Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 22 avril 2021

1- Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes ce jeudi au CICAD : Tous les regards rivés à Diamniadio, un moment crucial pour Macky Sall

Le président fait face à 450 jeunes ce jeudi pour présenter son programme sur l’emploi des jeunes, avec la difficulté de résoudre la question en trois ans. Les jeunes ont beaucoup d’attentes autour des 450 milliards annoncés. Le pays attend des annonces fortes et des décisions courageuses du président Macky Sall ce jeudi au CICAD.

2- Nominations en conseil des ministres : Seydou Bocar Yague nouveau directeur de la police nationale, le Dg de l’Anacim limogé, l’Ofor change de directeur

-Monsieur Seydou Bocar YAGUE, Contrôleur général de Police, matricule de solde n°517 282/O, est nommé Directeur général de la Police nationale, en remplacement de Monsieur Ousmane SY, appelé à d’autres fonctions.

-Modou DIAGNE, Contrôleur général de Police, est nommé Directeur général adjoint de la Police nationale, en remplacement de Monsieur Seydou Bocar YAGUE.

-Amadou Hamady LAM, Contrôleur général de Police, est nommé Inspecteur des Services de Sécurité, en remplacement de Monsieur Arona SY.

-Ibrahima DIOP, Commissaire de Police divisionnaire, est nommé Directeur de la Sécurité publique, en remplacement de Monsieur Modou DIAGNE.

-Ndiaga DIOP, Commissaire de Police divisionnaire, est nommé Directeur du Groupement mobile d’Intervention, en remplacement de Monsieur Amadou Hamady LAM.

– Monsieur Sidy GUEYE, Ingénieur Exploitation de l’Aviation civile, est nommé Directeur général de l’Agence nationale de l’Aviation civile et de la Météorologie (ANACIM), en remplacement de Monsieur Maguèye Marame NDAO, appelé à d’autres fonctions.

-Monsieur Alpha Bayla GUEYE, Cadre juriste et financier, est nommé Directeur général de l’Office des Forages Ruraux (OFOR), en remplacement de Monsieur Seyni NDAO, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

3- Grand entretien d’Ousmane Sonko : Il refuse d’être l’agneau du sacrifice pour 2024, exige un procès, ne croit pas aux promesses faites aux jeunes par Macky et clarifie ses relations avec les familles religieuses

-Sur les élections de 2024 :  Il réaffirme qu’il veut aller au procès. » Nous n’accepterons pas d’être traîné dans la boue jusqu’aux prochaines élections. Nous avons des tournées nationales et internationales à faire ». Le leader de Pastef, Ousmane Sonko estime que le souhait du président de la République, Macky Sall est de salir son casier judiciaire. Mais, selon lui, à part Dieu, personne ne peut l’empêcher d’être candidat en 2024. Mieux, le chef de l’Etat est trop petit pour l’en empêcher.

-Sur l’emploi des jeunes : Pour Ousmane Sonko, Macky Sall avec tout ce temps qu’il est au pouvoir n’a pas pu résoudre le problème d’emploi des jeunes. Et ce n’est pas sur ces trois (3) qu’il va le résoudre.  “Il ne peut plus faire de résultats. Je le dis depuis 2014 avec des preuves à l’appui après la publication du PSE”, a-t-il déclaré entre autres.

 -Relation avec les familles religieuses : « J’ai été décrédibilisé dans certaines familles religieuses », a révélé le leader du parti Pastef-Les Patriotes. D’après lui, ils ont des difficultés à se rendre dans certaines familles religieuses, car les gens du régime de Macky Sall font tout pour les déstabiliser.

4- Perspective des élections locales : Wade à Qatar pour rendre visite à Karim Wade

Au moment où les autres acteurs politiques se crêpent le chignon, le Pds prépare discrètement les prochaines échéances électorales. C’est pourquoi, la visite de Me Wade au Qatar n’est pas passée inaperçue. En effet, l’ancien chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade séjourne actuellement à Doha, au Qatar, où vit en exil son fils Karim Wade. Cette visite intervient en perspective des élections locales.  Wade et son fils vont, sans doute, parler de la stratégie pour replacer le Parti démocratique sénégalais dans l’échiquier politique, selon Walf.

