Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 8 avril 2021

1- Evènements de l’affaire Sonko-Adji Sarr : Sidiki Kaba donne la version du gouvernement et annonce une commission d’enquête indépendante

Le gouvernement du Sénégal va bientôt mettre sur pied une commission indépendante et impartiale pour rétablir la vérité sur les évènements qui ont marqué le pays en début mars. L’annonce a été faire par le ministre des Forces armées, Sidiki Kaba a l’occasion du « Gouvernement face à la presse ». Selon lui, cela entre dans le cadre de la dynamique de paix et d’apaisement. Sidiki estime que la vérité pour que justice soit faite est un élément qui « conforte aussi l’Etat de droit et notre volonté de vivre ». Il note ainsi que les accusations ont été nombreuses et les responsabilités n’ont pas été clairement définies.

A l’en croire, il s’agit de menaces et d’accusations envers l’Etat du Sénégal. « Il a été dit que les faits qui se sont passés sont d’une gravité extrême et que l’Etat du Sénégal sera attrait la barre de la CPI et ses dirigeants avec », a dit le ministre. Il affirme que beaucoup de choses se sont faites dans la précipitation. Sidiki martèle que personne n’a entendu la version de l’Etat. C’est ce qui a conduit à la création de cette commission qui va apporter la lumière. (Avec l’Asnews)

2- Seydi Gassama sur la sortie de Sidiki Kaba : « Nous accueillons favorablement la proposition d’une commission indépendante sur les événements du mois de mars »

Indexé par le gouvernement d’être derrière la campagne de dénigrement du Sénégal dans les instances internationales, Seydi Gassama a réagi après les déclarations de Sidiki Kaba ce matin au building. Interrogé par la Rfm, Seydi Gassama a dit qu’il accueille favorablement la proposition du gouvernement de mettre sur pied une commission d’enquête indépendante qui fera la lumière sur les évènements du mois de mars. Le patron d’Amnesty Sénégal a plaidé pour une commission inclusive avec l’intégration de toutes les parties concernées par ces évènements.

3- Critiques sur sa gestion de la DER : Papa Amadou Sarr dément « la manipulation des chiffres par la Der »

« On ne peut pas manipuler de chiffres ni à la Der ni dans l’Etat du Sénégal, car nous sommes contrôlés, nous sommes audités », a rétorqué le Délégué général à l’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes, Papa Amadou Sarr, aux détracteurs de la Der/Fj.

À DÉCOUVRIR

En effet, ces derniers jours, la structure a fait l’objet de critiques par des jeunes, notamment à Fatick et à Pikine. Ces derniers ont fait état d’une manipulation de chiffres de la Der concernant ces deux localités. Papa Amadou Sarr se désole de ne pas pouvoir donner plus de détails, à cause de la loi sur la protection des données personnelles. Néanmoins, il affirme que les chiffres existent bel et bien. « On peut donner les chiffres jusqu’au niveau des quartiers, les noms des personnes ayant bénéficié de financement de la Der », assure le DG de la Der.

4- Leadership de l’opposition : Khalifa Sall s’adresse aux sénégalais samedi prochain sous le format « Jokko ak Askan wi »

Khalifa Sall a repris son cheval de bataille en perspective des prochaines joutes électorales qui seront déterminantes pour son avenir politique.

En plus des visites de proximité dans les différents quartiers de Dakar, en compagnie de l’édile de Mermoz Sacré-Cœur, Khalifa Sall va décliner sa feuille de route samedi, à travers le format «Jokko ak Askan wi».

L’ancien maire de Dakar s’adressera aux populations samedi dans l’après-midi, dans un hôtel de la place. Il faut rappeler que Khalifa Sall avait entamé des démarches pour rassembler l’opposition avant que l’affaire Sonko-Adji Sarr n’éclate, mettant tout en stand-by.

5- Covid-19 : Les hôpitaux soufflent avec juste 193 patients en traitement, les CTE ne seront pas fermés malgré la baisse de la pandémie

Selon le directeur des établissements publics de santé, Ousmane Dia, malgré la baisse des nouveaux cas positifs, aucun CTE ne sera fermé. Le Sénégal a opté pour la prudence et l’alerte pour contenir une troisième vague probable. Le pays compte, selon notre consœur Awa Mbaye de la Rfm, 23 CTE avec 630 lits disponibles.

La situation du jour confirme la tendance baissière de la pandémie. Ainsi, sur 1421 tests réalisés, 73 sont revenus positifs. Il s’agit de 29 cas contacts suivis par les services du ministère de la santé, 44 cas issus de la transmission communautaire. Par ailleurs, 82 patients sont testés négatifs et déclarés guéris. 23 cas graves sont également pris en charge dans les services de réanimation de l’hôpital de Fann et de l’hôpital principal de Dakar. 3 décès liés à la covid-19 ont été enregistrés ce mercredi 7 avril. A ce jour, le Sénégal a enregistré 39 237 cas positifs à dont 37 970 guéris, 1073 morts, et 193 patients sous traitement.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.