Le Café qui réveille l'Info

Top 5 du 8 Mars 2021

1- Le président Macky Sall s’adresse à la nation ce soir à 20h

Réclamé par plusieurs franges de la population depuis vendredi, finalement c’est ce soir que le président Macky Sall va faire une déclaration à la nation, suite aux événements douloureux vécus par le Sénégal depuis la semaine dernière.

2- Après sa libération sous contrôle judiciaire : Sonko, attendu par une foule impressionnante chez lui, va faire une déclaration ce soir

Ousmane Sonko a du mal à rejoindre son domicile la Cité Gorgui où une foule impressionnante a envahi le quartier, après l’annonce de sa libération sous contrôle judiciaire. Le Doyen des juges n’a pas suivi le réquisitoire du procureur qui avait demandé le placement sous mandat de dépôt du président du Pastef. Selon la Rfm, Sonko va faire une déclaration ce soir pour s’adresser à ses partisans et aux sénégalais.

3- Fatou Blondin Diop  annonce le maintien de la marche de M2D

À DÉCOUVRIR

Malgré les demandes pressantes du Cadre unitaire de l’Islam et d’autres voix, la plateforme de l’opposition maintient sa marche de cet après-midi : «  Notre objectif va au-delà de la libération de Ousmane Sonko’ », dit Fatou Blondin Diop demandant aussi la libération de Guy Marius Sagna, Assane Diouf et Clédor Sène entre autres.
« Ça ne peut pas se limiter à cela. On ne peut pas résumer la situation à un contrôle judiciaire de Ousmane Sonko », déclaré la porte-parole de l’opposition qui dit apprécier toutefois la décision de décrispation intervenue ce matin. « Nous voulons que la démocratie soit restaurée. Ce sont les libertés démocratiques qui ont été bafouées. On voudrait avoir des gages que l’Etat revienne à la constitution et aux valeurs démocratiques du Sénégal », exige Fatou Blondin qui condamne toutefois « toute violence et tout débordement ».

4- Réaction de Me Abdoulaye Tall avocat de Sonko : « c’est une satisfaction mais le combat continue

Ousmane Sonko a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, dans le dossier de viol présumé. Pour un de ses avocats, c’est une satisfaction, mais le combat doit continuer.

« Ousmane Sonko est placé sous contrôle judiciaire. Cela veut dire que les procédures vont continuer. Il y a également un chef d’inculpation qui a fait l’objet d’une levée d’immunité parlementaire. Cela signifie que si l’Assemblée nationale lève l’immunité parlementaire, notre client peut être à nouveau poursuivi pour appel à l’insurrection. Donc, il a effectivement un sentiment de satisfaction mais le combat continue », a fait savoir Me Abdoulaye Tall.

5- Saccages des structures de santé, des agents sanitaires molestés : L’Ordre des Médecins alerte les sénégalais et les autorités

L’Ordre National des Médecins du Sénégal attire l’attention des manifestations sur les conséquences de saccages de structures sanitaires. Le président de l’ordre, Dr Boly Diop, constate pour le regretter, lors des manifestations dans certaines localités du territoire national, des cas de dégradation d’ambulances médicalisées, de structures sanitaires publiques ou privées et le saccage du domicile d’un médecin. Dr Diop rappelle aux populations que ces pratiques mettent en danger la vie du personnel sanitaire déjà éprouvé par la longue lutte contre la Covid-19 et constituent des graves entraves au fonctionnement du système de santé.

Pourtant, ajoute-t-il, le personnel de santé œuvre de façon quotidienne à la préservation de la santé et du bien-être des citoyens. Le président de l’Ordre National des Médecins du Sénégal souligne la nécessité de sauvegarder l’intégrité physique du personnel de santé et en appelle au sens civique de la population pour que de telles dérives soient évitées. Par ailleurs, Dr Boly Diop lance un appel aux autorités à œuvrer pour un retour au calme, gage d’une stabilité sociale et d’une paix durable. Avant de s’incliner devant la mémoire des victimes. (L’As)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.