Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 18 avril 2021

1- Affaire des médicaments saisi à la Patte d’Oie/Abdoulaye Diouf Sarr très remonté : « Toutes les personnes impliquées dans ce dossier seront sanctionnées à l’issue de la procédure judiciaire »

« Le médicament occupe une place importante dans notre système de santé. Le gouvernement ne tolère aucune entorse à leur caractère licite ainsi que leur bonne conservation pour plus d’efficacité.

Comme le dossier est entre les mains de la justice, nous laisserons la procédure judiciaire aller jusqu’au bout. Quand le dossier sera tiré au clair, nous prendrons nos responsabilités pour tirer toutes les conclusions et toutes les personnes impliquées dans ce crime seront durement sanctionnées. En tant que ministre de la santé cette affaire me fait très mal je dis que c’est un crime ». Le ministre s’exprimait, hier, au micro de notre confrère Cherif Dia de la Tfm.

2- La belle histoire du jour : La remontada des chrétiens à la Seras contre les musulmans

C’est une histoire qui ne peut se passer qu’au Sénégal. Les membres du groupe facebook « Let’s go sortir au Sénégal » sont allés à un challenge magnifique entre catholiques et musulmans. Lors du Carême, ces derniers avaient chambré les catholiques à coups de photos de dibi à la Seras où le groupe a ses quartiers. Ce week-end, profitant du ramadan, les catholiques ont rendu la pareille en faisant une belle remontada à la Seras avec le même procédé : des photos qui ont fait sortir de leurs gongs leurs amis musulmans. Suffisant pour que l’affaire devienne virale pour devenir le symbole du « vivre ensemble sénégalais » et de la concorde entre les sénégalais de toutes obédiences. Un bel exemple administré par ces jeunes dans un contexte lourd. Un jeune du groupe, très inspiré, en a fait la « Une de la Tribune »

Suivez-nous sur Twitter ➡️ https://twitter.com/sencafeactu

3- Conflit avec le marabout Serigne Bara Sène : Les populations de Diohine chasse le marabout et révèle qu’il a 38 épouses et de passeport diplomatique

À DÉCOUVRIR

Il a fini par semer la zizanie à Diohine, village où chrétiens, musulmans, voire animistes vivent en parfaite harmonie. En d’autres termes, il a réussi à saper la bonne cohabitation entre les différentes communautés qui cohabitent dans ce village à majorité chrétienne. Lui, c’est le marabout Serigne Bara Sène, fils de Serigne Cheikh Ndigal Sène.

Selon des informations de nos confrères de Senego auprès des villageois, le guide religieux qui s’est installé récemment à Diohine, aurait 38 épouses, dont une grande partie se trouverait dans une de ses maisons dans la capitale sénégalaise. Des villageois approchés par Senego informent par ailleurs qu’il serait né en 1987 et disposerait d’un passeport diplomatique. Des informations sur lesquelles nous reviendrons avec plus de détails. Pour l’heure, malgré la médiation initiée par certains notables de Diohine, une bonne partie des villageois ne compte pas laisser perdurer les pratiques et prêches incendiaires du “marabout”. Pour preuve, ils se sont mobilisés ce samedi 17 avril, pour mettre fin aux violents affrontements provoqués par le fils de Serigne Ndigal Sène. Aux dernières nouvelles, Serigne Bara Sène aurait fui le village.

4- La coalition Benno Bokk Yakkar de Dakar entre en campagne et reprend du poil de la bête

 « De 2012 à nos jours, sur 6 grands rendez-vous électoraux, 5 ont été remportés haut la main par la coalition Benno Bokk Yaakar. Nous félicitons vivement l’élargissement de notre grande coalition et appelons à une mobilisation générale à l’échelle des 19 communes de tous les responsables de Benno Bokk Yaakar et de la majorité présidentielle », déclare Abdoulaye Diouf Sarr après la réunion restreinte de la conférence des leaders. Entre autres sujets évoqués par cette instance, l’organisation et la réflexion des militants à la base conformément aux directives de la conférence des leaders de Benno Bokk Yaakar. Cette instance a par ailleurs invité les responsables à maintenir et à amplifier l’animation et la sensibilisation sur les nombreuses réalisations et politiques publiques du président Macky Sall dans le respect des mesures barrières…
« Nous nous engageons à relever le défis de l’unité, de la solidarité, l’efficacité, de l’efficience pour les victoires futures de Benno Bokk Yaakaar », déclare Abdoulaye Diouf Sarr cité par seneweb. Le cadre départemental de concertation, de coordination et de suivi des activités de ladite coalition installé à l’issue de ce séminaire des cadres de la majorité présidentielle se chargera de proposer un programme d’activités politiques pour la gestion de Dakar en perspective des prochaines échéances électorales.

5- Pour faire revenir Lamine Diack au Sénégal : Le Jaraaf va mettre sur la table des biens immobiliers du Club historique de Dakar

L’information, rendue publique hier soir à l’issue de l’ag du club, a soulagé les sénégalais. « Nous avons décidé au cours de cette AG extraordinaire que nous ne devons pas attendre qu’une collecte soit faite au nom du président Diack, un digne fils de ce pays, un citoyen remarquable à tous points de vue », a expliqué l’actuel président du club dakarois également dirigé par Lamine Diack Seck.
 Et c’est pourquoi, « nous avons décidé, dans les 15 jours à venir », de payer cette amende pour que « le président Diack puisse venir célébrer la Korité (fin du Ramadan) auprès de sa famille » à Dakar.

Pour ce faire, des sources informent que le Jaraaf compte aliéner des biens immobiliers du club situés à « Keur Jaraaf » au Point E à Dakar.
 Lamine Diack, ancien président de l’IAAF de 1999 à 2015, a été condamné en septembre dernier à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, et 500.000 euros (327 millions de francs) d’amende pour corruption active et passive et abus de confiance.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.