Le Café qui réveille l'Info

SenCaféActu du 6 Mars 2021

1- Affaire Sonko : Le ministre de l’Intérieur Antoine Diome menace les auteurs d’actes criminels et de vandalisme, qualifie la situation de terrorisme et annonce la prochaine levée du couvre-feu

  • Le Pastef, par la voix d’Abdoulaye Tall, demande la démission du ministre de l’Intérieur, après sa sortie « désastreuse » sur la situation. Pour le porte-parole du Pastef, les sénégalais n’attendaient pas ce genre de discours « irrespectueux » mais plutôt des messages forts. Me Tall intervenait sur Walf FM.
  • Vendredi macabre : 4 jeunes manifestants ont perdu la vie lors des affrontements

    Le tribunal de Mbacké, les magasins Auchan, les banques, la prison de Mbour, la Maison du Parti socialiste attaquée et incendiée, les agences Senelec de Kafountine et de Jaxaay, plusieurs mairies, des domiciles d’autorités comme celle de Maitre El Hadj Diouf.
  • Serigne Abdou Samat Mbacké ibn Serigne Sohinbou Mbacké : Le khalife Serigne a parlé avec avec le président Macky Sall et lui a dit de tout faire pour éviter la tension et de prendre les dispositions en sa possessions pour calmer les esprits. Selon Serigne Abdou Samat, le président Macky Sall a répondu qu’il ne pouvait pas intervenir dans cette affaire qui relève de la justice. Pour le marabout, Touba a fait son devoir et la balle est entre les mains du président.
  • Birahim Seck du Forum Civil demande un acte fort à Macky Sall : Le leader du Forum Civil s’inquiète du regain de tension notée ces derniers jours à Dakar. Birahim Seck invite les autorités à agir avant que l’irréparable ne se produise. « La situation actuelle dépasse un simple discours et requiert fondamentalement un acte fort: la libération de Monsieur Ousmane Sonko et des autres détenus », a-t-il dit sur Facebook.
  • Après les locaux de la Rfm et du journal L’Observateur, c’est au tour de la télévision RFM de subir la loi des manifestants. L’information a été confirmée par les confrères du groupe de Youssou Ndour. Ils ont réussi à pénétrer dans les locaux, causant d’énormes dégâts.
  • Cheikh Bamba Dièye : « Chers compatriotes, j’insiste et appelle à nouveau à la retenue. Encore une fois, la colère est légitime, mais demain nous devrons continuer de vivre dans ce même espace qu’est notre cher Sénégal. Que cessent les attaques et les pillages ! »

Suivez-nous sur Facebook

2- Pillage des magasins Auchan : Le patron parle d’une « erreur de cible » : 20 magasins d’Auchan sont saccagés au Sénégal par des manifestants suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, accusé de viol. Le président d’Auchan, Rétail Edgard Bonté, déplore cette situation et parle d’une erreur de cible

« Je voudrais exprimer ma proximité et mon soutien à nos collaborateurs du Sénégal. Dakar connaît en ce moment une agitation sociale forte et hier 20 de nos magasins dans cette ville ont été attaqués et 10 pillés. Heureusement, nous avons pu mettre à l’abri nos collaborateurs », a réagi Edgard Bonté. Le président Retail de condamner ces agressions qui auraient pu avoir des conséquences plus graves. “S’attaquer à Auchan, en croyant viser des intérêts français, est une erreur de cible et est négatif pour le Sénégal lui-même », a-t-il ajouté.

« Au Sénégal, nous faisons vivre près de 1 700 familles sénégalaises, nous permettons à plus de 500 producteurs et industriels sénégalais de se développer et d’embaucher, nous répondons, par des prix bas et des produits de qualité, aux besoins alimentaires et d’équipement des Sénégalais et les millions d’euros de taxes et impôts que nous versons à l’état sénégalais chaque année contribuent au développement de ce pays », a-t-il terminé.

Sur le même sujet

3- Le message d’Abdoul Mbaye à Macky Sall : « attention à la furie populaire »

 Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) s’est fendu d’un tweet pour inviter le Président Macky Sall à faire preuve de grande prudence. Cela fait suite aux manifestations liées à l’affaire Ousmane Sonko. Selon Abdoul Mbaye, toute forme d’injustice ou d’arbitraire déclenchera la furie populaire.

« Que le régime de Macky Sall fasse preuve de grande prudence. Toute forme d’injustice ou d’arbitraire déclenchera la furie populaire. Qu’elle vienne des tribunaux, du traitement des médias ou d’ailleurs », a tweeté l’ancien premier ministre.

