagne à Dakar. (Communiqué)

2- Après ses propos sur les prix du péage : Abdoul Mbaye, Guy Marius Sagna et Ousmane Sonko répondent au chef de l’Etat

« Pour le péage, si quelqu’un ne peut pas payer, il peut prendre la route de Rufisque qui est à côté. On veille toujours à ce qu’il y ait une alternative, qu’il y ait une route pour ceux qui ne veulent pas prendre l’autoroute. Mais si quelqu’un veut rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix à payer », avait déclaré le chef de l’Etat le 1er mai.

Suffisant pour faire réagir Guy Marius Sagna : « de manière décomplexée, le président Macky Sall vient de nous avouer qu’au Sénégal il y a des routes à deux vitesses. Une pour les pauvres sénégalais et une autre pour les riches et les voleurs du peuple Sénégalais. De même qu’il y a deux écoles, deux universités, deux hôpitaux, deux justices… », constate l’activiste.

Pour Abdoul Mbaye, « le Président Macky Sall n’a pas encore compris que le péage en autoroute n’est pas le choix de la qualité mais rémunère un investissement privé qui propose un gain de temps », indique le président de l’ACT. Pour lui, un État normal doit des routes bien construites et bien entretenues aux usagers. « Les routes avec des trous mettent en cause la sécurité routière provoquant parfois des morts. C’est l’option que Macky Sall réserve à ceux qui ne peuvent payer le péage. Pauvre Sénégal ! Où est donc passé l’Etat protecteur ? », s’interroge l’ancien PM.

Ousmane Sonko, lui aussi, a ouvertement critiqué le chef de l’Etat : « Voilà que monsieur Macky Sall frappe à nouveau ! Cette fois-ci, il renvoie tout simplement ses administrés, qui n’auraient pas les moyens d’honorer les tarifs exorbitants de l’autoroute à péage, à leur situation de « misérables damnés de la République », tout juste bons à endurer les secousses éreintantes des routes « alternatives » périlleuses qui, si l’on suit sa logique, ne méritent aucune attention de l’État », se désole le leader du Pastef.

3- Etat de l’économie : Cheikh Tidiane Diop DG du Trésor rassure : « Le Sénégal aujourd’hui est autour de 62% d’endettement. Sur la dette, il faut démystifier le débat. Il faut qu’on décomplexe le débat

« Nous sommes dans les normes dans l’endettement public du Sénégal. La norme communautaire est de 70% du PIB. Le Sénégal aujourd’hui est autour de 62%. Sur la dette, il faut démystifier le débat. On a tendance à dire que la dette est lourde. Mais même à nos niveaux individuels on s’endette. Ce n’est pas mauvais de s’endetter. Il faut qu’on décomplexe le débat. Les pays les plus puissants que le Sénégal, s’endettent. Je rappelle que la France, le Japon et les Usa sont endettés au-delà de 70% de leur PIB. Ce qui est important dans une politique d’endettement, c’est l’utilisation qu’on fait des ressources d’endettement. C’est l’endettement, c’est une anticipation de revenus futurs pour améliorer les conditions de vie des sénégalais. C’est à cela que s’attèle le gouvernement du Sénégal, il faut le saluer », rassure le boss du Tresor qui révèle qu’il n’y a pas d’impayés dans son service.

4- Jeunes détenus lors des manifestations : Le M2D demande la libération des 25 détenus et le respect des promesses faites à Serigne Mountakha Mbacké

« Le M2D tient à attirer l’attention de tous et en particulier les chefs religieux, sur le non-respect des engagements pris par Macky Sall et les lenteurs inacceptables notées dans le dossier des détenus.
En effet, après avoir libéré les premiers prisonniers sous la pression de la rue et grâce à la médiation des leaders religieux, Macky Sall décide à nouveaux de trahir son engagement pris devant Serigne Mountakha qui était de libérer tous les détenus arrêtés arbitrairement durant les derniers événements. Il refuse de les libérer en traînant les pieds, en jouant au dilatoire voire à la provocation. Aucun signe d’empressement à libérer ces jeunes n’est donné. Au contraire, tout porte à croire qu’il cherche à les garder encore longtemps en prison, peu importe ses engagements pris.

