Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 19 Mars 2021

1- Réactions aux accusations d’Adji Sarr : Sonko décrète le black-out, ses avocats donnent rendez-vous au tribunal

Contrairement à sa démarche de répondre coup par coup depuis le début de l’affaire, Ousmane Sonko ne va pas se prononcer, cette fois-ci, sur les déclarations d’Adji Sarr, lors de son entretien avec une partie de la presse. Lors de cet entretien, la masseuse  du salon Sweet beauty a réitéré ses accusations et a mis le député au défi de jurer sur le Saint Coran qu’il n’a jamais couché avec elle. Selon le chargé de communication du parti, ni le député ni les responsables du parti ne vont répondre à Adji Sarr.

Pour El Malick Ndiaye, il appartient maintenant à la justice de faire la lumière sur cette affaire. Même son de cloche chez les avocats d’Ousmane Sonko. Me Khoureychi Ba, pourtant très présent et réactif sur les réseaux sociaux, a annoncé que la consigne est de ne pas commenter la sortie de la plaignante, selon la Rfm. Me Ba donne ainsi rendez-vous au procès pour l’éclatement de la vérité.

2- Les enseignants du G7 entament le bras de fer avec le gouvernement

Ce jeudi, lors d’une conférence de presse, Abdoulaye Ndoye (CUSEMS) et Cie qui ont dénoncé le non-respect des protocoles d’accord signés par l’Etat, informent que rien n’est exclu pour obtenir gain de cause. 

Les syndicalistes, déterminés à voir leurs revendications satisfaites, durcissent le ton. Le G7 considère que la crise sanitaire ne saurait signifier le défaut de matérialisation des accords. Ainsi, ils ont exigé de l’Etat, l’apurement  du passif social avec les syndicalistes sur les différents protocoles d’accords, le paiement  des indemnités des examens professionnels.

Pour le G7, le système de rémunération doit être définitif, ce d’autant  que l’Etat qui s’était engagé à ne plus toucher le régime indemnitaire avant sa correction a manqué sa parole. (Avec Senego)

Suivez-nous sur Facebook

3- Tournée dans les régions : Macky Sall va inaugurer les hôpitaux de Kaffrine, Kédougou, Sedhiou et Touba

Le chef de l’Etat l’avait annoncé lors de son discours à la Nation du 31 décembre. Ainsi, après quelques semaines de décalage par rapport aux dates initialement prévues en janvier dernier, Macky Sall se rendra à l’intérieur du pays pour inaugurer les nouveaux hôpitaux régionaux de Kaffrine, Kédougou, Sédhiou et Touba. La date du démarrage de sa tournée n’a pas été dévoilée.

Cette tournée intervient dans un contexte assez lourd, avec l’affaire Sonko-Adji Sarr qui a changé complètement le climat sociopolitique depuis le 8 février dernier.

4- Menaces de mort, insultes contre les médias : Le Synpics met en garde les « insulteurs du net »

Le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication au Sénégal s’est félicité de la plainte déposée par l’Association des éditeurs et professionnels de la presse en ligne devant le procureur de la République pour menace de mort, injures publiques et atteinte grave à la liberté de presse contre Dakaractu et Leral. Ces sites étant visés par des activistes ou influenceurs sur les réseaux sociaux des délits précités. Le Synpics se félicite de cette démarche et demande aux autorités judiciaires de traiter cette affaire avec toute la rigueur qui sied. « Il est inconcevable que des attaques soient perpétrées contre un média qui a eu le seul tort d’exploiter une décision de justice bien visible et consultable sur le Net.  Toute tentative de semer la terreur chez les journalistes sera combattue avec la dernière énergie », fera savoir le Synpics.

5- Gambie : Des Sénégalais de Sanyang fuient vers Batokunku

À DÉCOUVRIR

Des centaines de Sénégalais ont fui le village de Sanyang (Gambie), après l’éclatement de violentes manifestations lundi dernier dans ce village où le poste de police a été incendié.
D’après nos confrères de «Fatunet», les jeunes de Sanyang avaient tout détruit sur leur passage après le décès d’un jeune du village qui a été poignardé par un Sénégalais. A Sanyang, vivent plus de 200 Sénégalais, mais ils ont tous fui à Batokunku et sont hébergés dans une école où la police les protège.
Un responsable de la NDMA a déclaré au «Fatunet», que les Sénégalais déplacés étaient au nombre de 205 dont des hommes, des femmes et des enfants. La NDMA et la Croix-Rouge gambienne ont apporté une aide alimentaire et des matelas à nos compatriotes, renseigne L’As.

6- Actu internationale

– Usa-Russie : Le bras de fer prend une nouvelle tournure

C’est l’escalade entre Joe Biden et Vladimir Poutine, après la déclaration du président américain taxant le russe de « tueur ». Poutine,  qui n’a pas du tout aimé cette déclaration, a  rappelé son ambassadeur aux Usa. Ce dernier quitte Washington ce samedi pour Moscou. Et pour ne rien simplifier, Poutine est revenu, hier à la charge, avec une déclaration qui fait jaser aux Usa. « Je souhaite à Biden d’être seulement en bonne santé », a lâché le président russe, après avoir exigé des excuses au leader américain

– L’Agence européenne des médicaments juge le vaccin d’AstraZeneca « sûr et efficace »

 L’Agence européenne des médicaments  a confirmé jeudi 18 mars que le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 était sûr et efficace après sa suspension dans plusieurs pays, dont la France, à la suite de cas suspects d’effets indésirables, voire de décès.

– Samia Hassan devient la 1ère présidente de la Tanzanie : Après le décès de John Magufuli, la vice-présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan, musulmane âgée de 61 ans, va devenir la première cheffe d’Etat de ce pays d’Afrique de l’Est et l’une des rares femmes au pouvoir sur le continent. Connue pour encourager les femmes à poursuivre leurs rêves, cette mère de quatre enfants était déjà la première vice-présidente de l’histoire de son pays, depuis l’arrivée au pouvoir en 2015 de M. Magufuli, dont elle était la colistière.

7- Actu sports

– Choix d’Abdou Diallo de jouer pour le Sénégal : Didier Deschamps « c’est sa décision, je la respecte »

« Ça va dans un sens et dans l’autre. Les joueurs qui ont cette possibilité de double nationalité, à eux de choisir. Je n’ai jamais sélectionné un joueur pour le bloquer. Dans l’autre sens, je n’ai pas tous les éléments. Il doit estimer que c’est son meilleur choix, je respecte ça même s’il a été capitaine des Espoirs. Ça arrive qu’il puisse choisir une autre sélection car il faut au moins une présence en Equipe de France A pour être retenu comme international. Pour lui, ce n’était pas le cas. Il avait cette liberté, il l’a prise. C’est sa décision, et je la respecte », a dit le sélectionneur des Bleus, hier en conférence de presse

– Refus de libérer les internationaux : Le fédération sénégalaise n’est pas d’accord et écrit aux français : Le Sénégal n’apprécie pas la décision de la fédération française de football d’interdire aux clubs de libérer les joueurs pour leurs sélections nationales. 

Lire aussi:

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.