Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 9 avril 2021

1- Décès du juge Samba Sall : Propos malveillants sur les réseaux sociaux, levée du corps dans l’intimité familiale, inhumation à Sokone

Samba Sall va être inhumé dans sa ville natale de Sokone où il va reposer auprès de sa famille, aux côtés de sa grand-mère. La levée du corps du Doyen des juges a eu lieu ce matin à l’hôpital Principal. Seuls 12 membres de sa famille proche ont été autorisés à entrer dans la morgue.

Les commentaires désobligeants sur les réseaux sociaux ont beaucoup choqué les sénégalais qui ont du mal à comprendre le comportement de certains internautes. Depuis, l’annonce du décès du juge, un torrent de propos malveillants a déferlé sur les réseaux sociaux. Suffisant pour soulever l’ire de centaines de sénégalais qui se sont offusqués de cette posture qui n’honore pas leurs auteurs. Ainsi, le post de Barthelemy Dias a été dénoncé jusque dans les rangs des activistes comme Abdou Karim Xrum Xax dont la vidéo a ému plus d’un. De même que les témoignages forts de Guy Marius Sagna et de Moise Rampino ont été largement appréciés.

2- Manifestations de mars : La prime « Adji Sarr » payée aux forces de l’ordre et de sécurité

En voilà qui vont sans doute, esquisser des pas de danse ! En effet, les forces de sécurité -mais aussi de défense, vu que l’armée a été mobilisée- qui ont pris part au maintien de l’ordre lors des violentes manifestations du mois de mars dernier, lors desquelles plusieurs villes du pays se sont embrasées, ont perçu leurs primes.

Selon Le Témoin cité par Seneweb, chaque policier, gendarme ou militaire ayant participé au maintien de l’ordre durant ces fameux trois jours a reçu une prime de 30 000 Fcfa. Farceurs en diable, ils ont appelé cette récompense « prime Adji Sarr». Et de prier pour la masseuse du salon «Sweet Beauty» : «Yala na fi yagg té wër !».

3- Accords de pêche avec l’Union européenne : Le collectif Noo Lank décèle une illégalité et saisit l’Assemblée nationale

Le collectif Noo Lank a décidé de s’inviter dans le dossier des accords de pêche qui dure depuis des années maintenant. Noo Lank, dans le cadre de son soutien au secteur de la pêche et de son engagement pour la préservation des ressources naturelles, dit avoir revisité les accords de pêche avec l’Union Européenne selon le journal les Echos. Et constate qu’ils sont frappés d’illégalité puisqu’ils n’ont pas été soumis à l’autorisation de l’Assemblée Nationale à la suite de leur signature, comme l’exige l’article 95 de la constitution qui stipule que le président de la république négocie les accords internationaux mais les ratifie sur autorisation de l’Assemblée nationale.

À DÉCOUVRIR

Noo Lank a vérifié minutieusement dans le journal officiel tous les actes portant autorisation de ratification d’accord d’avril 2014 à décembre 2020. En vain. Noo Lank entend saisir les institutions et juridictions nationales et internationales (cour suprême, cour européenne, Assemblée nationale et parlement européenne) pour exiger sa suspension et son annulation pure et simple.

4- L’association « And Samm Jikko » soumet aux khalifes généraux, à l’Eglise et au Bois sacré un projet de criminalisation de l’homosexualité

L’annonce a été faite lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi. « Nous avons été informés de l’agenda qui est en train d’être déroulé dans ce pays et nous sommes allés voir les autorités. Nous nous sommes rendus au bois sacré, nous avons contacté l’Eglise et toutes les autorités religieuses, mais ce n’est pas seulement une question de religion, c’est une question de société et nous allons prendre en main et combattre », déclare le coordonnateur de l’association, pour qui « toute initiative en provenance des religieux est traitée avec légèreté par l’Etat du Sénégal ». Ainsi, l’association « compte organiser une journée nationale de refus de l’homosexualité au Sénégal, le 23 mai 2021 par un sit-in à la place de la Nation à 10 heures et partout dans le pays ».

5- Thiants : Sokhna Aida Diallo revient en force

Après avoir été sevrée de thiants, à cause de la pandémie, Sokhna Aida Diallo a repris du service. La veuve de Cheikh Béthio Thioune prépare activement la célébration des thiants annuels du 17 avril prochain. Des convois imposants de bœufs ont traversé les rues de Mbour ces derniers jours. Sokhna Aïda Diallo a acheminé des milliers de têtes de bœufs pour les besoins de la célébration de l’événement majeur des thiantacônes. Pour commémorer cette date, Sokhna Aïda Diallo avec Sokhna Bator et Sokhna Adja ne ménagent aucun effort pour rendre grâce en ce 17 Avril 2021 et promettent de le faire un niveau encore jamais atteint.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.