Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 29 mars 2021

1- Chamboulement au sommet de l’Etat : Macky Sall veut nommer Idrissa Seck à la Primature, plusieurs anciens ministres pressentis dans le nouvel attelage

Le président de la République Macky Sall a décidé de restaurer la fonction de Premier ministre. La mission a été confiée à l’un de ses conseillers pour préparer le projet de loi qui doit aller à l’Assemblée nationale. Et, c’est pour nommer Idrissa Seck l’actuel président du Conseil Economique Sociale et Environnement (Cese) comme chef de prochain gouvernement, informe Dakar Times repris par l’As.

Le projet de loi créant à nouveau le poste de premier Ministre est en train d’être préparé. Il sera présenté en Conseil des Ministres puis à l’Assemblée nationale. Le Président Macky Sall devra ensuite, au cours du mois d’avril, nommer Idrissa Seck au poste de chef du Gouvernement. Plusieurs anciens collaborateurs du président de la République devraient faire à nouveau leur entrée dans la nouvelle équipe qui sera mise en place par le président du Cese. Va-t-il supprimer cette Institution fortement décriée depuis sa création ? Dans tous les cas, le président Macky Sall semble avoir compris l’importance d’un Premier ministre, pour coordonner l’action gouvernementale. Mais comment la nomination d’Idrissa Seck sera-t-elle appréciée par les ténors de l’Apr et de Bby ?

2- Les 50 millions de Serigne Mountakha Mbacké : Les fonds confiés au dahira Hizbou Tarkhiyya pour une répartition aux familles des victimes

L’information a été donnée par le porte-parole du Khalife, Serigne Bass Abdou Khadre, dans un communiqué dont voici des extraits : « Suite aux événements malheureux survenus dans notre pays, le Khalife Général des Mourides, Cheikh Mouhamadou Mountakha Mbacké, avait entamé une médiation. A cet effet, il a envoyé une délégation composée de Serigne Bassirou Porokhane, Serigne Bassirou Mbacké Sokhna Khady Astou Fall, Me Madické Niang, Honorable député Mamadou Diop Decroix et M. Mokhtar Sourang à l’opposition et à une partie de la société civile. Les émissaires se sont convenablement acquittés de la mission qu’il leur avait conviée. Cette réussite, à la hauteur de ses attentes, a permis d’apaiser grandement la situation et de faire revenir la paix.

Cheikh Mouhamadou Mountakha les remercie vivement et formule des prières à leur endroit. Il associe à ces remerciements et prières M. le Président de République, M. Macky Sall, qui lui a toujours tendu une oreille attentive ainsi que l’opposition qui a accepté dans un élan patriotique de répondre favorablement à sa demande de surseoir aux manifestations qu’elle avait prévues. Ses prières vont également à tout le peuple sénégalais qui s’est résolument engagé à œuvrer pour la recherche de la paix et de la stabilité.

Le Khalife Général des mourides remercie par ailleurs toutes les bonnes volontés, particulièrement les chefs religieux, qui se sont pleinement investis pour la recherche de la paix. Pour accompagner les familles des victimes et les blessés des manifestations, le Khalife général des mourides a décidé de leur octroyer une enveloppe de 50 millions. Les fonds sont remis par nos soins au Dahira Hizbou Tarkhiyya qui est chargé de les distribuer aux ayants droits », informe le porte-parole du Khalife.

3- Assemblée nationale : Deux ténors de l’opposition rendent leurs sièges de députés

Sur le même sujet

Issa Sall ne sera plus député à l’Assemblée nationale. Moustapha Niasse va faire appliquer la loi, rendant le siège au Pur, selon Les Échos. Ce, après que M. Sall a créé sa formation politique, le “Parti de la Paix, de l’Éthique et de l’Équité”. Le Parti de l’unité et de rassemblement (Pur) a exigé la déchéance de Issa Sall de son poste de député. En effet, son ancien parti ne peut plus s’accommoder de lui et lui demande de lui concéder le poste de député, dès lors qu’il a créé son propre parti.

Saisi conformément aux lois sur l’Assemblée nationale, le président Moustapha Niasse compte appliquer la loi dans toute sa rigueur. Ainsi, Issa Sall pourrait céder son poste à Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, actuel responsable national chargé des relations publiques du Pur. Même chose pour Dethié Fall qui a lancé son nouveau parti ce dimanche. L’ancien n2 de Rewmi va rendre son siège de député au parti d’Idrissa Seck.

4- Sphères ministérielles de Diamniadio : Ce qui s’est réellement passé dans les locaux de Promovilles

De la fumée s’est certes dégagée au bâtiment abritant le siège du Promovilles à la sphère ministérielle de Diamniadio. Mais il s’agit de fumée sans flamme.

« Il s’agit plutôt d’un court-circuit qui s’est déclenché au sous-sol du bâtiment B2 et non au siège du Promovilles. C’est en fait le système d’aération centrale qui a ventilé la fumée au niveau des autres étages du bâtiment, y compris celui de Promovilles », souligne l’équipe de communication de Promovilles citée par Seneweb.

Autrement dit, il n’y a eu aucun dégât matériel, sachant que la situation a été vite maîtrisée par les sapeurs-pompiers. Le personnel a été tout de même évacué pour des raisons de sécurité, assure le service de Promovilles.

5- Le président Alpha Condé solde ses comptes avec son homologue sénégalais : « ceux qui voulaient que la Guinée brûle, nous tous voyons ce qui se passe chez eux. Ce qui veut dire que Dieu ne dort pas »

« Comme Dieu ne dort pas, ceux qui voulaient que la Guinée brûle, nous voyons tous ce qui se passe chez eux. Ce qui veut dire que Dieu ne dort pas. Moi, je ne me querelle avec personne, pas un seul jour, depuis que j’ai été élu président, aucun opposant n’est venu à Conakry pour diffamer son gouvernement. Ça, je ne l’accepte pas. Mais tout le monde sait, tous ceux qui nous insultent, tous ces cris de la Guinée va brûler, tout se fait à Dakar. Tout le monde le sait, mais Dieu est là. Donc j’en suis sûr, quand la Guinée commencera à aller de l’avant, je l’ai dit dans le journal Jeune Afrique, d’ici quelques années, seul le Nigeria sera devant nous en Afrique de l’Ouest. Cela ne plaît pas à nombreux de nos voisins. Car ils veulent que la Guinée reste toujours derrière, mais nous irons de l’avant ».

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.