Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 26 avril 2021

1- Universités/ L’année académique menacée : Le Sudes/ESR « a décidé de ne pas se rendre complice de la destruction en cours de l’université sénégalaise » et menace d’aller en grève

Pour le Sudes/Esr, « ces choix délibérés du gouvernement de donner la priorité à des infrastructures de prestige ont été fait au détriment de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des immenses besoins en formation de la jeunesse du pays. A tous ces problèmes, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a décidé d’ajouter une irréfléchie « réforme des masters » dont le seul but semble être de détourner l’argent qui était jusqu’ici consacré au financement des étudiants en Master ». En conséquence, « opposé à cette orientation du gouvernement parce que fidèle à sa ligne syndicale de défense de l’université et de la profession enseignante et de recherche, le Sudes/ESR a décidé de ne pas se rendre complice de la destruction en cours de l’université sénégalaise en se cantonnant à une forme d’inaction coupable. C’est ainsi que, prenant ses responsabilités, il a décidé de déposer sur la table du gouvernement un préavis de grève couvrant la période du 20 avril 2021 au 31 décembre 2021. Si dans les semaines à venir, le gouvernement et le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ne manifestent aucune volonté sincère de changer radicalement la situation actuelle de l’université sénégalaise, le Sudes/Esr observera des grèves dans toutes les universités du pays et mettra en œuvre un plan d’action destiné à ramener le gouvernement à la raison », menacent les syndicalistes.

2- Mamadou Decroix invité du Grand Jury de la Rfm : « Karim Wade ne veut pas d’amnistie, il veut une réouverture de son procès… »

« Karim Wade m’a dit vouloir une réouverture de son procès. C’est ce que le Comité des Droits de l’homme des Nations-Unies lui a dit. Il veut que son procès soit révisé. On échange souvent et personnellement, il ne veut pas d’une amnistie », a affirmé Mamadou Diop Decroix. Pour mémoire, c’est en mars 2015 que Wade-fils a été condamné par la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite), de 6 ans de prison ferme, avant d’être gracié.

3- Mort des bébés à l’hôpital de Linguère : Seydi Gassama demande l’inspection des installations électriques des hôpitaux, Me Massokhna Kane exige la démission du directeur de l’hôpital

« La mort de 4 nouveau-nés suite à un incendie survenu dans la salle de néonatalogie de l’hôpital de Linguère est une tragédie. Nos pensées aux familles, et plus particulièrement aux mamans de ces bébés », a-t-il déclaré.

Pour le président de SOS Consommateurs, Me Massokhna Kane, la première chose à faire est de démettre le directeur de l’hôpital pour négligence

Seydi Gassama d’Amnesty International (AI) Sénégal estime, de son coté, qu’en attendant les résultats de l’enquête promis par les autorités, l’inspection des installations électriques de tous les hôpitaux et centres de santé du pays devrait être entreprise et des mesures prises pour garantir leur sécurité.

4- Casamance : Les populations de Néma Dioumaré accusent les militaires d’avoir tué un jeune du village, l’armée dément

Quelques jours après la destruction de champs de chanvre indien dans la zone périphérique des palmiers, survenue mercredi dernier, un corps sans vie d’un jeune homme a été découvert dans son champ. Une découverte qui a installé la polémique dans son village natal de Néma Dioumaré, dans la commune de Djibidione (département de Bignona). Les populations indexent l’armée qui l’aurait abattu lors de l’opération de sécurisation et de destruction de bases arrières du MFDC. Mais la grande muette dément et précise qu’il y a eu des échanges de tirs, mais pas de perte en vies humaines, informe Dakaractu.

5- École nationale de police : Ce que l’on sait sur la mort troublante d’un élève adjudant

Il n’aura fait que 4 jours à l’Ecole nationale de police. Papa Kader Jonshon, élève adjudant, est décédé tard dans la nuit du vendredi au samedi à l’hôpital Principal de Dakar.

