Le Café qui réveille l'Info

Déclaration des représentants des Khalifes généraux et de l’Eglise sur les manifestations

Bismillah Rahmani Rahmîm

Al Hamdou lillah was-Salatu was-salamu ‘ala Rasûlil-Lâh.

Nous émissaires des khalifes généraux du Sénégal et de Présence chrétienne, réunis ce jour béni, vendredi 12 mars 2021, à la grande mosquée de Dakar, vous délivrons ce message-ci, en leurs noms et sous leurs instructions.

Suite aux événements vécus récemment dans notre chère patrie et qui ont entraîné les autorités religieuses de tous bords, à s’investir pour contribuer à ramener la sérénité dans la famille Sénégal, les khalifes et les autorités de l’Église remercient toutes les populations sénégalaises et toutes les composantes de la nation pour avoir écouté et entendu leurs messages du dimanche 07 mars 2021 et du lundi 8 mars pour le retour à la paix des cœurs et des esprits. Ils apprécient, à sa juste valeur, la disponibilité des uns et des autres, parties prenantes de cette crise, à accepter leurs conseils et à s’inscrire dans une dynamique de tempérance pour le retour à la normale. Ce faisant, vous avez suivi les enseignements du Coran qui dit :

wal-Takun Minkum Ummatun yad’ûna ila-l-khayr wa yâmurûna bi-l-ma’rûfi wa yanhawna ‘ani-l-munkar, ulâ-ika hum al-muflihûn. Que soit issu de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront. Ali ‘imrân, 104.

Mais le calme noté depuis lors doit être consolidé pour favoriser une paix durable et permettre de préserver les bases de la concorde nationale qui a toujours été la marque de fabrique de l’exception sénégalaise. Étant donné les difficultés sanitaires, économiques et sociales, et les risques qui pèsent sur la stabilité du pays dans un environnement régional perturbé, les khalifes généraux du Sénégal et les autorités de l’Église, exhortent également les acteurs politiques et les citoyens à poser des actes allant dans le sens d’une paix durable. Car comme le dit le Coran :

la dissension est pire que le meurtre (wal-Fitnatu Ashaddu min-al-Qatl, Baqara 191 et 217).

Ailleurs, la réconciliation est meilleure (was-çulhu khayr, Nisâ, 128. Il nous faut rétablir la norme, qui est la paix et le vivre-ensemble dans notre pays comme nous y invitent nos religions, nos traditions et les enjeux de l’heure.

La vérité fera de nous des hommes libres, nous dit la Bible, Jean 8, 32.

Les Khalifes et autorités religieuses de ce pays remercient le chef de l’État pour son écoute et l’encouragent à poursuivre les efforts dans la voie de l’apaisement qu’il a entreprise. Ils réitèrent leurs remerciements aux cadres et organisations de la société civile et de l’opposition et les invitent également à poursuivre le travail déjà entamé dans le sens de la pacification.

Les Khalifes et autorités religieuses de ce pays, toutes confessions confondues, présentent leurs sincères condoléances aux familles des victimes, et prient ardemment pour le repos de leurs âmes dans le paradis éternel.

Enfin, fidèles au legs des anciens pour que le Sénégal reste uni dans la fraternité, dans la paix et la vérité, ils exhortent les populations, toutes confessions et obédiences confondues, à s’engager dans cette voie, à multiplier les prières pour Qu’Allah swt protège le Sénégal.

FAIT A DAKAR LE 12 MARS 2021

AU NOM DES KHALIFES ET AUTORITES RELIGIEUSES 

Les commentaires sont fermés.