Le M2D invite le Président Macky Sall à respecter ses engagements pris suite à la médiation du Khalife Serigne Mountakha en particulier et à libérer ces jeunes qui n’ont plus rien à faire dans les prisons.  Le M2D invite aussi le Président Macky Sall à respecter les autres exigences contenues dans le mémorandum en dix points remis par le M2D aux émissaires du Khalife Serigne Mountakha »

5- Critiques de Mame Mbaye Niang sur « l’incompétence » des ministres : Maodo Malick Mbaye recadre le chef de cabinet du Président

Sur le même sujet

« Je condamne sans réserve cette attitude de mon jeune frère Mame Mbaye Niang. Cette attitude doit cesser. Quand vous avez le privilège quasi suprême dans une République, d’avoir accès directement au président de la République, jusqu’à en être un des plus proches collaborateurs, c’est-à dire d’en être le chef de cabinet, vous êtes obligé, même si vous avez mal, même si vous n’êtes pas d’accord, d’éviter de juger vos camarades qui sont dans le gouvernement, au moment des faits », s’est insurgé le DG de l’Anamo.

« C’est inacceptable et je pense que ces genres de pratiques doivent cesser. Si elles continuent, cela va donner une idée qui n’honore pas la République, notre mouvance. Si vous avez la chance d’avoir la confiance du chef de l’Etat pendant six ans, vous quittez le gouvernement, ensuite il vous emmène à ses côtés, en tant que chef de cabinet, je pense que je peux me permettre de lui donner ce conseil publiquement. Moi, c’est une attitude qui me révulse complètement », a conclu Maodo Malick Mbaye.

6- Actu internationale

-Tchad : Le président Mahamat Idriss Déby nomme un gouvernement de transition

Le fils du défunt président tchadien Idriss Déby Itno, qui a pris la tête d’un Conseil militaire de transition après la mort de son père, a nommé dimanche un gouvernement de transition, a annoncé la télévision d’État. Au total, 40 ministres et secrétaires d’État ont été nommés et un nouveau ministère de la Réconciliation nationale a été créé. (Fr24)

-Covid-19 : L’Inde inquiète le monde, record historique avec 400 mille nouveaux cas en un jour

L’Inde a enregistré ce samedi 01 mai 2021 plus de 400 000 nouveaux cas de coronavirus sur les dernières 24 heures. Selon l’AFP qui donne les chiffres en citant le ministère de la Santé du pays, c’est tout simplement une première mondiale. L’Inde fait face à une terrible vague de Covid 19. (Rfi)

7- Actu sports

-Tournoi qualificatif pour les Jeux olympiques : L’ailier-fort de Utah Jazz, Georges Niang, le meneur du Saski Baskonia, Pierriá Henry, Tacko Fall des Boston Celtics et Gorgui Dieng des San Antonio Spurs seront de la partie.

Voici la liste des 16 joueurs convoqués :

  • Pierriá Henry
  • Alkaly Mamadou Ndour
  • Omar Brancou Badio
  • Cheikh Bamba Diallo
  • Louis Adams
  • Mohamed Alga Ndiaye
  • Makhtar Gueye
  • Mbaye Ndiaye
  • Pape Moustapha Dio
  • Gorgui Sy Dieng
  • Maurice Ndour
  • Ibrahima Fall Faye
  • Goerges Niang
  • Youssou Ndoye
  • El Hadji Tacko Fall
  • Youssoupha Birama Fall

-Afrobasket Féminin 2021 : Moustapha Gaye dévoile une liste de 23 présélectionnées

  • Bintou Diéme
  • Maty Fall
  • Ndeye Khadidiatou Dieng
  • Ndeye Maty Mbaye
  • Leina Timeira
  • Couna Ndao
  • Ndeye Coumba Ndao
  • Yacine Diop
  • Yaye Irma Diémé
  • Fatou Pouye
  • Ndeye Fatou Ndiaye
  • Leina Niang
  • Sokhna Lick Sy
  • Sabelle Diatta
  • Mame Marie Sy
  • Oumou Kalsoum Touré
  • Oumou Khairi Sarr
  • Aminata Faye
  • Fatou Diagne
  • Maimouna Diarra
  • Madjiguene Sène
  • Anne Françoise Diouf
  • Victorine Thiaw
  • Sokhna Fatou Sylla
  • Cathy Diop

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.