À DÉCOUVRIR

Même si les responsables de l’établissement sis à la Sicap Karack n’ont pas encore voulu « pour le moment » se prononcer officiellement sur l’affaire, des sources renseignent que le jeune Saint-Louisien, qui a entamé une formation, mardi dernier, dans le cadre de la 46ème promotion, a succombé à ses blessures subies lors des épreuves intensives. D’ailleurs, une autopsie devra être effectuée sur le défunt, demain lundi, d’après son père, Maître Rassoul Jonshon, huissier de Justice. Ce dernier, qui estime qu’il lui a été notifié une « mort accidentelle », a soutenu que son fils, bien portant à l’entrée à l’école, souffrait de graves blessures au niveau du cou et des côtes. « Il m’a appelé vendredi vers 14h pour me demander de venir. Il était dans un état critique à tel point que je ne le reconnaissais pas. Il avait les bras enflés et il parlait difficilement. C’est sur place que le docteur m’a décrit la situation. Il a rendu l’âme le même jour vers 1h du matin », a-t-il confié à Seneweb.

6- Actu internationale

– L’Inde a recensé ce dimanche 25 avril près de 350 000 nouvelles contaminations au coronavirus sur 24 heures. Ce qui constitue selon RFI, un record mondial. Face à cette situation, les autorités locales ont décidé de prolonger d’une semaine le confinement dans la capitale New Delhi. Sur les sept derniers jours, l’Inde a enregistré plus de deux millions de nouveaux cas, soit une hausse de 58% par rapport à la semaine précédente, selon des données compilées par l’AFP. New Delhi n’est pas la seule agglomération indienne actuellement soumise au confinement. Plusieurs pays comme la France, l’Angleterre, les Usa volent au secours de l’Inde en envoyant des centaines de bouteilles d’oxygène.

-Drame en Irak : 82 patients du Covid-19 meurent dans l’incendie de leur hopital

Au moins 82 personnes ont été tuées et 100 personnes blessées dans un incendie déclenché dans la nuit de samedi à dimanche dans une unité de soins intensifs traitant des malades du Covid-19 à Bagdad, ont indiqué à l’AFP des sources médicales et de sécurité.

« L’hôpital n’avait pas de système de protection contre les incendies et les faux plafonds ont permis la propagation du feu jusqu’à des produits hautement inflammables », indique de son côté la Défense civile. «La plupart des victimes sont mortes parce qu’elles ont été déplacées et privées de ventilateurs, tandis que d’autres ont été étouffées par la fumée», poursuit-elle.

7- Actu sports

-Echos des lions :

Ce dimanche, pour le compte de la 34ème journée de la Ligue 1, un premier verdict est tombé, Dijon battu par Rennes (5-1) est mathématiquement condamné à la relégation, Bordeaux a sombré face à Lorient (1-4) et Nîmes de Moussa Koné, battu par Lens (2-1) file droit vers la Ligue 2. En déplacement à Angers comptant pour la 34ème journée de la Ligue 1, l’As Monaco sans Krepin mais avec Ballo en tant que remplaçant, a disposé du SCO Angers de Sada Thioub (remplaçant au départ) sur un but de Wissam Ben Yedder. Du coup, les monégasques prennent provisoirement la 2e place de la Ligue 1 attendant Lyon/LOSC. En Angleterre, Ismaila Sarr a marqué le but qui fait revenir Watford à la Premier League.

-Eliminatoires Coupe du monde 2022 : Algérie-Burkina Faso se jouera au Sénégal

Prévu entre le 11 et le 14 juin, le match entre le Burkina Faso et l’Algérie comptant pour la 2e journée du groupe A des éliminatoires à la Coupe du monde 2022 ne se jouera pas à Ouagadougou. En raison de la suspension du Stade du 4 août par la Confédération africaine de football (CAF) pour cause de non-conformité, cette affiche sera délocalisée au Stade Lat Dior de Thiès, au Sénégal.

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.