Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 10 Mars 2021

1- Capitaine Oumar Touré convoqué à la Section de recherches à 15h

 « Mes très chers compatriotes sénégalais je vous informe que je me mettrai à la disposition de ma hiérarchie ce vendredi à 15h 00 minute.

Encore une fois, je tiens à préciser que je suis en très bonne santé et responsable de mes actes. Si quelque chose m’arrive ou qu’on vous fasse croire autre chose dites-vous que cela vise uniquement à me discréditer.

Le vrai malade de ce monde est celui qui transforme la vérité en mensonge et le mensonge en vérité pour un intérêt personnel au prix de persécuter d’honnêtes citoyens », a posté le capitaine Touré sur sa page Facebook.

2- SOS : Le Centre de National de Transfusion Sanguine (CNTS) lance un appel urgent aux populations

3- Magal Kazu Rajab : La communauté mouride célèbre Serigne Fallou

À DÉCOUVRIR

En ce 10 mars, Touba célèbre le Magal de Kazu Rajab, commémorant la venue au monde de Cheikh Mouhamadou Fadel Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Fallou.

Cheikh Fallou Mbacké de son vrai nom Cheikh Mouhamed Fadel Mbacké (homonyme du plus grand cheikh de tous les temps, Cheikhna Cheikh Mouhamed Fadel Aïdara, le père de Cheikhna Cheikh Saadbouh) est le second fils de Cheikh Ahmadou Bamba. Sa mère Soxna Awa Bousso appartient à une famille de grands érudits qui a donné plusieurs imams à Touba. Cheikh Fallou est né le 27 juin 1888 à Darou Salam, jour anniversaire de l’ascension du prophète Seydina Mouhamed (Psl). Le deuxième Khalife de Bamba a toujours œuvré pour la paix et la cohésion sociale au Sénégal. Il était un fervent défenseur du dialogue islamo-chrétien. Cheikh Fallou Mbacké a été rappelé à Dieu le 06 août 1968 à Touba, rappelle Senego.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Serigne-Fallou-Mbacke.jpg.

4- Le Jeune tué aux Parcelles assainies lundi dernier, le drapeau national en main : La DIC se saisit de l’enquête pour faire la lumière sur cette affaire

La Division des investigations criminelles (DIC) hérite du dossier du jeune tué avant-hier (lundi 8 mars), aux Parcelles Assainies, lors des violentes manifestations ayant opposé éléments de la police et militants de PASTEF. C’est, du moins, ce que révèle, dans sa parution du jour, le quotidien L’AS.
Les enquêteurs de la DIC vont ainsi tenter d’édifier le peuple sur les circonstances de la mort du jeune manifestant. En tout cas, d’aucuns avancent que la victime a reçu une balle des forces de l’ordre. Mais, les sources du journal soutiennent que pour le moment le résultat de l’autopsie n’est pas encore délivré aux enquêteurs pour déterminer les circonstances de la mort.

5- Circulation des motos : Le gouverneur de Dakar lève l’interdiction

L’arrêté du gouverneur interdisant la circulation des motocycles, suite à l’arrestation du leader de Pastef, Ousmane Sonko, a été levé par le gouverneur de Dakar, ce mercredi.

En effet, “les préfets des départements de Dakar, Guédiawaye, Pikine et Rufisque, le commissaire central de Dakar, Chef du service régional de la sécurité publique, le commandant de la légion ouest de gendarmerie sont chargé chacun, en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui sera publié et communiqué partout où sera besoin », a déclaré le gouverneur Al Hassan Sall, dans un communiqué parvenu à Seneweb.

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.