4- Affaire Sonko : Me Wade demande aux deux parties de dialoguer, à Sonko de faire confiance à la justice

« Le PDS s’oppose vigoureusement contre toute tentative de musellement ou de liquidation d’un opposant par des méthodes non conventionnelles qui ternissent l’image de notre démocratie acquise de haute lutte durant des décennies. Le PDS appelle, ainsi, le régime en place à la sérénité et à la retenue et la population sénégalaise et l’ensemble des acteurs impliqués à faire preuve de maturité et responsabilité pour sauvegarder la paix et la stabilité dans notre pays. Le PDS condamne vigoureusement la violence de quelque bord qu’elle puisse provenir.

Le PDS invite les deux parties à renoncer à la violence et à recourir au dialogue et, à défaut, à la justice, malgré les réticences de certains à l’égard de ce corps qu’il ne faut pas confondre avec certains de ses éléments qui, comme dans tous les corps, sont corrompus ou sont, comme le disait le Sg du PDS, Me Wade, des ‘’magistrats couchés’’. Le PDS exprime sa foi en la Justice car il n’oublie pas que tout au long de sa carrière il a rencontré beaucoup des magistrats qui ont refusé d’être aux ordres du pouvoir exécutif, au risque de compromettre leur carrière. A cette occasion il rend hommage à feu Mody Coumba Bâ, exemple du magistrat qui refuse les ordres et s’en tient courageusement à sa conscience.
Le PDS demande à Ousmane Sonko de ne pas mettre tous les magistrats dans le. même sac, de faire foi au corps de la magistrature et de se battre, sans concession, en utilisant toutes les voies qu’offre notre justice… », lit-on dans le communiqué du PDS.

6- Actu internationale

  • Troubles au Sénégal : Delta annule son vol

     L’on semble minimiser les effets négatifs de cette crise politico-judiciaire au niveau international. En tout cas, l’image du Sénégal est en train d’être écornée par ces événements malheureux qu’on pouvait bien épargner au pays. Il nous revient que pour des raisons de sécurité, la compagnie Delta a annulé son vol prévu hier. La compagnie américaine a pris cette mesure sécuritaire face aux manifestations violentes que connaît le pays depuis maintenant deux jours.

7- Actu sports

  • Pressenti 1er vice-président de la CAF : Augustin Senghor explique pourquoi il a accepté l’offre

    « Au nom de l’intérêt Supérieur de l’unité du Football africain que nous avons mis en avant dans notre profession de foi. C’est la meilleure décision que nous pouvions prendre après une analyse lucide de la situation actuelle de la CAF et de l’impérieuse nécessité de privilégier une synergie d’actions de toutes les compétences : une Équipe, une Team pour relever le Football africain »
  • Affaire Sonko : Les internationaux sénégalais Sadio Mané, Demba Ba, Gana Guèye, Kalidou Koulibaly, Maurice Ndour, Demba Ba, Mame Birame Diouf, Ibrahima Niane, expriment leur indignation

    Sadio Mané : « Une pensée pieuse pour mon peuple dont la paix et la cohésion sociales, ont toujours été chantées partout ! Que la paix revienne dans nos cœurs ! », a-t-il écrit sur son compte Instagram.

    Maurice Ndour, basketteur international sénégalais : « Arrêtons ces manifestations et sauvons notre pays. Notre système administratif, éducatif, économique ne s’y remettra pas si tôt. »

    Demba Ba, footballeur international sénégalais : Quelle tristesse que de voir mon pays de la Terranga, se déchirer ainsi. Je souhaite toutes mes condoléances aux familles des victimes. Et que la paix et la fraternité qui jusque-là nous ont toujours accompagnées puissent revenir au plus vite. Allah n’est pas inattentif à ce que font les injustes. N’en déplaisent au détracteurs. Je prie pour vous, prions pour tous au Sénégal et ne laissons pas quelconques bienfaits mondains nous détourner de ce qu’il a de plus valeureux. je vous aime mes chers frères et sœurs. »

    Kalidou Koulibaly, footballeur international : « Le Sénégal c’est la paix. Le Sénégal c’est la beauté. Le Sénégal c’est la Teranga. Le Sénégal n’est PAS la violence. Un peuple. Un but. Une foi. »

    Mame Biram Diouf, footballeur international sénégalais : « Vous pouvez tuer un homme mais vous ne pouvez pas tuer une IDÉE … Nos pensées aux familles des victimes. »

    Ibrahima Niane, footballeur international : « Pensées pour ma famille, mes amis et frères sénégalais Énorme tristesse face à ce qui se passe. Que nos morts reposent en paix. »

    Pape Matar Sarr, footballeur international : « Je suis triste de voir notre magnifique pays comme ça et des frères tués. On veut la paix au Sénégal car on ne connaît que cela. »

    Tout comme ces personnes citées, plusieurs autres sportifs ont également fait part de leur consternation. On peut en citer des noms comme : Idrissa Gana Gueye, Mamadou Loum Ndiaye, Moussa Ndiaye, Naby Sarr, Pape Cheikh Diop, Zargo Touré …(wiwsport)

La rédaction de SenCaféActu

Les commentaires sont fermés.