Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 21 mars 2021

1- Affaire Sonko-Adji Sarr : Les manifestations doivent être des alertes pour le pouvoir, selon Abdou Latif Coulibaly

Si le Sénégal s’est embrasé à partir de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, le 3 mars dernier, notamment à Dakar et en Casamance, région d’origine de ce dernier, les revendications de la population dépassent de loin la seule affaire judiciaire qui implique le député, visé par une plainte pour viols et menaces de mort.

Causant onze morts et plusieurs centaines de blessés à travers le pays, accompagnées de scènes de pillages, les manifestations ont braqué les projecteurs sur l’exaspération d’une partie de la population. Et constituent autant « d’alertes » pour le pouvoir, selon le ministre Abdou Latif Coulibaly, secrétaire général du gouvernement interrogé par Jeune Afrique reprise par Igfm.

2- Amadou Makhtar Mbow aux sénégalais : « Soyez fidèle à votre pays, à votre continent »

L’ancien Directeur général de l’Unesco, Amadou Makhtar Mbow dont on a célébré le centenaire, samedi, a invité les Sénégalais à être fidèle à leur pays et à leur continent. « Quoi qu’ils puissent vous arriver, soyez-vous-mêmes, soyez fidèle à votre famille et à votre pays. Nous pouvons être un grand pays si nous agissons ensemble, soyez fidèle à votre continent », a lancé l’ancien directeur général de l’Unesco de 1974 à 1987.

« L’Afrique a vécu un destin tragique, mais tournons la page. Soyons un citoyen du monde. Pour un monde nouveau fondé sur la science et la technologie. Parce que les inégalités qui caractérisent le monde ont été mon combat à l’UNESCO », a-t-il soutenu, au Musée des civilisations noires à Dakar devant de nombreux invités.

Il a exprimé sa profonde gratuité à toutes les personnes qui ont œuvré pour la célébration de ses 100 ans. « Ce n’est pas commode de fêter 100 ans », a-t-il relevé à l’ouverture du colloque marquant la célébration de ce centenaire. (Aps)

3- Indépendance de la justice/Conclave des magistrats jeudi prochain : Imam Kanté s’en réjouit et met en garde

 L’Union des magistrats sénégalais (UMS) organise le 25 mars 2021 à Dakar, un atelier portant entre autres, sur l’adoption de réformes indispensables au renforcement, à l’indépendance et à la crédibilité de la justice. Une bonne nouvelle selon l’imam de la mosquée du Point-E Amadou Makhtar Kanté qui pose des conditions

Sur le même sujet

« La justice est trop sérieuse pour être laissée aux seuls politiques qui de temps à autre choisissent les intérêts de pouvoir à son détriment. Seule une justice indépendante, crédible et fiable, peut garantir et faire respecter les droits de tous les citoyens.

Quand l’institution judiciaire n’est pas suffisamment solide pour rendre les services attendus d’elle comme il sied, révolte et chaos ne sont pas loin. D’où la pédagogie de la prévention du chaos à laquelle nous invite le Coran : “Et évitez une calamité qui ne touchera pas que les injustes”. On en tire que là où il y a justice et équité, il y a islam : “Certes, Dieu vous commande de restituer les dépôts aux ayant-droits et quand vous jugez entre les gens de le faire en toute justice” ; “Certes, Dieu commande la justice et la bienfaisance”; “Ô Dawoud, Nous avons fait de toi un calife sur terre, alors juge entre les gens en toute vérité et ne suis pas tes passions… »

4- Invité du Grand jury de la RFM : Oumar Guèye estime que « Adji Sarr et ses sentiments méritent d’être respectés »

Le Ministre des collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, par ailleurs, porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur l’affaire dite «Adji Sarr-Ousmane Sonko». Invité à commenter la récente sortie médiatique de l’accusatrice du leader de Pastef, Oumar Gueye a estimé que cette dernière et le sentiment qu’elle a exprimé méritent d’être respectés. 

«C’est une affaire entre deux sénégalais d’égale dignité. Je pense qu’il faut respecter Adji Sarr.   Il faut qu’on respecte cette fille et le sentiment qu’il a exprimé. Et pour le reste, il faut laisser  la justice faire son travail», a déclaré Oumar Gueye dans l’émission Grand Jury de la RFM. 

5- CAN 2022 : La FSF affrète un vol spécial pour récupérer 9 internationaux évoluant en France

La Fédération Sénégalaise de Football a répondu favorablement à la requête de la Ligue française. Ainsi, le Sénégal affrétera un vol spécial réservé aux joueurs et membres du staff de l’Equipe Nationale sur les trajets Paris-Dakar-Brazzaville le 22 mars et Brazzaville-Dakar le 26 mars, ainsi qu’un vol privé uniquement réservé neuf (9) joueurs suivants pour leur retour sur Paris le 30 mars 2021, après le match Sénégal vs Eswatini, pour éviter toute rupture de leur bulle sanitaire, renseigne le communiqué de la FSF. Ces joueurs sont : Boulaye Dia (Stade de Reims), Bingourou Kamara (RC Strasbourg), Idrissa Gana Guèye (Paris Saint Germain), Abdou Diallo (Paris Saint Germain), Krépin Diatta (AS Monaco), Fodé Ballo Touré (AS Monaco), Joseph Roméric Lopy (FC Sochaux), Abdallah Ndour (FC Sochaux) et Pape Matar Sarr (FC Metz).

Suivez-nous sur Facebook

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.