5- Dissolution des amicales de l’Ucad : Les étudiants ne sont pas d’accord : « Encore une fois, dissoudre les amicales ne va rien régler. Ça aura des conséquences plus désastreuses que le mal que l’on prétend régler »

Sur le même sujet

« Encore une fois, dissoudre les amicales ne va rien régler. Ça aura des conséquences plus désastreuses que le mal que l’on prétend régler. Aucun étudiant n’acceptera cela, il faut comprendre que les amicales représentent les étudiants. Qui dit étudiant, parlera forcément des amicales car se sont-elles qui sont censées nous représenter en cas de conflits avec l’administration du Coud, mais aussi hors de l’université”, explique Ibnou Ba, un étudiant interrogé par l’As.

« Il faut qu’il se demandent où vont loger ces étudiants qui n’habitent pas Dakar. L’administration est censée connaître le nombre d’étudiants à l’université. Certes, nous sommes tous étudiants, mais il y a des cartouchards, des vendeurs et des personnes qui n’ont rien à avoir avec des études parmi nous », fait-il savoir un autre étudiant, avant d’inviter les autorités compétentes à faire un recensement au niveau du campus.

6- Les travailleurs des hydrocarbures en grève : Une pénurie de carburant en vue

Les travailleurs des transports de l’hydrocarbure sont en grève. Ils réclament une convention collective pour leur sous-secteur. Intervenant sur Rfm, Sara Konaré, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz, précise que les patrons de transport n’ont pas prêté une oreille attentive à leurs préoccupations que sont les questions relatives aux finances dont l’augmentation de l’indemnité de logement, la prime de risque, la prime de déchets, la prime de naissance et l’indemnité de traite bénévole du pétrole. Sara Konaré met en garde contre une pénurie de carburant : « Si la grève continue, il y aura rupture, ça c’est clair », alerte-t-il.

6- Actu internationale

-Tchad : La situation dégénère : Les rebelles du Fact demandent aux chefs d’Etats et de gouvernements de ne pas venir aux funérailles de Déby, pour leur propre sécurité, l’opposition se radicalise contre le pouvoir

Dans un communiqué publié hier, le FACT met en garde les chefs d’Etats et les invités aux funérailles du président Idriss Déby prévues demain à Ndjamena. Cette une nouvelle tournure dans l’escalade de la crise tchadienne. En effet, plusieurs chefs d’Etat sont attendus aux obsèques comme Emmanuel Macron qui a annoncé son déplacement à Ndjaména.

De leur côté, trente partis de l’opposition, se sont réunis au lendemain de l’annonce de la mort d’Idriss Déby. Participaient à cette rencontre des petits partis, mais aussi des poids lourds, tels que le parti de l’opposant Saleh Kebzabo, dénoncent d’un coup d’État, car, disent-ils, c’est le fils qui succède au père, l’un comme l’autre étant qui plus est des hauts gradés. « Le rôle des militaires est d’assurer la sécurité aux frontières, pas de prendre le pouvoir », expliquait Mahamat Bichara, le porte-parole de cette coalition, rapporte Rfi.

– Covid-19 : L’Inde dépassée par la pandémie, les autorités suspendent l’exportation de l’AstraZeneca. Le Sénégal dans le lot des pays concernés

300.000 nouvelles contaminations en 24h, l’Inde n’a plus de contrôle sur la pandémie du Covid-19. Tous les hôpitaux du pays ont fait le plein, les patients meurent comme des mouches. Les autorités, dépassées par l’ampleur du désastre, ont décidé de suspendre l’exportation du vaccin AstraZeneca vers les pays pauvres membres du programme Covax de l’OMS, comme le Sénégal. Conséquence immédiate pour notre pays : les nouvelles doses d’AstraZeneca attendues ne viendront pas de sitôt.

7- Actu sports

-Historique : Le Jaraaf se qualifie aux quarts de la coupe CAF

Tout va bien du côté du Jaraaf car il va disputer pour la première fois de son histoire les quarts de finale de Coupe CAF. Après deux victoires d’affilée lors des deux dernières journées, le Club médinois a enchaîné par une qualification historique en quarts de finale en disposant (1-0) de l’Etoile Sportive du Sahel, deux fois Championne de la compétition.

-L’OM veut recruter Mikayil Faye de Diambars

Selon France Football, l’Olympique de Marseille pourrait accueillir la saison prochaine un jeune et prometteur défenseur sénégalais. Considéré comme l’un des défenseurs sénégalais les plus prometteurs, Mikayil Faye pourrait quitter Diambars pour l’Olympique de Marseille. Selon France Football, le club phocéen compte mettre à profit l’accord de partenariat signé entre les deux clubs pour attirer ce talent précoce sur la Canebière la saison prochaine. Âgé de 16 ans, le joueur a déjà pris part la CAN et à la Coupe du monde U17 avec les Lionceaux de la Teranga.

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.