Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 22 avril 2021

1- Forum sur l’emploi des jeunes : Macky Sall lance le programme « kheuyou ndaw yi »

Le Président Sall, qui a lancé son programme « kheuyou ndaw yi », souligne qu’il a associé la jeunesse dans toutes ses composantes : ouvrière, artisanale, paysanne, entrepreneuriale, sportive, artistique ; jeunesse des Daaras, du secteur informel, des cultures urbaines et des loisirs. « Il s’agit de faire un diagnostic honnête de la situation de l’emploi, de l’employabilité et de l’entreprenariat des jeunes pour dresser un tableau d’ensemble. Nous voulons mesurer nos acquis, identifier nos contraintes et corriger nos insuffisances pour améliorer nos performances », a déclaré le chef de l’Etat. Pour la finalité de ce Conseil présidentiel, poursuit-il, il s’agit, ensemble, de réfléchir, de dialoguer et d’interroger nos pratiques afin de convenir de nouvelles dynamiques pour faire plus et mieux.

Les jeunes du conseil de la jeunesse, représentants des 14 régions du pays, sont en train d’exposer devant le chef de l’Etat les doléances et les recommandations des jeunes en matière d’emploi et de formation. Macky Sall, qui est entrain de prendre des notes, a promis de répondre à ces doléances, en fin d’après-midi lors des conclusions du forum.

2- Dr Abdoulaye Bousso n’en peut plus : Le célèbre docteur « veut se reposer »

A en croire le journal L’AS, dans sa parution de ce jeudi, il ne serait plus en odeur de sainteté auprès de son ministre Abdoulaye Diouf Sarr avec qui il aurait des divergences profondes. Même si on confirme son départ pour convenances personnelles « parce qu’il est fatigué », un proche de Diouf dément formellement toute brouille entre lui et le ministre avec qui, d’ailleurs, il a des liens de parenté. « C’est faux. Il s’entend très bien avec le ministre. Ils se vouent beaucoup de respect. Dr Bousso est encore au ministère, il a certes exprimé son désir de se reposer au ministre, mais rien n’est encore officiel », La source déclare avoir tenté en vain de recueillir la version de Dr Bousso.

3- Affaire des médicaments saisis à la Patte d’Oie : Le procureur requiert le mandat de dépôt, la décision du juge Mamadou Seck attendu cet après-midi

Sur le même sujet

Si le juge Mamadou Seck suit le réquisitoire du parquet, Zang Hai Dong, les docteurs Aliou Ba et Mamour Niang, Wong Don Wang ainsi que Chérif Ba passeront, ce jeudi, leur première nuit en prison. Selon les informations de Libération online, le procureur a requis, depuis hier, l’ouverture d’une information judiciaire pour association de malfaiteurs, mise en danger de la vie d’autrui et trafic international de médicaments. Il a demandé le mandat de dépôt contre tout le monde. En faveur d’un retour de parquet, c’est aujourd’hui que les cinq interpellés seront édifiés sur leur sort. Pour rappel, les médicaments incriminés avaient été saisis à la Patte d’Oie, en face de l’agence Senelec, dans un immeuble abritant le siège social de la société Dahai co sarl. Cette entité, dont le bénéficiaire économique est Zang Hai Dong, avait comme directeur général le docteur Aliou Ba, rémunéré à hauteur d’1,5 million de Fcfa par mois. Pour distribuer les produits, ce dernier faisait appel à Dipro pharma biomedic. Montée aux Parcelles par le docteur Mamour Niang, cette société ne présente aucune trace au niveau de l’administration des greffes.

4- Les dessous et les non-dits de l’absence de gynécologue à Kolda : Trois médecins affectés dans cette région ont refusé d’y aller

Si l’hôpital régional de Kolda court depuis plusieurs mois derrière un gynécologue, ce n’est pas la faute du Ministère de la Santé et de l’Action sociale. La preuve, explique ‘’SourceA’’ dans sa parution de ce jeudi, en l’espace de six mois, pas moins de trois gynécologues y ont été affectés.

Par notes de service n° 015219/MSAS/DRH/bf du 29 décembre 20201, n° 002724/MSAS/DRH/BFP/eht du 05 mars 2021 et n° 004232/MSAS/DRH/BFP/as du 06 avril 2021, trois gynécologues ont respectivement été affectés au Centre hospitalier régional (CHR) de Kolda pour remplacer Docteur Malick Tall qui avait succédé au défunt Dr Sarr et qui a été muté pour des raisons de santé. Mais, rapporte le journal cité par Actusen, personne n’a voulu s’y rendre.

5- Piégée au Maroc /La GP Fatou Kiné Ndiaye est libre : Elle se dit « trahie et blessée »

En détention au Maroc depuis plusieurs semaines pour des faits en lien avec de la drogue, Fatou Kiné Ndiaye est désormais libre selon sa soeur basée à Casablanca. La confrontation entre la GP et Mansour Mbengue, le propriétaire du colis incriminé, a eu lieu mardi soir devant le juge. Le garçon a totalement disculpé la fille, renseigne à Rfm, une source diplomatique sénégalaise basée dans la ville.

Fatou Kiné Ndiaye, étudiante et GP d’occasion, a brisé le silence. Voici les premiers mots de la jeune sénégalaise de 22 ans, après quelques semaines passées en prison : « J’ai été trahie, blessée », a-t-elle confiée à L’Observateur. « Je n’ai rien à dire sinon rendre grâce à Dieu. J’ai surmonté cette épreuve avec dignité. J’ai été heureuse de retrouver ma mère. Ça m’a fait énormément plaisir », a-t-elle ajouté.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.