Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 19 avril 2021

1- Reconversion vers l’agriculture : La décision de Balla Gaye qui peut inciter beaucoup de jeunes à aller vers l’agriculture, un coup de pouce pour l’emploi

L’annonce a été faite par le bailleur et manager du lutteur, Aziz Ndiaye. « Balla va bientôt se lancer dans l’agriculture, l’immobilier et autres. Il nous faut beaucoup d’argent pour financer ses projets. C’est seulement dans son métier qu’il pourra amasser le maximum d’argent pour le faire. On est en train de préparer sa reconversion après la lutte », a indiqué Aziz Ndiaye dans les colonnes de Les Echos. Des projets qui expliquent la signature, par l’ancien roi des arènes, de plusieurs contrats avec le promoteur Gaston Mbengue, ces derniers jours.

Sur ces contrats signés avec Gaston Mbengue, Balla Gaye , lui-même, explique: «C’est vrai que ça fait longtemps que les doubles signatures de contrat n’étaient plus arrivées. Je n’ai pas peur de prendre 4 ou 5 avances. L’âge n’attend plus, les jours non plus. J’ai pris un risque, le promoteur aussi. Personne ne sait ce qu’il adviendra demain. Mais comme on doit le faire dans pour progresser dans nos objectifs, on n’hésite pas », argue le champion de lutte et idole des jeunes qui pourront s’inspirer du choix de Balla Gaye pour « retourner vers l’agriculture ».

2- Aliou Sall jette un regard différent sur la DER et les structures de financement des jeunes : « Je ne crois pas en la réussite d’un projet financé pour des jeunes qui n’ont jamais travaillé, ni entrepris »

« À Guédiawaye, comme partout ailleurs au Sénégal, il y a des experts en conception de projets qui font porter des projets par des jeunes bénéficiaires fictifs. Ils peuvent bénéficier de plusieurs projets financés par les différentes structures de financement. Finalement, l’on se rend compte qu’il y a un gros fossé entre la conception et la faisabilité des projets. Il faut des études économiques sérieuses, avant de procéder à des financements, faute de quoi on assiste souvent à des chevauchements qui font qu’on peut se retrouver avec dix projets de même nature dans un seul quartier ».

« Contrairement à ce que les gens pensent, on ne demande pas notre implication pour capter des fonds et les distribuer nous-mêmes, mais bien pour jouer leur rôle de régulateur. On propose aux structures de financements des jeunes, telles que la DER et l’ANPEJ (Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes), de procéder, par exemple, à la mise en place d’un guichet unique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes géré par un jeune rémunéré par la mairie », précise Aliou Sall repris par L’Obs.

Il poursuit : « Formé sur les procédures de ces différentes structures, il détient toutes les compétences requises pour analyser les dossiers de demande de financement, s’il le faut, par la voie numérique, avant de les transmettre à la DER, qui va se charger des financements. Cette approche permettra d’économiser de l’argent et de l’énergie mais aussi et surtout d’amener la collectivité territoriale à jouer son rôle de relais de l’État, à l’échelon territorial… Les financements doivent être territorialisés », selon le président de l’Ams cité par Senego.

3- Le directeur artistique répond sèchement à Halima Gadji « Marieme Dial » qui vient d’ouvrir une page de sa carrière à Abidjan

À DÉCOUVRIR

C’est sur Instagram que Pape Oumar Diop (POD), directeur artistique de Marodi a répondu à la publication de Halima Gadji star de la série « Maitresse d’un homme marié » : « Kou fatté lila fal lilay folli day yomb » (si tu oublies ce qui a contribué à ton ascension, ta chute sera rapide).

De son coté, Halima Gadji, qui est à Abidjan depuis quelque temps, travaille sur une production personnelle : il s’agit d’un documentaire. Un film qui retrace sa vie, son combat pour surmonter ses problèmes de dépression. Il faut rappeler que, très jeune, Halima a été dépressive. Sa première crise est intervenue à l’âge de 11 ans, à la suite des violences psychologiques, verbales et physiques qu’elle subissait. Un traumatisme qui l’a marqué, selon le site Topvisiages.net.

Bègue, la petite Halima, qui avait du mal à s’exprimer à l’école, était souvent l’objet de moqueries de la part de ses camarades. Un jour, l’instituteur, qui ne croyait pas en elle à cause de ses difficultés à parler correctement, ira jusqu’à demander à ses parents de la garder à la maison pour lui apprendre plutôt à faire le ménage. Parce que, disait-il, « c’est inutile de la laisser aller à l’école. Car ce serait peine perdue ».

Cette sorte de rejet de la société allait alors pousser la petite Halima à tenter le suicide. Mais, avec le temps, et grâce à son courage, sa volonté de réussir, elle parviendra à vaincre ce handicap pour s’affirmer pleinement et devenir la femme, personnalité qu’elle est aujourd’hui. Le documentaire est prêt. Et elle travaille actuellement à la promotion.

La production de Maîtresse d’un homme marié et l’actrice parviendront-elles à trouver un accord pour la suite de la série ? C’est la question qu’on se pose.

4- Mimi Touré est toujours active

En rupture avec Macky Sall depuis son limogeage du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré bouge.
D’après L’Observateur, l’ex- Premier ministre, qui dément tout contact direct ou indirect avec le président Sall, passerait ses journées à rencontrer des syndicalistes, des intellectuels, des femmes, des religieux, des leaders d’opinion, sportifs et acteurs économiques.
«Elle mijote quelque chose», confie un membre de son entourage. Qui ajoute que celle qui fut ministre de la Justice consacre une partie de ses journées à écrire et à mettre ses idées sur papier.
Mieux, rapporte encore le journal, Mimi Touré s’interroge sur le chômage des jeunes, en passant par un recensement, via les conseils de quartier.

5- Mourinho limogé par Tottenham, ses adjoints assurent l’intérim

Tottenham a annoncé le limogeage de José Mourinho, Ryan Mason et Chris Powell devant assurer l’intérim jusqu’à la fin de la saison. L’entraîneur portugais 58 ans, qui a remplacé Mauricio Pochettino en novembre 2019, a été démis de ses fonctions lundi matin, alors que les Spurs n’ont remporté qu’une seule victoire en six matches et risquent de ne pas participer à la Ligue des champions la saison prochaine. Mourinho a été limogé alors que Tottenham était septième de la Premier League, après une mauvaise série qui a culminé avec le match nul 2-2 de vendredi contre Everton. Les Spurs ont également été éliminés de l’Europa League par le Dinamo Zagreb.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.