Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 24 mars 2021

1- Benoit Sambou : « Madiambal Diagne n’est pas capable de comprendre le mal qu’il fait à ce pays »

La chronique de Madiambal Diagne, Le prix de l’honneur d’un “fils de Casamance”, parue dans le journal « Le Quotidien » de ce lundi 22 mars, fait désordre et verse dans le divisionnisme. Et le ministre Benoît Sambou réagit, la gorge nouée.

Des « rebelles » en pleine action de pillage et de « déstabilisation des institutions » lors des émeutes au Sénégal, en début mars. Des propos de Madiambal Diagne, accusant les Diolas d’être derrière les violences notées en début mars, ont fait déverser le vase de plus d’un, notamment celui de Benoît Sambou. Pire, le patron du Quotidien accuse la ministre du commerce Aminata Assome Diatta, ainsi que tous les responsables politiques Apr « diola », d’avoir répondu à l’appel de l’ethnie pour défendre Sonko contre Macky Sall.

Le ministre d’État, Président de la Commission nationale du Dialogue des Territoires (CNDT) et membre fondateur de l’Apr, a dénoncé la chronique du journaliste. « Malheureusement Madiambal Diagne n’est pas capable de comprendre le mal qu’il fait à ce pays. Il faut juste lui opposer le mépris », a dit Benoit Sambou selon Senego qui rapporte ses propos.

2- Echec de l’entreprenariat des jeunes : Papa Amadou Sarr de la Der attaqué de partout

Le Délégué général à l’Entreprenariat rapide/Femmes et jeunes (Der/ Fj) vit des jours très sombres. Le gars est attaqué de partout, rapportent nos confrères du journal Les Echos repris par l’Asnews. En fait, les jeunes, surtout ceux de la mouvance présidentielle, lui imputent la responsabilité de l’échec de Macky Sall en termes d’emplois et d’insertion. Les jeunes qui le jugent arrogant et insolent, d’indiquer que s’il avait fait le job comme il le fallait, le Président Macky Sall n’en serait pas là.

« Il gère un budget colossal pour l’entreprenariat des jeunes, mais il n’a rien fait de palpable », lâchent nos interlocuteurs. Pire, dénoncent beaucoup de jeunes de la mouvance présidentielle, il ne reçoit pas, il parle mal aux gens, il est imbu de sa personne, et last not least, il croit qu’il est au-dessus de ses interlocuteurs. D’ailleurs, une vidéo est en train de faire le tour de la toile. Dans la vidéo, des jeunes qu’il a rencontrés l’accusent directement d’être à l’origine de l’échec de la politique de jeunesse du président de la République Macky Sall. Ce dernier, disent les jeunes, lui a tout donné et malheureusement, il n’a rien fait du travail qui lui est confié.

3- Gambie : Une vingtaine des personnes inculpées après des violences contre des pêcheurs sénégalais

Sur le même sujet

Une vingtaine de personnes ont été inculpées mardi en Gambie, une semaine après des violences contre des pêcheurs sénégalais installés dans le pays, a annoncé la police gambienne. Une vingtaine de personnes ont été inculpées mardi en Gambie, une semaine après des violences contre des pêcheurs sénégalais installés dans le pays, a annoncé la police gambienne.

Le 15 mars, la localité de Sanyang, à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale Banjul, a été le théâtre de violences après le meurtre par un Sénégalais d’un Gambien qui l’avait surpris lors d’une tentative de cambriolage, selon les autorités. En représailles, les communautés locales ont mis le feu à un commissariat où le meurtrier présumé s’était réfugié, ont pillé une usine chinoise de farine de poisson employant des Sénégalais et détruit une douzaine de pirogues et plusieurs véhicules, a indiqué mardi la police gambienne dans un communiqué.

Cinquante personnes ont été interpellées, dont 22 ont été inculpées notamment d’incendie criminel, de destruction de biens ou encore d’association de malfaiteurs. Quelque 250 personnes, principalement des Sénégalais, ont été emmenées dans une localité voisine pour éviter de subir d’autres violences, selon la même source. (Avec Afp citée par Libération)

4- Calendrier électoral : Le gouvernement projette les locales en 2022

Le gouvernement envisage d’organiser les élections locales en 2022, rapporte Dakar Times dans sa parution de ce mercredi.

La décision sera prise par la Commission politique du Dialogue national qui se réunit, ce matin, en présence des membres de l’opposition, informe pour sa part Source A. Avant-hier, le chef de l’État, Macky Sall, a rencontré les plénipotentiaires de Benno pour échanger avec eux sur les possibilités de report des locales

5- Bel exemple de coopération diplomatique et consulaire qui a sauvé l’étudiante Fatou Kiné Ndiaye : Massoukha Mbengue le trafiquant de drogue arrêté au Maroc, ses deux complices sénégalais alpagués à Dakar

C’est à l’aéroport Mouhamed V que la jeune étudiante « Gp » a été arrêtée, alors qu’elle s’apprêtait à embarquer pour Dakar. C’est le consulat du Maroc au Sénégal qui a mis en branle ses agents pour permettre aux policiers marocains de mettre la main sur le trafiquant Massoukha Mbengue à Agadir (Maroc).

Deux autres personnes également impliquées dans cette histoire, notamment celle qui devait recevoir le colis à Dakar, ont été arrêtées par la police sénégalaise, selon le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Moïse Sarr. Pour rappel, tout est parti lorsque Fatou Kiné Ndiaye, étudiante de 22 ans au Maroc, a fait une annonce qu’elle fera un GP (Gratuité partielle, nom donné aux personnes qui convoient des colis pendant leurs voyages), la veille de son voyage au Sénégal pour des vacances. Le mis en cause saute sur l’occasion pour qu’elle lui transporte des paires de chaussures qui contenaient en réalité de la drogue. La jeune femme sera arrêtée au cours des contrôles à l’aéroport de Casablanca. L’affaire déclenche une grande polémique et la traque du trafiquant est alors lancée, notamment sur les réseaux sociaux.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.